Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRES DE SEPTEMBRE : LUCIFER MORNINGSTAR & REGINA MILLS
MEMBRE INCARNATION DE SEPTEMBRE : SHANE WALSH ET IAN GALLAGHER
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
ASTUCE ♛ SOULIGNEZ VOS PAROLES MET EN COULEUR AUTOMATIQUEMENT.

sorti de l'enfer - ian & mandy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Quartiers malfamés
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: sorti de l'enfer - ian & mandy Mer 18 Jan 2017, 6:14 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Plusieurs jours à se taper la tête contre les mûrs, à se retrouver forcé d'avaler des médicaments matin, midi, soir et nuit, obligé de se coucher à l'heure du couvre feu, obligé de suivre les règles. Voilà ce qu'Ian avait vécu pendant quelques jours. Seulement quelques jours qui lui avait semblé interminables. Comment avait-il pu se retrouver dans cet endroit, comment avait t'il pu accepter d'être enfermé là-bas comme un animal en cage. Pourtant il avait survécu, et il avait finit par sortir de cet enfer où il n'avait vraiment rien à faire. Après tout, il allait très bien. Il avait eu une période où il était assez fatigué mais maintenant ça allait. Enfin, non, il était assommé par ces fichus médicaments qu'on l'avait obligé à prendre. Et pour l'instant, ce n'était pas encore évacué de son système. Mais avec du temps, il se sentirait mieux. Il était hors de question pour lui de continuer à prendre ces pilules, non, il ne laisserait ni Fiona, ni qui que ce soit le forcer à avaler ces fichus médocs.

Fiona était partie en le laissant avec Frank, inconscient sur le canapé - comme à son habitude - et Ian n'avait pas attendu dix minutes pour quitter la maison. Il était hors de question qu'il reste encore d'avantage dans la maison après avoir été enfermé dans cet asile de fou. Il avait besoin de voir Mickey, enfin non, pas vraiment besoin de le voir, mais il voulait savoir pourquoi son puta*n de petit ami n'était pas venu le chercher à sa sortie de l'enfer. Il quitta donc la maison Gallagher en claquant la porte bruyamment espérant au passage réveiller Frank de son sommeil imbibé d'alcool. Il pris alors le chemin de la maison Milkovich. Ce n'était pas bien loin, il ne mettrait donc pas vraiment longtemps avant de s'y retrouver. Pendant ce temps là, il réfléchissait. Qu'est ce qu'il allait bien pouvoir faire maintenant. Il était perdu, comme sonné. Ou alors comme s'il avait été drogué. Enfin, c'était le cas puisqu'il avait ces médicaments qui le shootait totalement. Comme si le lithium était indispensable pour ce qu'il avait. Qu'est-ce qu'il avait au juste ? Ian allait très bien. Il ne se sentait pas mal et il n'avait certainement pas la maladie de Monica.

Il arriva à la maison Milkovich et frappa fortement contre la porte attendant que Mickey vienne ouvrir, qu'est ce qu'il en mettait un temps... Ian continua à frapper, hésitant pendant quelques instants à quitter l'endroit pour aller voir s'il n'était pas à l'Alibi en train de monter un quelconque plan avec Kev. Mais finalement, la porte s'ouvrit, mais ce n'était pas Mickey, ce n'était pas son petit ami. Il s'agissait de sa meilleure amie, Mandy. Elle était partie il y a plusieurs mois avec un grand black qui la frappait, Ian avait eu tellement peur pour elle. Il avait même demandé à son frère d'essayer de la retenir par tous les moyens, mais sans succès. Pendant un temps, il avait cru ne jamais la revoir.

« M... Mandy ! Depuis quand tu es revenue ?! »

Les yeux un peu dans le vague, pas vraiment bien coiffé, Ian était tout de même conscient qu'il avait en face de lui l'une des personnes les plus importante. Pendant ces quelques secondes, la présence de Mickey n'importait plus.


© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 19 Jan 2017, 10:39 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Un long soupir émana de sa bouche. Le regard perdu dans les ombres dansant au plafond, elle écoutait le son des voitures défilant dans les rues. Elle jeta un bref regard à l’heure sur son portable et vit qu’il était six heures du matin. Elle n’arrivait pas à fermer l’œil. Tout était étrange. La jeune femme avait même du mal à reconnaître son propre lit, la tapisserie qui habillait les murs de sa chambre… Elle avait l’impression de ne pas être chez elle.  Il lui faudrait sans doute du temps pour retrouver ses habitudes, salies par son ex-petit ami. La jeune femme avait presque peur de sortir, elle qui pendant très longtemps avait subies les humeurs de Kenyatta qui s’était amusé à la séquestrer lorsque cela lui chantait. C’était dur de refaire confiance aux autres, aux hommes surtout, mais elle avait réussi à s’enfuir. Elle réussirait donc à renaître de ses cendres, comme à chaque fois. Malgré ses nombreux défauts, Mandy était une battante bien qu’elle ait été aussi beaucoup battue, dans tous les sens du terme.

Elle avait croisé son frère le premier jour, avait trouvé du travail, puis le jour d’après elle apprenait que Mickey était en garde à vue pour une histoire de coups et blessures. Elle n’avait presque même pas relevée l’information transmis par une de ses connaissances. C’était si prévisible de la part de son grand frère. De toute façon, il était obligé de rester qu’il faudra en prison, elle n’avait pas assez d’argent pour payer sa caution et n’avait surement pas envie de dépenser un sou pour sa libération provisoire, car, connaissant le tempérament explosif de son frère, il allait surement retourner derrière les barreaux aussi tôt en être sorti.

Elle songeait à son ex petit-ami, et ne pouvait trouver le repos suite à beaucoup d’interrogations : et si il était toujours vivant ? Et s’il la retrouvait ? Et s’il était déjà en route ? Tant de questions sans réponse qui tenait tous ses sens en éveil. Il fallait qu’elle trouve une solution et vite, elle ne pouvait vivre indéfiniment dans la peur, surtout lorsqu’elle était seule dans cette vieille maison qui grinçait au moindre coup de vent.

Dernier coup d’œil à son téléphone qui affichait huit heures du matin. La jeune femme se redressa, prit une douche afin de réveiller son corps endolori par la position allongée, se maquilla et s’habilla très simplement avant de se faire couler un café bien corsé. Au même moment, elle entendit quelqu’un frapper à la porte d’entrée. La peur la prit à la gorge. Et si c’était… lui ? Elle prit une batte de baseball posée sur le canapé, et se rendit devant la porte qu’elle ouvrit doucement, avant de reconnaître des traits qu’elle ne connaissait que trop bien, des traits qui la rassurait. Le jeune homme était surpris lui aussi, et Mandy ne savait plus quoi dire. Il n’y avait aucun mot assez fort qui traduisait à quel point Ian lui avait manqué. Elle se jeta dans ses bras en laissant la batte de baseball tomber au sol. Il lui demanda depuis quand elle était revenue. Mandy se détacha légèrement de son étreinte afin de le regarder :

« - Depuis quelques jours seulement… Rentre, on a pleins de choses à se dire, lança-t-elle en fermant la porte derrière lui. Tu veux une bière, un café, une clope, quelque chose… ? proposa-t-elle en allant chercher son café dans la cuisine et son paquet de cigarette. »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 19 Jan 2017, 4:15 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Pendant ces trois jours, Ian s'était senti comme totalement dans les vapes, déprimés, comme s'il n'allait pu jamais avoir envie de vivre. Mais il mettait cela sur le compte de ses médicaments, ces fichus médicaments qui le faisait se sentir encore plus mal qu'il ne pouvait l'être. Mais en même temps, il ne comprenait pas vraiment comment il en était arrivé là. Tout ce qu'il avait fait, c'était d'emmener le bébé de son petit ami faire une petite balade et il s'était retrouvé enfermé juste après. Tout ça parce que les flics avaient pensé qu'il voulait kidnapper le bébé ou bien lui faire du mal. Pourtant, il ne l'avait laissé sans surveillance que quelques minutes. Vraiment, toute cette histoire pour si peu, il n'arrivait pas à comprendre. Depuis qu'il était sorti, il avait envie de beaucoup de choses, les idées se bousculaient dans sa tête bien que l'une des premières fut d'aller voir son petit ami. Enfin, il se demandait encore si c'était le cas, peut être que lui aussi il allait croire qu'il avait volé son bébé et qu'il avait voulu lui faire du mal.

Alors, il se retrouvait devant chez Mickey, prêt à lui demander des explications sur son absence à sa sortie d'hôpital, mais ce n'est pas lui qui ouvrit la porte. C'était Mandy. Il ne l'avait pas vu depuis plusieurs mois. Depuis qu'elle avait disparu avec Kenyatta, le pire petit ami que quiconque aurait pu lui souhaiter. Ian avait même faillit lui trancher la gorge en ayant vu la façon dont il traitait Mandy. Parce que personne n'avait le droit de faire du mal à sa meilleure amie, personne sur cette terre, personne ne devait lui faire du mal en sa présence. S'il avait eu de nouveau Kenyatta devant lui, sans doute qu'il aurait été jusqu'au bout et l'aurait planté sans ménagement. Juste pour lui montrer que Mandy n'était pas un jouet. Et elle méritait tellement mieux que cette brute. Pendant l'espace d'un instant, Ian fut horrifié de voir sa meilleure amie l'accueillir avec une batte dans les mains. Mais juste quelques secondes avant qu'elle ne lâche la batte et vienne se jeter dans ses bras. Ian l'accueillit dans une étreinte légère, il était sous l'effet du lithium, il n'était donc pas au mieux de sa forme.

« Si tu veux... Mickey est là ? »

Malgré tout, il était toujours dans son idée de voir son petit ami, ou c'était tout comme. Et puis, c'était juste une question comme ça, ce n'était pas important en soit. Enfin, de toute façon, Mickey n'était pas venu, alors, pourquoi est-ce qu'il devait continuer à se préoccuper de lui ? Et puis aussi, pourquoi est-ce que Mickey ne parvenait pas à l'accepter comme il était, c'était pas si compliqué si ? Il alla s'installer au salon, écoutant Mandy lui proposer à boire.

« Un bière, j'en ai bien besoin ! »

Pour faire passer le goût des médocs, cette drogue qui ne l'aidait en aucun cas. Et puis aussi parce qu'il avait besoin de reprendre sa vie. Il n'allait pas retourner à l'asile de si tôt. Il avait même l'intention de laisser tomber ses médocs, il allait juste devoir faire en sorte de s'en débarrasser. Il serait facile de les jeter dans les toilettes ou peut être de les laisser à porté de main de Frank, ce dernier cherchait toujours une nouvelle drogue à prendre.

« Qu'est ce qui t'a fait revenir ? Tu as finit par lâcher cette brute qui te servait de petit ami ? »


© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 22 Jan 2017, 5:35 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Le nouveau quotidien de Mandy lui paraissait irréel alors qu’il avait été le même pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que Kenyatta apprenne que Mandy avait une seule recouché avec Lip, une journée où elle n’avait comme à son habitude, pas pu s’empêcher de succomber à ses charmes. Cela avait été la foi de trop, celle qui avait tout déclenché. Alors qu’elle se faisait battre, elle n’avait jamais cherché à demander de l’aide. Sa fierté lui aura coûté sa dignité, entant que femme. Aujourd’hui sortie de ce fléau, elle n’en était pas moins rassurée de vivre, loin de là.

Elle avait vainement pensé que son frère profiterait de son retour en restant un peu avec elle, pour sa sécurité mais aussi pour prendre de ses nouvelles. Lorsqu’elle était rentrée, c’était comme si rien n’avait changé. Ils avaient échangé une accolade, quelques mots par-ci par-là, et Mickey était repartis dans ses affaires louches.

Elle n’était pas réconfortée à l’idée d’être seule dans la maison, mais elle était satisfaite que son père soit encore en prison, et qu’elle n’aurait donc jamais l’occasion de partager son quotidien avec ce violeur. Pourquoi avait-elle toujours eu un rapport compliqué avec les hommes ? Elle, qui, n’avait toujours demandé qu’à être aimée. Il fallait croire que c’était bien trop demandé.

La seule personne qui la faisait redevenir un tant soit peu humaine était Ian. Son contact lui fit un bien fou, bien qu’elle trouvait à première vue qu’il était un peu distant, ou ailleurs, comme perdue dans ses pensées. Peut-être était-ce cette rencontre fortuite qui le chamboulait. De toute façon, elle le saurait bien assez tôt, les deux meilleurs amis ne se cachaient rien.

En l’invitant à entrer chez elle, Ian lui demanda si Mickey était là.

« - Il est en taule provisoirement. Je crois qu’il a frappé un mec pratiquement à mort dans un bar pour une histoire à la con. ‘Fin du Mickey tout craché quoi, il a pas changé, expliqua-t-elle dans la cuisine.

Elle se reprit, et ajouta entre le sérieux et la rigolade :

- Je suis plutôt satisfaite qu’il soit pas là, remarque, parce que sinon, tu serais sans doute parti avec lui…

Elle lui demanda ce qu’il désirait boire, et lui ramena une bière en même temps que sa tasse de café brulante, qu’elle posa sur la table basse. Elle s’assit à côté de lui dans le canapé, et alluma une cigarette.

- Je me suis échappée… Je pensais que partir avec lui allait me donner un meilleur avenir, puis, ça a été pire du coup… Un soir, je l’ai poignardé, avoua-t-elle le regard vide, perdue dans ce souvenir. Bref, le principal c’est que je suis revenue sans trop de factures ! ajouta-t-elle en essayant d’éviter de penser au fait qu’elle ne savait pas s’il avait survécu.

Elle alternait entre une gorgée de café et une bouffée de cigarette. Elle s’intéressa à Ian, et vit qu’il peinait à garder les yeux ouverts.

- T’as pris quoi avant de venir ici ? demanda-t-elle, curieuse et inquiète. »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 22 Jan 2017, 6:28 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Ian ignorait ce que signifiait le mal qui le rongeait. Il ignorait même pourquoi il se sentait comme il se sentait. Il était juste un peu euphorique par moment, et d'autres moments, il avait juste envie de rester coucher, de ne pas bouger. Même si cela lui rappelait facilement ce qu'il avait vu chez Monica, sa mère, il refusait d'admettre qu'il avait la même chose. Il refusait d'admettre qu'il pouvait lui aussi être bipolaire. Et ce n'était pas parce qu'il avait passé quelques jours dans un centre psychiatrique que cela faisait de lui un fou, pas vrai ? Ian se sentait fatigué, mais il luttait. Les yeux grands ouverts, presque hagards parce qu'il était aussi perdu et un peu drogué malgré tout. Ce n'était pas juste des somnifères qu'il avait du avaler de force le matin même. Mais bel et bien un moyen de contrôles ses hallucinations. Comme s'il avait besoin de ça.

Alors Ian était là, chez Mickey, chez Mandy, chez les Milkovich tout simplement. Mais il avait envie de voir son petit ami. Celui qui l'avait accompagné et qui n'était même pas venu le chercher à sa sortie. Pourquoi il ne cessait de repenser à cela. En général, cela ne lui tenait pas tant à coeur de ce que Mickey pouvait faire ou ne pas faire. Il en avait même eu marre que ce dernier le traite comme une fillette et lui dise de se faire soigner. Ian n'avait clairement pas besoin de cela. Pourtant, après ce qu'Ian avait fait, il était clair qu'il fallait faire quelque chose. Sauf que le rouquin ne voyait pas cela comme ça. A peine quelques heures après avoir signé des papiers d'admission, il voulait déjà partir de cet établissement aseptisé où il pensait ne pas être à sa place.

Il était entré dans la maison, toujours dans l'optique de voir Mickey, jusqu'à ce qu'il entende ce que lui dit Mandy. C'était donc pour ça qu'il n'était pas venu. Mickey était donc toujours Mickey et il avait fait une connerie qui l'avait mené tout droit à la case prison. Cela ne surprenait pas le jeune rouquin, mais pendant l'espace d'un instant, il ne pu s'empêcher de penser que c'était de sa faute. Il revoyait encore sa tête de chien battu lorsqu'il l'avait enlacé alors qu'il se faisait interné. Il avait été sous le choc. Enfin, Ian supposait ça, mais Mickey n'était pas le genre d'homme à se laisser affecter par quoi que ce soit pas vrai ?

« Je ne serais parti nulle part avec lui, c'est lui qui m'a fait enfermé, lui et puis Fiona et Lip ! »

Il avait signé l'autorisation, mais il n'oubliait pas qui avait fait en sorte qu'il passe la porte de l'établissement. Ian aurait voulu quelques explications d'ailleurs de Mickey pour savoir pourquoi il l'avait poussé à faire ça. Enfin, maintenant, cela ne servait plus à rien. Lorsque Mandy lui donna la bière, il en bu plusieurs gorgées. Ce n'était pas prudent avec ses médocs, mais il n'en avait rien à faire.

« Tu l'as poignardé ? Il est mort ? »
Ian resta quelques instants silencieux avant d'ajouter. « De toute façon, il ne méritait pas autre chose ce gars. Pas après ce qu'il t'avait fait ! Si j'avais pu, je l'aurais planté moi même ce jour là ! »

Ian avait bien faillit le faire une fois après avoir compris qu'il avait frappé Mandy. Ian l'avait mal supporté. On ne la frappait pas. Si Ian avait été hétéro, sans doute qu'il aurait pu aimer cette fille, mais bon, c'était sa meilleure amie, et c'était pareille, on ne touchait pas à sa meilleure amie. Il avait les yeux toujours très ouvert, comme s'il luttait contre le sommeil, mais c'était seulement à cause des médocs.

« Rien du tout. Enfin, juste du lithium, mais crois moi, ce n'est pas de gaité de coeur. Si j'avais pu, je les aurais jeté ces pilules ! »


© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Mer 25 Jan 2017, 3:04 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy ne savait toujours pas si elle avait fait le bon choix de revenir dans sa ville natale. Après tout, elle avait connu tellement de déboires ici, qu’il aurait peut-être était mieux pour sa personne de partir, partir loin, dans un endroit qu’elle ne connaissait pas. De toute manière, elle n’avait jamais voyagé. Elle aurait adoré cela. Découvrir d’autres cultures, d’autres paysages, d’autres langues, d’autres personnes tout simplement. C’était quelque chose qu’elle se promettait silencieusement de faire lorsqu’elle serait enfin prête à remettre de l’ordre dans sa vie, ce qui n’était pas gagné.  Avait-elle réellement envie d’avoir une autre vie ? D’avoir moins de problèmes ? Il semblait qu’elle se complaisait dans ses démons. Elle allait toujours vers les mêmes types, vers les mêmes situations difficiles, vers le chemin tout simplement. La jeune brune faisait partie de ceux dont le destin était tout tracé dès leur naissance. Elle rejetait cette idée, mais elle devait bien s’avouer que jusqu’à maintenant, sa vie n’avait jamais pris un bel élan.

Son seul espoir résidait peut être dans les yeux de son meilleur ami, qui semblait lui accorder plus d’importance que les autres. Elle avait l’impression d’exister avec lui, de compter, d’être humaine. Elle se sentait bien. Même là, en sachant qu’elle avait poignardé son ex petit-ami, elle se voyait rassurée en la présence de Ian, même s’il n’avait pas l’air d’avoir les idées nettes. D’ailleurs, lorsque le jeune homme répondit que Mickey, Fiona et Lip l’avait enfermé, elle fronça les sourcils. Elle n’avait jamais eu vent de cette histoire. Surement parce qu’elle avait été trop enfermée dans sa relation avec Kenyatta. Elle avait vu Ian dans une humeur dépressive, avait essayé de lui faire remonter la pente avec Mickey, puis, à partir de là, tout c’était enchainé. Il avait failli tuer son petit-ami, puis, Kenyatta, jugeant que les amis de Mandy étaient infréquentables, l’avait tout simplement privé de les voir, sous peine de se prendre une bonne correction, ou même de faire du mal à Ian ou à Lip, chose qu’elle avait longtemps redouté.

« - Tu es là maintenant, Ian. Je pense qu’ils ne savaient tout simplement pas comment t’aider. Enfin, je pense qu’ils ont essayé toutes les solutions qu’ils avaient sous la main. J’ai été là pour toi au départ, mais il est vrai qu’après avec Kenyatta, tout ça, on s’est perdu de vue et j’ai plus vraiment été au courant de ce qu’il se passait pour toi… Je suis désolée. Je préférai m’éloigner de toi à ce qu’il te fasse du mal, avoua-t-elle en baissant les yeux.

Elle tira sur sa cigarette et en rejeta une bouffée avant de parler du sujet sensible. Ian lui demanda s’il était mort et que de toute façon, il l’avait bien mérité. Mandy lui offrit un sourire mélancolique. Cela lui faisait plaisir que son ami lui prête autant d’attention. Elle ne se sentait pas aussi méritante de son amitié.

- Je ne sais pas justement si il est mort, c’est ça le problème… Depuis quelques jours, j’arrive pas à fermer l’œil parce que je me dis, et si il était à ma recherche ou à l’hôpital en disant aux flics que je l’ai poignardé ? Je sais pas quoi faire, admit-elle en soupirant.

Puis, plus la conversation se poursuivait, plus la jeune brune remarqua le comportement un peu sonné de son meilleur ami, comme s’il était sous médication. Inquiète pour sa santé, elle lui demanda des informations. Elle avait entendu que Ian était bipolaire par Mickey lorsque Kenyatta l’empêchait d’aller le voir. Ce jour-là elle avait ressenti une profonde tristesse pour son meilleur ami, et s’était détestée de ne pas être allée le voir.

- Ca doit être chiant, je veux bien te croire, mais je suis contente que tu les prends. Je préfère te savoir en sécurité avec toi-même. Tu m’as vraiment fait peur quand tu as fait une dépression, et que quelques jours après t’apprêtais à tuer Kenyatta. Même s'il le mérite, j’aurais pas pu vivre avec l’idée que tu irais en prison, un peu à cause de moi… »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 29 Jan 2017, 7:14 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Ian était là, avec sa meilleure amie à se demander qu'est ce qu'il allait bien pouvoir faire maintenant que son petit ami avait disparu. Enfin, c'était bien autre chose puisqu'en réalité il était en prison, mais tout se mélangeait dans sa tête. Il ne savait vraiment pas ce qu'il allait faire à présent. Juste continuer à prendre son traitement pour essayer qu'un jour il ne ressente plus cette envie de se flinguer ou de se taper tout ce qui bougeait. Il avait trompé Mickey, il s'en était donné à coeur joie. Est-ce que pour autant c'était un mal ? Il n'avait jamais rien promis à Mickey, pas plus que celui ci ne lui avait promis quoi que ce soit. Si ce n'est peut être qu'il avait affronté son père pour lui montrer qu'il tenait à lui, mais ça, Ian ne l'avait pas vu comme cela. Il avait simplement vu les choses comme elles étaient à cet instant. De toute façon, maintenant la question ne se posait plus, Ian n'allait pas attendre Mickey éternellement. Celui-ci était derrière les barreaux, il était évident qu'ils n'allaient pas pouvoir se retrouver avant un long moment. Pas avant que ce dernier ait finit sa peine en tout cas. Et alors, Ian aurait peut être une toute autre vie que celle qu'il avait présentement. Il l'espérait.

« Mais je vais bien Mandy, je t'assure, tout le monde s'inquiète mais c'est bien moi, je ne suis pas quelqu'un d'autre ! » elle n'allait quand même pas s'y mettre elle aussi. A le considérer comme quelqu'un de malade, quelqu'un qui pouvait se faire du mal ou faire du mal aux autres. « Je ne comprends pas pourquoi tout le monde fait une histoire pour si peu ! Ce n'est quand même pas comme si j'avais voulu sauter d'un pont, j'ai juste emmené  Yevgeny faire un tour, et je me fais enfermé comme si j'étais dingue ! »

Ian n'avait jamais apprécié Kenyatta, et encore moins quand il avait compris qu'il battait Mandy. Elle méritait tellement mieux. Il était évident qu'Ian aurait été jusqu'à le tuer pour la protéger. D'ailleurs, en y réfléchissant, cela aurait dû être Mickey qui aurait du faire ça. Il avait bien été jusqu'à vouloir tuer Frank pour avoir simplement été témoin d'un moment intime entre lui et Ian. Franchement, et défendre sa soeur, ça ne comptait pas ?

« De toute façon, ils ne peuvent rien te faire, c'était de la légitime défense, et s'il le faut, je témoignerais de ce que ce gars t'a fait quand il était là ! Je ne le laisserais pas te faire du mal encore une fois et de toute façon, il est bien trop macho pour aller dire qu'une femme l'a poignardé, je pense d'avantage qu'il viendrait ici... et s'il vient, je l'accueillerais comme il se doit ! »

Ian était prêt à être vraiment violent s'il le fallait. Ce n'était pas parce qu'il était baraqué l'autre gars qu'il allait en avoir peur. Il était hors de question qu'il fasse quoi que ce soit de plus à Mandy. Ian était toujours hagard, mais sirotait tranquillement sa bière. Avec ses médicaments, cela le ferait peut être dormir. Ce qui était sûr, c'est qu'il n'allait plus prendre ces médocs, cela n'avait vraiment rien de bon pour lui !

« Je n'ai pas besoin de ces médocs Mandy, je t'assure. Et si j'avais fait quelque chose à Kenyatta, cela n'aurait pas été ta responsabilité, mais la mienne ! Ces médocs me rendent sans doute plus dingue que je le suis réellement ! J'ai envie de dormir sans arrêt, qu'est ce que tu veux que je fasse si je ne peux même pas me lever le matin ! »
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 13 Fév 2017, 6:37 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Les gens normaux qui avaient une vie normale, ne se questionnait pas sur la manière de savoir si quelqu’un était en vie ou non, ou alors comment le tuer, et comment éviter de se faire prendre. Pourtant, Mandy était loin d’être une psychopathe dans l’âme. D’ailleurs, elle n’était pas particulièrement fan des armes qu’elles soient blanches ou à feu. Si jamais elle avait besoin de se défendre, ce qui lui arrivait pratiquement tous les jours surtout dans son quartier, elle avait ses poings et ses jambes en guise d’arme. Ce n’était pas une experte en auto-défense, mais elle en savait assez pour s’en sortir un peu près indemne, sauf avec Kenyatta. En même temps, vu la carrure de celui-ci, elle avait peu de chance de lui faire face. C’est l’avantage d’avoir une arme à disposition, au moins pour la dissuasion. Mickey essayait depuis bien longtemps de convertir sa petite sœur à ce monde violent qu’elle avait rejeté, car il savait qu’il ne pouvait pas être tout le temps là pour elle, et avec elle pour éviter un drame.

Même lorsqu’elle avait accueilli Ian en pensant que c’était son ex petit-ami, elle avait pris une batte de baseball au milieu de toutes les armes à feu qui trainaient dans la maison. Elle ne lui aurait pas vraiment servi si elle était tombée sur quelqu’un de très fort et de très grand, mais c’était inconsciemment qu’elle choisissait des objets peu dangereux en soit.

Elle était triste de ressasser le périple qu’avait vécu son meilleur ami à l’hôpital psychiatrique. Quelque part dans son esprit, elle ne pouvait s’empêcher d’être plus ou moins satisfaite d’avoir été absente car cela lui aurait déchiré le cœur de le voir dans un état léthargique. D’ailleurs, l’état préoccupant de Ian avait contrarié Mickey qui, lorsqu’il rentrait à la maison ne désirait plus parler à personne et préférait errer dans les bars jusqu’à pas d’heure. Elle avait alors su que c’était plus grave qu’elle ne l’avait imaginé.

Alors qu’il justifiait le fait qu’il était complètement sain d’esprit, la jeune femme essaya de calmer le jeu.

« - T’es pas fou, Ian, je le sais ça mais quand t’étais déprimé j’avais peur que… tu te suicides. Tu mangeais plus, parlait plus, c’était à peine si tu te levais pour aller pisser. On pouvait pas te laisser dans cet état. T’aurais fait quoi, toi, si j’avais été au bout du rouleau, au point que ta présence ne serve plus à rien pour me secourir ? demanda-t-elle pour le faire réfléchir.

Les mots de son meilleur ami lui faisaient du bien, et la sécurisait. Elle laissa tomber sa tête sur son épaule, et répondit :

- Tu peux rester dormir avec moi ce soir… ? murmura-t-elle à Ian, gênée.

Puis, bien qu’ils s’étaient mis à parler de médication, Mandy n’avait pas tout de suite réalisé que médicaments plus alcool ne faisaient pas bon ménage. Elle décida de prendre la bière des mains de Ian et de la poser sur la table basse.

- Pas d’alcool sous médoc Ian ! C’est vrai que ces médocs t’endorment, mais je suis pas médecin, je peux pas te conseiller de les arrêter… Mais comme je t’aime, je veux bien qu’on essaye si tu veux pendant une journée, seulement, d’accord ? J’ai pas peur de tes phases, j’ai juste peur des conséquences, alors il faudra que tu me promettes de pas faire de conneries, et que si jamais tu sens tes crises arrivées, tu reprends ton médoc, ok ? Et t’inquiète pas que si tu veux pas le reprendre, je te le ferai avaler de force Gallagher ! lança-t-elle en souriant. Je veux pas que tu sentes que je t’accepte pas, mais tu peux pas nier que tu as problème Ian. Alors si tu ne veux pas le gérer sous médocs, très bien, mais trouve le moyen de le gérer autrement. »

Mandy n’était pas sûre qu’on pouvait gérer un trouble de l’humeur aussi facilement qu’on pouvait le prétendre, chose dont Ian était persuadé. Mais elle voyait très bien que le lithium formait un gros brouillard dans son esprit, et cachait sa réelle personnalité qu’elle appréciait tant chez lui, alors pourquoi ne pas tenter ? Au pire, ce n’était que pour un jour. Il ne pouvait rien se passer de fou. Enfin, elle espérait.



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 26 Fév 2017, 11:14 am



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Le jeune rouquin était clairement perturbé. Il y avait quelque chose qui clochait chez lui. Quelque chose qui clochait vraiment. Mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus parce qu'il ne s'en rendait pas vraiment compte. Ian se sentait normal, il sentait qu'il n'avait pas de problème, si ce n'est les pilules qu'on l'avait forcé à avaler. Ce n'était pas ce dont il avait besoin. Ce n'était pas ce qu'il voulait. Est-ce qu'on pouvait le laisser vivre sa vie sans interférer dans celle ci ? Ian ne savait pas trop comment il allait pouvoir la vivre si tout le monde était autour de lui à l'obliger à avaler des médicaments. Il avait envie de pouvoir vivre sa vie comme il l'entendait. Devant sa meilleure amie, il voulait agir normalement, être celui qu'il avait toujours été même si c'était plutôt compliqué pour lui. Enfin, ce n'était pas compliqué, c'était juste qu'il avait l'impression d'agir normalement mais qu'il ne le faisait pas toujours. Comme cette façon qu'il avait de regarder un peu partout, d'avoir quelque part envie de se retrouver en face de Mickey pour savoir où ils en étaient après ce qu'il avait fait. Et puis en pensant à Kenyata également, ça faisait qu'Ian avait envie de le frapper, de se retrouver en face de ce gros black à qui il manquait une case pour pouvoir lui régler son compte. Ian n'était pas forcément quelqu'un de violent, mais il était très nerveux, et il pouvait très bien faire quelque chose à laquelle on ne s'attendait pas.

« Ce n'était pas aussi grave que ça, j'étais fatigué, j'étais bien à rester couché. Et puis franchement, je ne me serais pas suicidé Mandy, je n'ai pas d'idées noires si c'est ce qui te fait peur ! »

Il se sentait beaucoup plus euphorique que déprimé, mais c'était présentement, ce n'était pas ces fameux jours où il était resté couché dans le lit de Mickey juste après que celui ci ait finit par faire son coming out devant un grand nombre de personne, devant son propre père, le pire homophobe de tous et tout cela juste pour lui faire comprendre qu'il ne voulait pas le perdre. Ian avait été touché, mais il ne s'était pas laissé à imaginer pour autant qu'ils auraient une relation normale, ils n'avaient jamais eu une relation normale tous les deux, et c'était peut être ça qui n'avait pas été ce jour là. Ian n'arrivait pas à penser clairement ce soir de toute façon.

« Si cela peut m'éviter de rentrer à la maison ce soir, je peux rester oui ! De toute façon, je n'ai pas envie de voir Fiona et ses airs de moralisatrice ! »

Ian aimait sa soeur, mais il n'aimait pas qu'elle le prenne toujours pour un petit garçon. Il pouvait bien s'occuper de lui, il n'y avait pas vraiment de raison que Fiona s'inquiète de cette façon.

« Ce n'est qu'une bière, ça ne va rien me faire que de boire une petite bière. Mais je suis pour arrêter ces fichus médocs. Je n'ai pas envie de les prendre. Ils me font dormir mais pas seulement, j'ai l'impression de ne plus être moi avec eux ! Enfin, je ne sais pas si tu imagines ce que c'est d'avaler toutes ces petites pilules matin et soir. Pourquoi il faudrait que je prenne ces pilules, je ne suis pas Monica, je ne vais pas me mettre à faire n'importe quoi ! »

Ian ne se considérait pas comme étant malade, il considérait qu'il pouvait encore être lui même sans ces pilules. Peut être qu'il se voilait la face, mais il n'en avait pas vraiment conscience.
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 06 Mar 2017, 4:25 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy sentait que Ian mentait un peu. Elle ne savait pas si c’était conscient mais il était à mille lieux de se rendre compte de sa situation. Evidemment qu’il n’avait pas tenté de se suicider, mais la réactivité de sa famille vis-à-vis de sa situation avait aussi permis d’éviter un drame. Après tout, ils avaient déjà connu cela avec leur mère. C’était d’ailleurs cette chose qui laissait Mandy perplexe. Il essayait de nier une évidence qu’il avait lui aussi connu. Mandy ne se serait pas imaginé devoir vivre sans lui. Cela aurait été compliqué pour elle. Il était tout pour elle. La jeune femme le voyait comme un petit frère, quelqu’un qui avait partagé sa vie, et qui avait aussi grandi avec elle malgré toutes les difficultés qu’ils avaient pu traverser. Ils étaient là, bien en vie, et c’était tout ce qui comptait. C’était bien pour cela que la jeune femme devait faire attention à son meilleur ami, même si cela signifiait l’inciter à faire des choses qu’ils n’aimaient pas comme prendre des médicaments.

« - Mouais… répondit Mandy, peu convaincue par les propos de Ian. De toute façon, tout ce que je veux c’est ta sécurité, quitte à t’enchainer à des barreaux et à te bâillonner la bouche, je le ferai sans problème et je suis certaine que Mickey approuverait cette technique, tordu comme il l’est, plaisanta-t-elle en souriant.

La jeune femme savait pertinemment que Mickey était loin d’être l’homme qu’il paraissait aux yeux de tous. Il l’avait vu complètement changé aux côtés de Ian. Mais Mandy savait aussi que son frère ferait tout ce qu’il pourrait pour le tenir en sécurité. Même si Ian en voulait à Mickey, celui-ci avait été dévasté de voir son amant dans un état pitoyable. Si Mickey, qui a la tête dure comme du bêton, avait pu être blessé en voyant Ian là-bas, Mandy ne s’imaginait même pas la réaction qu’elle aurait pu avoir. Même si elle jouait au même jeu que son frère en paraissant totalement insensible, la vérité était qu’elle était friable et fragile comme du verre. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle préférait que son meilleur ami reste à ses côtés, et sa réponse positive lui décrocha un sourire de soulagement.

- Super si ça t’arrange aussi ! On fera des batailles de polochons comme dans les pyjamas parties sauf qu’on les remplacera par des armes, façon Milkovich, rigola-t-elle. Ça me fait en tout cas très plaisir de t’avoir retrouvé, l’enlaça-t-elle.

Mandy écouta attentivement Ian parler de sa médication, et réfléchissait à une solution alternative, bien qu’elle s’y connaissait peu à ce sujet.

- Peut-être que si tu voyais un psy, il pourrait te réduire ton traitement ? Du genre passer de deux à une fois par jour ? D’ailleurs ta m… Monica devient quoi ? demanda-t-elle par curiosité. »

Elle s’était ravisée à la dernière seconde de dire « ta mère » car Ian détestait l’idée de devoir la considérer comme telle.




© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 16 Mar 2017, 2:26 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER

Ian était comme tous les malades de ce genre de maladie, pas vraiment conscient de ce qu'il faisait, pas conscient non plus de ce qu'il avait. Il n'agissait pas comme une personne normale, mais surtout, il n'acceptait pas d'être malade. Il fallait dire que c'était difficile de se réveiller un matin en étant totalement différent. Bien entendu, c'était venu tout doucement, mais ce qui au début ressemblait uniquement à une euphorie temporaire était devenue vraiment quelque chose de permanent, quelque chose qui lui avait fait faire des choses qu'il n'aurait pas cru possible. Comme le fait de tromper Mickey avec un gars croisé alors qu'il se trouvait avec Yevgeny. Franchement, Ian avait fait pas mal de choses insensées, mais pour autant, il n'était pas du genre à vouloir se suicider ou autre. Il avait juste une période à vivre. Il n'empêchait qu'il ne voulait pas prendre son traitement ça lui semblait vraiment irréel. Le rouquin était simplement dans le déni, voilà tout, et il lui faudrait sans doute pas mal de temps pour en sortir.

« De toute façon, je crois que ton frère approuverait n'importe quelle torture impliquant des liens ou des baillons. Mais je t'assure je ne risque rien. Une petite pause dans les médocs, et je serais comme avant tout ça... »

Ian était content de retrouver sa meilleure amie et il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui. Ian n'était pas un petit agneau fragile, c'était d'ailleurs ce qui l'exaspérait vis à vis de Mickey. Ce dernier était devenu tellement différent, peut être trop doux ces derniers temps et c'était ce qui causait des problèmes. Ce qui rendait les choses vraiment plus vivables l'autre Milkovich. Pourtant, c'était lui en premier lieu qu'il avait voulu voir, allez savoir pourquoi puisque Ian avait envie de faire un break pendant quelques temps. Le rouquin n'en pouvait plus de cette attention perpétuelle qu'on lui portait, il avait vraiment besoin d'autre chose. Besoin de reprendre sa vie en main c'était certains, mais actuellement, ce n'était pas vraiment le moment. Et il n'était pas assez stable pour le faire. Ca se voyait d'ailleurs. Il ne tenait pas en place. alternait entre le pied gauche et le pied droit. Se balançant assez nerveusement.


« Je suis content de te voir. Je m'inquiétais vraiment pour toi. Tu n'aurais jamais du partir avec ce fou ! »

Ian n'était d'ailleurs pas rassuré, en restant avec Mandy cette nuit, au moins il pourrait la protéger si l'autre timbré se pointait ! Quand à ses médocs, si Ian pouvait simplement les oublier, ce ne serait pas plus mal.

« Franchement, j'ai pas envie de parler de ces médocs, on verra bien ce qui se passe après une journée. » Il fit une pause, il n'avait pas plus envie de parler de Monica à cet instant. « J'en sais rien, elle est sans doute en train de se défoncer avec son mec du moment, ou avec sa femme, j'en sais rien. Elle débarquera à la maison quand elle aura plus nulle part ou aller, comme d'habitude. Ou alors quand elle aura réalisé qu'on est toujours là ! »

Sa mère n'était plus plus sa mère que son père était son père. Ian n'avait pas de parent. Il avait une grande soeur qui faisait "office de", mais il se considérait plus comme un orphelin.
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 27 Mar 2017, 10:26 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy n’avait jamais pris de traitement médicamenteux dans le même genre que Ian. Elle partageait l’avis de son meilleur ami, et comprenait qu’il ne puisse apprécier le fait de se faire contrôler par des molécules chimiques. Mandy aimait garder le contrôle de son corps, et de ce qu’elle ingérait, et en se mettant à la place de Ian, elle comprenait pourquoi il devenait fou à être sédaté, comme si on le prenait pour un dangereux criminel ou quelqu’un de complètement ingérable. Il devait surement se sentir comme une bête, alors que c’était simplement quelqu’un qui avait besoin d’aide.

La bipolarité était une maladie psychiatrique assez méconnue encore à ce jour. Et comme toutes les maladies psychologiques, cela avait tendance à faire peur et donc, la plupart des personnes préféraient rejeter l’inconnu plutôt que de l’accueillir. D’ailleurs, la jeune femme n’avait pas pris conscience de la gravité de la situation jusqu’à ce qu’elle remarque son meilleur ami shooté aux médocs. Elle s’était inquiétée de sa mélancolie, mais après tout, cela arrivait à tout le monde de déprimer, de moins manger et de moins sortir. Elle ne s’était pas tant posé la question que cela, en même temps, de son côté, elle avait eu tellement à gérer avec son petit ami violent, puis Lip, puis sa survie dans tout cela.

« - Fais attention à toi, c’est tout ce que je te demande, répondit-elle, en hochant la tête.

Après tout, elle ne pouvait pas le forcer à faire des choses qu’il ne voulait pas. Même si elle s’inquiétait vivement pour lui, elle ne pouvait pas prendre les médicaments à sa place. Sa posture d’amie lui donnait simplement le droit et le devoir d’être présente pour lui, de soutenir ses choix, mais de le conseiller avant tout, et c’était ce qu’elle venait de faire. Il était têtu, donc de toute manière, il ferait comme bon lui semble, mais le principal était qu’il avait écouté ce que Mandy avait à dire à son sujet.

- Je sais pas pourquoi j’ai fait ça. J’avais peur je pense. Peur qu’il t’arrive quelque chose vu ses réactions, enfin, voilà, après c’était pas pire que ce que tu penses, ne t’inquiètes pas… mentit-elle. Je partirais plus, du moins si je pars, ce sera pour me casser aux caraïbes ! souria-t-elle.

Elle s’était pris des coups par son petit ami peut être trois fois par jour, mais elle préférait mentir afin de ne pas l’inquiéter de plus belle. Il n’avait pas besoin de ça et puis c’était maintenant de l’histoire ancienne, enfin elle espérait. Parler avec Ian lui faisait du bien, et réussissait à apaiser une certaine souffrance qu’elle avait gardé en elle tout le long de son Enfer.

- Ouais, ça ne m’étonnerait pas non plus, soupira-t-elle au sujet de Monica. Et, tu comptes faire quoi maintenant ? Reprendre les cours, travailler ? Il faut que tu trouves un but histoire d’essayer de stabiliser ta vie. Ca sera surement plus facile pour toi de gérer.

Son regard se perdit un instant à travers la fenêtre, puis elle ajouta :

- Ca fera plaisir à Mickey de te revoir, je sais qu’il est mal depuis que vous vous êtes éloignés et ça a pas du l’aider à gerer sa colère, mais j’espère que le fait de le revoir ne va pas affluer sur ta situation. Il faut que tu trouves une stabilité. Mickey l’a trouvé avec toi, d’une certaine façon, mais toi est-ce que tu es stable avec lui ? demanda-t-elle. »

Avoir une vie stable pouvait aider Ian à équilibrer son quotidien et donc ses humeurs, mais elle savait que ce n’était pas réellement ce qu’il recherchait. Il fallait au moins qu’il se trouve un but à accomplir, quelque chose qu’il le sortirait de ses pensées et l’empêcherait de faire de s’auto-détruire.




© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Sam 01 Avr 2017, 12:14 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Ian n’en pouvait plus de cette putain de maladie qui lui gâchait la vie littéralement ! Ce n’était pas comme si c’était juste quelque chose de temporaire, c’était quelque chose avec laquelle il allait devoir vivre pendant le reste de sa vie, ce n’était pas assez déprimant ? Le Gallagher aurait voulu pouvoir s’en débarasser comme d’un mal de tête, mais ce n’était pas facile de faire avec. Pas facile d’accepter le fait de faire des choses totalement folle au point d’enlever le bébé du mec qu’il aimait et de le mettre en danger alors qu’il voulait juste le protéger. Ca aurait été tellement plus simple s’il n’avait pas été comme Monica, mais il l’était et il n’y pouvait strictement rien. Il allait continuer à avoir des périodes incontrôlables, il le savait. A cet instant, il n’était d’ailleurs pas vraiment dans un état normal. 

« Bien sûre que je vais faire attention à moi, Mandy ! »

Il voulait juste la rassurer, faire en sorte qu’elle comprenne qu’elle n’avait pas besoin de s’inquiéter de son état sans arrêt. Le Gallagher voulait qu’on lui foute la paix avec ces pilules, il n’avait pas besoin de ça pour aller mieux. 

« Ce n’est pas pire que ce que je pense, putain Mandy, tu n’as pas vu ta tête quand il t’a frappé, il aurait pu te tuer ce malade, et là, tu n’aurais plus été là pour en parler ! Tu avais vu la taille qu’il avait !  »
Kenyatta était littéralement un colosse. Et Mandy aurait vraiment pu se faire tuer avec ce malade. Lorsqu’elle était partie, Ian avait même fait appel à Lip afin de tenter de la faire rester, c’était la dernière solution, faire en sorte que Mandy reste, mais elle n’avait pas voulu l’écouter. C’était un malade, et Mandy méritait tellement mieux dans sa vie, même si elle n’en était pas vraiment consciente et qu’elle se dévalorisait. Le Gallagher ne comprenait pas comment elle pouvait penser mériter des gars comme Kenyatta, elle pouvait trouver vraiment mieux. Un mec qui ne la frapperait pas, ce serait déjà un début.

« Je vais reprendre ma place au club, qu’est-ce que tu veux que je fasse d’autre Mandy, personne ne va vouloir m’embaucher avec mon passage dans cet hôpital psychiatrique ! Mais les études, c’est pas pour moi, faut que je trouve autre chose… »

Il ne savait pas vraiment quoi faire de sa vie, il était vraiment perdu. Il savait qu’il ne voulait pas de ces putains de médocs, mais il savait aussi que Fiona n’allait pas le laisser faire. Qu’elle allait même faire en sorte de les lui faire avaler de force si c’était nécessaire.

« Je ne veux plus voir Mickey, j’étais venu pour lui redire ça, c’est plus simple qu’on ne soit pas ensemble. Et puis, franchement, tu penses que j’ai envie qu’il ait pitié de moi avec cette maladie ? Il me voit maintenant comme un objet cassé qu’il faudrait réparer, mais je ne changerais plus ! »

Mickey avait apporté beaucoup de stabilité dans la vie d’Ian ces derniers temps, mais en même temps, parfois, il y avait des choses qui n’aidaient pas. Comme ces petits coups de vol pour gagner de l’argent. Le Gallagher ne voulait pas imposer des choses à Mickey et si vraiment il voulait avancer, c’était peut être sans le Milkovich justement.
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 10 Avr 2017, 3:22 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy, c’était le genre de personne qui se montrait forte, têtue, et tenace, mais qui à l’intérieur implosait littéralement. C’était le genre de personnes à ne jamais divulguer ses sentiments, à tout prendre sur la défensive, quitte à paraître agressive. Cette façon d’être était son rempart contre le monde, contre la méchanceté gratuite des êtres humains. Cependant, lorsqu’elle se trouvait en présence de Ian, tout était différent, comme si son masque tombait. Son corps se relâchait, son cœur retrouvait un rythme normal, il n’y avait aucun danger potentiel avec lui. Elle espérait tous les jours qu’il ne lui briserait jamais le cœur, car elle lui avait en quelques sortes confié celui-ci.

Malgré la positivité dont elle essayait de faire preuve, elle avait pour lui, mais aussi pour elle, et pour eux. Peut-être que sa maladie gâcherait leur si belle relation au bout d’un certain temps… ? L’imprévisibilité de la bipolarité pouvait être un paramètre à prendre en compte là-dedans, mais jamais, elle ne pourrait le savoir à l’avance. Elle souhaitait simplement et un peu naïvement, que leur relation tienne le temps d’une vie humaine.

« - J’ai eu une seconde chance alors je l’ai saisi, et je compte bien en profiter avec toi, répondit-elle en souriant amicalement.

Elle désirait finir sur une note positive histoire de calmer les tensions intérieures qui se déchaînaient en cet instant. La jeune femme essayait de paraître insouciante, qui sait, peut être qu’au bout d’un moment elle s’en persuaderait et son cerveau arrêterait de lui envoyer pleins d’images de son corps ensanglanté.

- Il y a pleins de boulots sympas que tu peux faire sans faire des études supers longues ! Tu pourrais chercher une voie qui t’intéresserait. Moi, je te verrai bien dans tout ce qui est aide à la personne. T’es quelqu’un de super altruiste, le complimenta-t-elle sincèrement.

Elle ne comptait pas lui faire morale car elle n’était pas un très bon exemple pour tout ce qui touchait au professionnel. En y repensant, elle n’était pas un exemple dans beaucoup de domaine, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas l’empêcher de commettre des erreurs, et le genre d’erreurs que Mandy avait pu faire, et faisait encore malgré elle.

- Je sais pas si Mickey te voit comme un objet cassé, mais je sais qu’il tient beaucoup à toi, ce qui le rend vachement protecteur… Après, tu as raison, il faut que tu fasses ce qui est le mieux pour toi. Et si ça veut dire refaire ta vie avec quelqu’un d’autre, eh bien, ça doit se passer comme ça.

Elle trouvait que Ian et son frère formait un beau couple, mais il était malheureusement assez destructeur tellement il débordait de passion, et cette chose ne menait qu’à des problèmes bien qu’elle était vivifiante. La jeune femme se redressa afin de fermer les volets lorsqu’elle crut voir une ombre passer à toute vitesse. Son coeur fit un bond pendant que ses yeux essayaient de percer l’obscurité de la nuit. Elle se sentait observée. « Ca doit être un chat, rien de grave, se disait-elle pour se rassurer ».

- Tu veux qu’on commande une pizza ? Demanda-t-elle à Ian pour oublier ce petit coup de stress. »




© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Sam 22 Avr 2017, 11:44 am



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Ian ne savait pas de quoi demain serait fait. Est-ce que son amitié avec Mandy survivrait à sa maladie ? Est-ce que le Gallagher ne finirait pas par tout gâcher comme il avait tout gâché avec Mickey ? Après tout, la Milkovich finirait peut être par se lasser de le voir totalement dingue à certains moments. Surtout si ce dernier n'essayait pas de prendre correctement son traitement. Ce qu'il n'était réellement pas prêt à faire. Il était même plutôt certains de ne pas vouloir prendre ces cachets qui lui donnait l'impression d'être encore plus dingue qu'il ne l'était sans doute réellement. Mais Ian était simplement perdu, et il fallait vraiment qu'il reprenne le dessus.

« Tu auras toute l'occasion d'en profiter, je n'ai l'intention d'aller nulle part à présent. »

Et il espérait a un moment ou à un autre se sortir de cette mauvaise passe. Il ignorait comment il allait faire, mais il était clair qu'il fallait pour lui qu'il arrêter de penser à Mickey et surtout qu'il passe à autre chose. Ce dernier était en prison et Ian allait passer à autre chose. Aujourd'hui il ne voulait pas prendre ses médicaments, mais demain, peut être qu'il aurait changé d'avis. Chaque chose en son temps. Il fallait qu'il arrête de se prendre la tête. Il réalisait avant tout qu'il avait retrouvé sa meilleure amie.

« Franchement, je ne sais pas, peut être que ce serait bien, il faut que j'y pense, je n'ai pas encore de véritable plan. Peut être que Fiona pourra me faire embaucher chez Patsy's Pie en attendant que je trouve ce que je veux faire. »

Et Mickey dans tout ça, Ian voulait l'oublier, passer à autre chose. D'un côté, c'était parce qu'il tenait à Mickey et qu'il ne voulait pas lui imposer sa putain de maladie et d'un autre côté, c'était parce qu'il n'était pas vraiment conscient de ce qu'il voulait quand il était dans ses phases. De toute façon, Mickey était en prison, il le serait peut être pour un long moment alors il était inutile d'y penser, d'ici à ce qu'il sorte, Ian aurait eu le temps de passer à autre chose de d'oublier ce qu'il pouvait ressentir à propos du Milkovich.
Ian s'était installé au salon, il avait retiré son manteau et à présent, il était bien avec sa meilleure amie. Il ne voulait pas parler d'avantage de Mickey parce que cela était encore douloureux. Il le cherchait encore, respirant ses vieux t-shirt. Le Gallagher avait rompu, mais il ne pouvait pas se le sortir de la tête, par pour l'instant.

« Une pizza, ça me semble bien. Je dois même avoir les moyens de la payer. »
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 27 Avr 2017, 5:39 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy était rassurée par les dires de son meilleur ami, qui lui firent l’effet d’une bouffée d’air frais dans ce quotidien ne représentant qu’éternelle suffocation. D’ailleurs elle comptait bien profiter de leur retrouvaille comme il se doit, comme si cette soirée pouvait en quelques sortes rattraper les nombreux mois où ils s’étaient perdus de vue. Après tout, une amitié ne se nourrissait pas que de proximité, elle perdurait même avec la distance. C’était dans des moments comme celui-ci où l’on pouvait se rendre compte de la valeur d’une relation. Et celle-ci était belle et bien forte, surement plus que la plupart des gens auraient imaginé. D’ailleurs, Mandy n’aurait jamais pensé s’attacher de cette manière à Ian. Au tout début, elle avait simplement désiré lui en faire baver pour ne pas avoir succombé à ses charmes, et les voilà, après plusieurs années, en train de discuter, et de rigoler comme si leur première rencontre n’avait jamais eu lieu.

« - J’espère bien, répondit-elle, le sourire aux lèvres.

Elle qui n’avait pu bénéficier que de relations tordues et chaotiques, celle qu’elle partageait avec Ian lui redonnait de l’espoir en l’être humain et en la vie en général. Elle s’était accrochée à la survie, et bien que ses jours n’avaient été pour la plupart que douleur et perdition, elle avait bénéficié à un moment d’une nouvelle chance, d’une bouée de sauvetage qu’on lui aurait lancé afin qu’elle continue sa vie et peut être qu’elle répare ses erreurs en prenant un autre chemin. Malheureusement, les chemins de traverses la rattrapaient toujours.

- Ce serait une bonne chose ! D’ailleurs, elle m’a embauché aussi il y a quelques mois de ça, et j’ai tout foutu en l’air comme d’habitude. Je crois que je suis pas faite pour l’autorité. Du coup j’ai trouvé un autre travail, et même si c’est pas top, au moins personne me fait chier, confia-t-elle.

Elle savait que si elle en disait plus sur son nouveau métier, cela allait faire bondir Ian car il serait sûrement contre le fait qu’elle soit maintenant escort girl, surtout qu’elle avait pu avoir une bonne place grâce à sa sœur. C’était comme ça, c’était Mandy. En se levant elle avait remarqué une ombre dehors, et comme elle n’avait pas envie que sa paranoïa prenne le dessus ce soir, elle avait essayé de se changer les idées en détournant son attention de ce mauvais pressentiment. Elle avait donc proposé une pizza à son acolyte. Elle rigola légèrement à sa remarque, et prit le téléphone avant de composer le numéro de la pizzéria qu’elle connaissait dans le quartier.

- Bonjour, je vous appelle pour commander deux pizzas quatre fromages s’il vous plait, commanda-t-elle.

Elle connaissait les goûts du jeune homme, donc elle n’avait pas eu besoin de lui demander ce qu’il désirait. Elle confia son adresse, et s’enfonça de nouveau dans le canapé, où elle tendit une manette de jeu à Ian.

- Une partie, ça te dit ? Celui qui perd à un gage ! le défia-t-elle. »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 08 Mai 2017, 6:21 am



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Ian n'était pas le genre de gars à s'attacher. Il avait même pris soin de ne jamais le faire, connaissant trop bien l'abandon dans sa famille. Autant sa mère qui était partie a plusieurs reprises que son père qui faisait acte de présence chaque fin de mois pour toucher son chèque mais qui n'était finalement pas vraiment là. Et puis, Mandy, c'était sa meilleure amie depuis longtemps. Il avait du lui faire comprendre qu'il n'y aurait jamais rien entre eux et il en avait bavé pendant un temps, Mickey avait d'ailleurs bien faillit le tuer à cause d'une grossesse dont il n'était absolument pas responsable, mais avant tout, Mandy était là, et même une fois partie, Ian avait continué à la considéré comme la personne la plus importante pour lui. Jusqu'à ce que finalement elle revienne. Ian se sentait mieux, plus libre. Mais en même temps, il ne raisonnais tellement pas ces derniers temps, il ne voulait pas accepter qu'il était malade, mais il l'était.

Ian trouvait que Mandy méritait tellement mieux dans sa vie que les types qu'elle fréquentaient. Même Lip n'était pas assez bien pour elle. Il l'avait fait souffrir et même s'il avait ses raisons c'était quand assez méchant la manière dont il avait fait les choses. Cependant, il savait que Mandy tenait à Lip, Ian avait même essayé de faire en sorte qu'il la convainque de rester plutôt que de partir avec l'autre dingue et finalement, ce dernier n'y était pas parvenu.

« Je ne suis pas certains que ça va marcher, j'ai horreur de l'autorité, et puis, tu imagines, ma soeur me donner des ordres ? Mais j'ai besoin d'un boulot, d'un boulot où je danserais pas pour de vieux pervers je veux dire... Mais qu'est-ce que tu fais maintenant ? »

Ian savait bien que de toute façon, ce ne serait que du temporaire, mais il fallait qu'il essaye, qu'il fasse en sorte de trouver quelque chose pour continuer à avancer. Le plus difficile étant de trouver le moyen de gérer sa maladie sans ses médicaments, mais il ne savait pas s'il allait en être capable.

« Tu sais que tu prends des risques à me défier, tu sais que je m'en sors toujours pas mal à ce jeu là ?! Mais j'accepte ! »
© Starseed


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Lun 15 Mai 2017, 5:42 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy avait essayé de panser certaines blessures à sa manière. Elle avait été persuadée qu’en se détachant de Lip et en choisissant Kenyatta, elle arriverait à l’oublier. Elle avait aussi refoulé le fait qu’elle avait pris cette décision car elle avait été assez idiote pour penser que Lip courrait la chercher, et lui dirait qu’il l’aimait. Oui, elle avait bête, naïve et faible de songer qu’il allait le faire. Il ne l’aimait pas, et cela ne changerait pas, à son grand regret. Cette scène repassait en boucle dans son esprit. Elle se sentait humiliée. Il lui avait dit de belles choses, qu’il pensait peut être, mais cela s’arrêtait là. Il l’avait tout bonnement laissé partir dans les bras d’un type violent. Au départ, elle lui en avait beaucoup voulu, mais avec le recul, est-ce qu’elle avait le droit d’en vouloir à quelqu’un qui n’avait seulement aucun sentiment amoureux à son égard ? Après tout, ce n’était pas des choses qui se commandaient.

Elle avait donc fait son deuil de cette relation morte avant d’être née, et maintenant, elle essayait tant bien que mal d’avancer vers un futur meilleur, même si elle avait l’impression de marcher à reculons. Mandy avait juste peur de finir seule et surtout mal aimée. C’était l’une de ses craintes les plus profondes, car elle avait le sentiment incessant qu’elle n’était pas appréciable à sa juste valeur. Même si elle avait Ian dans sa vie, elle s’obstinait à penser qu’elle ne pouvait pas être aimée pour ce qu’elle était, traduisant un terrible manque d’estime de sa personne.

Cependant, la jeune femme préférait toujours plus s’occuper des problèmes des autres, que des siens. Peut-être était-ce une manière de se déresponsabiliser de ce qu’il se passait dans sa vie. Du coup, elle essayait de conseiller son meilleur ami dans ses choix de carrière. Il valait tellement mieux que ce qu’il pensait. Il aurait pu faire des études, avoir un métier qui gagnait bien, il était intelligent, perspicace et assez humble pour réussir.

« - Tu as une idée en tête ? En tout cas fais attention à ce que peut proposer Mickey. Bon, grâce à un de ses contacts, j’ai un boulot, mais c’est pas le rêve et je veux pas que tu finisses dans la drogue, la violence ou je ne sais dans quel merde Mickey est, et peut proposer malgré lui.

Elle prit une grande inspiration quand Ian lui demanda quel était son nouveau job.

- Tu me promets de pas t’énerver ? Demanda-t-elle avant toute chose.

Elle commanda après cela des pizzas, et proposa une partie de jeu vidéo pendant le délai d’attente de livraison. Ian fut enthousiaste et répliqua d’un air compétiteur qu’elle prenait un risque de le défier. Elle choisit un jeu de tirs, où le but était que chaque équipe monte son armée et détruise l’adversaire. Mandy se chargerait de viser le joueur de Ian.

- Je prends le risque de te défier, et je dirai même si je gagne tu me dois un gage ! Lança-t-elle, sûre d’elle. »




© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 28 Mai 2017, 9:31 am



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Le rouquin en voudrait toujours un peu à son frère de la façon dont il avait traité Mandy. Lip pouvait être un vrai âne par moment. En même temps, ce dernier avait eu tout de même la connerie de tomber amoureux de Karen. C’était une psychopathe cette nana. Elle était un peu timbrée sur les bords quand même et surtout nymphomane. Ian se souviendrait toujours du moment où le bébé de Karen était venu au monde. Cela avait été la surprise pour tout le monde et surtout pour Lip. Car il n’était définitivement pas le père du bambin et en plus, cette dernière ne s’était jamais cachée s’être tapée plus d’un mec en sortant avec Lip. Bref, ce dernier avait vraiment choisit la mauvaise personne. Ce qui n’excusait pas pour autant ce que Mandy avait fait à Karen par jalousie ou vengeance, mais ça ne regardait pas Ian et franchement, tout ce qu’il voulait dans le fond c’était que son frère soit heureux tout comme il voulait que Mandy trouve le bonheur, mais certainement pas avec ce grand black qui la tabassait sans remords.

Mais Mandy méritait d’être heureux, tout comme n’importe qui, même lui. Ian avait envie de trouver le bonheur, de ne plus souffrir dans une relation. Il ne savait pas encore comment il allait faire pour sortir Mickey de sa tête, mais il y parviendrait à un moment donné. Ce serait mieux pour lui. Ne pas avoir un homme marié dans sa vie, ne pas avoir un père de famille qui doit subvenir aux besoins de quelqu’un. Et puis, il y avait toujours ce truc où Mickey voulait prendre soin de lui comme s’il était cassé et ça, Ian ne le supportait pas.

« De toute façon, c’est finit avec Mickey, je voulais qu’il le sache… il me voit comme ma famille, comme quelqu’un qui faudrait réparé, tu y crois ça ? Je crois que c’est mieux qu’on continue nos chemins séparément. Et puis je ne sais pas ce que je vais faire d’autre, pour l’instant, ce sera ce que me proposera Fiona et après je verrais bien. »

Qu’est-ce qu’il pourrait faire avec sa maladie dans le fond ? Ian n’était pas vraiment vraiment sain, et il ne savait vraiment pas s’il parviendrait à trouver quelque chose acceptant son dossier médical, sauf s’il ne disait rien à personne. Ce serait une solution.

« Pourquoi est ce que je m’énerverais ? Qu’est-ce que tu fais Mandy ? »

Il regarda son amie, prêt à la défier sans aucun problème. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas joué, mais il avait été toujours très fort face à elle. Ce n’était pas quelque chose qui pouvait changer.

« Du moment que tu ne me demandes pas d’aller draguer une nana, je pense que je pourrais m’en sortir avec ton gage ! »
© Starseed



can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 08 Juin 2017, 5:54 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
La jeune femme n’avait vraiment de quoi être fière de sa vie. Escort girl, droguée à ses heures perdues, avec un sacré penchant pour la vengeance et la violence, bref, elle était loin du tableau qu’on se faisait de la fille idéale. Elle était brisée, tachée, et personne n’avait encore réussi à la réparer. Enfin, il y avait une chance un jour, et elle s’était dissipée aussi vite qu’elle était apparue. Mandy était le genre de fille de passage, celle qu’on oubliait rapidement parce qu’elle n’était pas banale mais vide. Le genre de vide qui terrifiait les autres. Elle n’avait aucun but concret, et se cherchait toujours même si elle avait dépassé le stade d’adolescente.

C’était peut être cela qu’elle cherchait à combler en couchant avec pleins de mecs : le néant qu’il y avait dans son cœur. Puis, la pauvre estime qu’elle avait d’elle-même la poussait à penser qu’elle ne pouvait mériter l’attention des autres naturellement, et qu’il fallait à tout prix à la payer pour que cela devienne intéressant de rester à ses côtés.

Mandy écoutait Ian parler de Mickey, et ne savait vraiment où se ranger. Elle aimait son frère, et le comprenait de la même manière qu’elle arrivait à se mettre à la place de son meilleur ami. C’était donc compliqué.

« - Je pense qu’il veut juste ton bien, et qu’il veut te garder sain et sauf à ses côtés. Mickey est rustre, il te le dira jamais de cette manière, mais ce qu’il veut pour toi c’est ton bien être et ton bonheur avant tout, répondit-elle en essayant de le rassurer. Puis ouais, prends ce qu’il y a à prendre jusqu’à ce que tu trouves ce que tu veux toi !

Puis vint le moment des révélations. Elle respirait un bon coup, s’apprêtant à dire la verité à Ian, et donc faire face à sa réaction.

- Je suis escort girl, lâcha-t-elle en haussant les épaules, gênée.

Lorsque la jeune femme lança le jeu, la remarque du jeune homme lui décrocha un petit rire.

- Toi, draguer une fille ? Faut absolument que je vois ça ! Je peux pas mourir sans l’avoir vu, rigola-t-elle.

Ils jouèrent tous les deux, très concentrés, l’écran était scindé en deux. Elle prit par surprise le joueur de Ian, et tira en rafalle sans s’arrêter.

- Oups, touché je crois bien, lança-t-elle, avec ironie et excitation. »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Jeu 08 Juin 2017, 2:15 pm



IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER
Bien qu’Ian soit totalement dans le brouillard depuis quelques temps, il avait toujours été conscient du fait que Mandy et lui se ressemblaient beaucoup. Enfin, ils avaient tous les deux eu une enfance et une adolescence bien difficile. Mais bien que sa vie soit difficile, Ian ne pourrait jamais comparer ce qu’il avait vécu à ce que Mandy avait du subir. Franchement, son propre père avait abusé d’elle à cause de la bouteille et ça, c’était quelque chose qui détruisait. Ian était même surpris que Mandy n’ait pas carrément voulu le tuer après ce qu’il avait fait. C’est ce qu’Ian aurait fait à un moment donné. Parce que c’était plus simple et parce qu’il n’imaginait pas ce que sa meilleure pouvait penser depuis qu’elle avait vécu cela, ni ce qu’elle pouvait ressentir. Ian serait toujours là pour elle, et il savait qu’elle arriverait à surmonter ce qu’elle avait pu vivre.

Toute cette histoire avec Mickey était tellement compliqué. Ian n’était pas dans son état normal, sinon, sans doute qu’il ne dirait pas ces paroles. Il fallait dire que Mickey, il l’avait dans la tête depuis bien longtemps. Depuis cette première fois où il était venu récupérer le flingue de Cash. Ian ne pouvait pas oublier le nombre de fois où il avait montré à Mickey ce qu’il ressentait, où il avait voulu plus qu’un coup rapide dans l’arrière boutique de Cash, et puis, il y avait eu ce jour fatidique. Le jour où Mickey s’était marié. Ian avait fait ce qu’il avait pu pour essayer de l’accepter, mais la vérité, c’était que c’était à partir de là qu’il avait commencer à dérailler sérieux, et rien n’avait pu le ramener vraiment depuis. Pas même ce séjour en hôpital. Il n’accusait pas Mickey d’avoir réveillé sa maladie, mais il lui avait fait du mal, et aujourd’hui, Ian était perdu. A moins que c’était sa maladie qui parlait pour lui.

« Ouais peut être… de toute façon, maintenant qu’il est en prison, je crois que la question ne se pose plus… » Ian allait passer à autre chose, comme on oublie quel temps il avait fait hier. « Ouais, c’est ce que je ferais. »

Il écouta Mandy et manqua de s’étrangler avec sa bière en l’entendant. Escort Girl ? Comment est-ce qu’elle pouvait faire ça !? Il serra sa bière qui était dans sa main, ressentant une soudaine colère. Comme s’il allait exploser d’un moment à l’autre.

« Escort Girl ? Putain Mandy, t’es pas sérieuse ? Tu veux dire que tu te fais payer pour sortir avec de vieux porcs et qu’ensuite, tu couches avec ? Pourquoi tu fais ça… tu pourrais trouver tellement mieux ! »

Il sentit la tension redescendre un peu avec sa réplique suivante.

« Et sans doute que tu le verras jamais, je n’ai pas l’intention d’aller avec une nana. En plus, elle serait malheureuse ! »

Et pour cause, Ian n’avait bien aucune expérience avec la gente féminine. Et puis d’ailleurs, c’était vraiment pas sa cam. Il n’y avait qu’un mec qu’il voulait et pourtant ce mec, c’était celui qu’il ne voulait plus voir. Dans le jeu, Ian ne se laissait pas faire, ça le détendait cette violence par delà l’écran, et il repris le dessus sur Mandy.

« Tu croyais vraiment pouvoir m’avoir ? »
© Starseed




can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Sam 17 Juin 2017, 4:29 am


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Mandy avait du mal à croire que Ian puisse tirer un trait net et définitif sur son frère Mickey. Après tout, leur relation était tellement passionnelle qu’il lui semblait difficile de passer outre, comme ça, comme si rien n’avait jamais vraiment existé. En tout cas, c’était ce que la jeune femme aurait aimé faire avec Lip, sauf que la page ne désire pas se tourner. Bien qu’elle y mette du sien pour passer à autre chose, pas grand-chose ne pouvait l’aider. Sortir avec Jesse avait fait resurgir de nouveaux sentiments, et même si Lip devenait moins présent dans son esprit, il y était toujours d’une façon ou d’une autre, comme un tatouage indélébile dont on voudrait se débarrasser mais qui ne part pas.

« - Il a besoin de toi aussi, Ian. Je sais que parfois Mickey agit comme un gros con, mais il a un bon fond avec les personnes à qui il tient, dont toi, donc tu en discuteras avec lui, quand tu seras prêt, lui conseilla-t-elle.

La jeune femme avait pris son courage à deux mains pour annoncer son nouveau métier à son meilleur ami. Elle savait très bien ce qu’il allait dire, mais ça ne comptait plus, après tout, c’était trop tard pour reculer maintenant qu’elle avait les deux pieds joints dedans. Puis ce genre de boulot ne se quittait pas aussi facilement que tous les autres. Mandy avait un boss au-dessus d’elle qui comptait sur elle pour toucher toujours plus d’argent sur son dos. Bref, une belle connerie encore. Elle baissa les yeux quand Ian lui répondit qu’elle méritait mieux et qu’il lui rappela la dure réalité de son métier qui n’était pas glorifiant. Elle haussa les épaules.

- Je suis bonne à rien d’autre que le sexe. Faire la potiche, et gagner de l’argent, c’est facile, je peux le faire, au moins, admit-elle sur un ton triste.

Elle aurait tellement aimé valoir mieux que ça, faire mieux, et surtout faire de meilleurs choix pour sa vie. Sauf que, elle n’en était pas capable. Quand il s’agissait de sa propre personne, elle était bloquée, inapte à penser à ce qu’il serait le mieux pour elle, et ça lui jouait forcément des tours.

Quelques minutes passèrent, Mandy terminait tranquillement sa boisson, et rigola à la réplique de Ian.

- Aucune femme ne peut être malheureuse avec toi ! J’aurais vraiment aimé que tu ne sois pas gay, ça aurait peut-être pu marcher entre nous ! souria-t-elle en coin, amusée.

Mandy n’avait pas froid aux yeux quand il s’agissait de séduction. Pris tous les deux dans le jeu, Ian marqua un point. La jeune femme grimaça, détestant perdre, donc elle comptait bien lui rendre la monnaie de sa pièce. Ils étaient tellement pris dans leur jeu qu’ils n’avaient pas entendu quelqu’un s’introduire dans la maison, jusqu’à ce qu’un bruit, comme un craquement de parquet attira son attention. Elle se retourna, et écarquilla les yeux en reconnaissant son petit ami, brandissant la batte de baseball de Mickey qui était posé à l’entrée. Il avait l’air de souffrir un peu, car il ne se tenait pas droit, mais était bel et bien en vie.

- Eh merde… lâcha Mandy. »



© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Sam 17 Juin 2017, 8:36 pm




IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Facile ou pas, Ian avait décidé de se passer de Mickey, de changer d’air et d’arrêter cette relation qui ne menait à rien dans le fond. Ils avaient vécu de beaux moments, ce genre de moment qui prenaient aux tripes. Ce genre de moment où Ian s’était sentit plus que vivant. Mais tout avait finit par déraper et aujourd’hui avec sa maladie, il n’était plus sûr de ce qu’il désirait, mais surement pas d’un mec qui cherchait à le réparer, qui cherchait à faire en sorte qu’il devienne quelqu’un d’autre et qu’il bouffe ces putains de médocs chaque jour sans aucune exception. Ian voulait passer à autre chose, et le fait que Mickey soit maintenant en prison allait l’y aider. Il allait pouvoir l’oublier, le sortir de sa tête et cesser de penser à tout ce qu’ils avaient partagé. Même si c’était difficile, même si Ian ne parviendrai pas à tout oublier. Il allait passer à autre chose.

« On a vécu quelque chose ensemble, mais il faut se rendre à l’évidence, ça ne fonctionnait plus. Et puis de toute façon, maintenant il est en tôle, alors il est inutile de revenir dessus. »

La réalité était là face à lui, Mandy s’était laissée aller à prendre un boulot pour s’en sortir, mais pas celui qu’elle méritait. Putain, elle se tapait vraiment de vieux pervers pour un macet pour s’en sortir ? Comment elle pourrait se sortir de ce ghetto en continuant sur cette voie là ? Le Gallagher l’ignorait, mais il croyait qu’elle pouvait faire autre chose. Peut être pas aussi bien payé, mais quand même moins dégradant. Ian imaginait bien en plus le gars qui la ‘contrôlait’ pour ce boulot, et il n’avait même pas envie de penser à ce que ce dernier lui ferait si un jour elle décidait de tout arrêter. C’était une sorte d’engrenage qui risquait de mal finir.

« Arrête de dire ça, tu vaux bien mieux que ce genre de fille Mandy ! Tu pourrais trouver un boulot de serveuse ou de caissière, c’est peut être pas aussi bien payé, mais au moins, tu ne serais pas là pour satisfaire de vieux pervers ! »

Dans un autre univers, peut être qu’Ian aurait pu aimer les femmes, mais pas sur cette terre. Il était gay et il en était conscient depuis bien longtemps même s’il l’avait caché pendant longtemps à beaucoup de personnes. En même temps, il avait commencé par se taper son patron à l’épicerie alors qu’il avait tout juste 15 ans. Et d’ailleurs ça le fit sourire de repenser à ses débuts avec Mandy, où elle avait tenté quelque chose avec lui, mais où cela n’aurait définitivement pas pu coller.

« Si je n’avais pas été gay, peut être. Mais ce sera pour une autre vie. »

Les deux jeunes étaient tellement pris dans le jeu qu’ils n’entendirent pas tout de suite qu’il y avait quelqu’un dans la maison. Mais dès que le craquement se fit entendre, Ian posa violemment la manette de jeu pour se retourner à l’instar de Mandy. Il s’était levé, et voyait à présent le petit ami de Mandy – une armoire à glace – se tenir avec la batte de Mickey. Le Gallagher se positionna devant Mandy comme pour la protéger, il était hors de question que cette grosse brute la frappe à nouveau ou lui fasse simplement le moindre mal. Mais à cet instant le rouquin voyait qu’ils n’avaient sans doute pas grand-chose à craindre car son petit ami, bien qu’il se tienne droit, semblait avoir quelque problème à rester totalement stable sans se tenir à un mur. Sans doute à cause du fait que Mandy l’avait poignardé.

« Ne compte même pas lui faire quoi que ce soit ! » lança le Gallagher, attrapant rapidement l’un des flingues se trouvant dans un des placards de la pièce. Le Gallagher était reconnaissant à Mandy de ne pas s’être débarassé de tout l’attirail. « Tires toi d’ici, sinon, cette fois, tu ne t’en tireras pas ! » Plutôt bagarreur, le Gallagher n’était pas pour autant un meurtrier, mais il était maniaque à cet instant, et il pourrait très bien joindre les actes à la parole.
© Starseed



can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 253
ANNIVERSAIRE : 02/07/1994
INSCRIPTION : 18/09/2016
EMPLOI : Escort girl.
WHATEVER
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Sam 24 Juin 2017, 5:15 pm


▬ Ian & Mandy ▬
▬  Sorti de l'enfer.  ▬
Ian était borné à oublier Mickey malgré les légères insistances de sa sœur à justifier ses actes. Elle hocha la tête, mettant fin à cette discussion qui paraissait dès le départ avoir une fin précise dans la tête de son meilleur ami. C’était son choix après tout. Elle ne savait pas comment Mickey allait réagir, il n’était pas du genre à abandonner aussi facilement, mais peut être le ferait-il pour Ian car il en est amoureux… Elle ne pouvait pas vraiment le savoir, mais ce qu’elle savait, c’était que Mickey avait un bon fond et mettrait toujours l’intérêt de Ian avant le sien. C’était assez rare chez son frère, il fallait l’avouer. En même temps, Mandy était pareil. Elle avait consacré tout son temps à Lip pour qu’il réussisse sa vie qu’il désirait tant saborder, puis, elle s’était oubliée sur le chemin. La brune avait même presque tué sa peste d’ex petite amie rien que pour son bonheur. Cela avait été extrême, comme dans toutes ses réactions, mais cela partait d’une bonne intention. Même si elle l’avait rendu amnésique à vie, elle ne regrettait toujours pas parce que pour elle, l’acte était juste. De toute façon, elle n’éprouvait pas beaucoup d’empathie et se montrait même très apathique avec les gens qu’elle détestait, donc tant mieux pour sa conscience.

En avouant son métier à Ian, elle savait qu’il allait être en désaccord mais elle ne souhaitait pas lui mentir car, il l’aurait su au bout d’un moment, et lui aurait sûrement reproché voire même arrêter de la côtoyer. Comme elle avait besoin de lui, elle se devait donc d’être honnête. Il lui répondit donc qu’elle méritait mieux, et qu’elle aurait pu trouver un autre job légal où elle n’aurait pas été obligée de vendre sa compagnie. La jeune femme haussa les épaules, et regardait ses mains, gênée.

« - Tu sais quand je travaillais entant que serveuse c’était pas mieux. J’étais payé au SMIC et les mecs me touchaient toute la journée. Je l’acceptais, pour les pourboires et tout, mais je me dis tant qu’à faire si je dois côtoyer des mecs dégueulasses, autant être payée en conséquences tu crois pas ?

Elle savait que Ian avait raison en un sens, mais elle désirait le remettre dans sa situation. C’était dur d’être une femme dans un monde dominé par les hommes et encore plus quand celle-ci avait besoin d’argent.

Ils avaient commandé leur pizza et s’était donc mis devant les jeux vidéo. L’atmosphère s’était détendue et la bonne humeur était présente. La jeune femme le charia sur son homosexualité, et elle souria à sa dernière remarque. Elle n’avait pas d’autres sentiments pour le jeune homme que ceux qu’elle ressentait et ils étaient d’ordre amical. Mais il aurait pu être son type. Alors qu’ils jouaient, Mandy avait entendu un bruit. Elle jeta un coup d’œil rapidement, et vit son ex petit-ami chez elle, dans le hall avec une batte de baseball. Mandy était choquée qu’il ait pu survivre à son coup de couteau. En même temps, vu sa carrure, cela pouvait peut-être s’expliquer.

Ian s’interposa directement pour la protéger et menaça directement Kenyatta. La jeune femme était touchée mais très inquiète. Elle était pris de panique, ne savant vraiment quoi faire et par où partir.

- Tu m’as assez fait chier comme ça le rouquin, c’est par toi que je vais commencer ! lança-t-il à l’intention de Ian.

Mandy cassa la bouteille de bière présent sur la table afin de s’en faire une arme. Elle la brandit devant lui.

- Casse-toi Kenyatta, je veux plus te voir. Si tu avances je finis moi-même le travail, le menaça-t-elle. »

Son ex s’avança vers eux avec la batte et essaya de donner un coup vers Ian et donc Mandy, qui réussirent à l’éviter de justesse.




© Lilie


TROUBLED MIND

I'd give you my heart, and I'd let you just hold it.
I'd give you my soul, but I already sold it.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1932
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 07/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: sorti de l'enfer - ian & mandy Dim 25 Juin 2017, 9:13 am




IAN ♣ MANDY

SORTI DE L'ENFER


Ian n’était pas dans son état normal et c’était sans doute pour cette raison qu’il s’obstinait à vouloir rayer Mickey de sa vie. C’était plus simple pour lui de faire ça que de voir Mickey avoir pitié de lui à cause de sa maladie. Ian n’avait pas besoin d’être réparé. Il n’avait pas envie de prendre son traitement, mais Mickey voulait qu’il prenne des médocs, qu’il soit différent de ce qu’il était réellement, c’était une raison suffisante à vouloir en finir avec cette relation qui ne menait à rien du tout. Le rouquin avait eu tellement de mal à faire accepter à Mickey ce qu’il était, mais cela l’avait changé, il n’était plus comme avant, il n’était plus la petite brute des quartiers sud que Ian aimait. Ou alors, c’était juste sa maladie qui mettait un obstacle entre le Milkovich et lui, mais Ian n’était pas assez lui-même pour s’en rendre compte. Ian avait encore beaucoup de choses à découvrir avec sa maladie, mais en fait, il ignorait comment il allait la gérer. Monica ne l’avait jamais vraiment géré, jamais elle n’avait pris de médocs, est-ce qu’il avait vraiment envie de devenir comme elle ? Il l’était déjà dans le fond.

Mandy était sa meilleure amie, et pour lui, elle avait toujours mérité mieux que de vivre dans ce quartier pourris, mieux que d’être abusé sexuellement par son père, mieux que d’être traitée comme une merde par Lip. Ian en avait d’ailleurs toujours voulu à son frère pour la façon dont il avait traité Mandy, il ne comprenait pas son frère niveau femme de toute façon, mais c’était peut être parce qu’il aimait les hommes d’un côté. Quoi qu’il en soit, voir Mandy continué à être traité comme un objet, ce n’était pas vraiment pour plaire à Ian, mais qu’est-ce qu’il pouvait y faire ? Mandy était assez grande pour décider ce qu’elle voulait faire.

« Tu marques un point. Je ne te juge pas Mandy, j’ai du faire bien pire il n’y a pas si longtemps de ça… Mais fait attention à toi, on ne sait jamais sur qui tu peux tomber en faisant ce genre de choses. »

Il était impossible de juger Mandy alors que lui-même faisait des choses incorrectes depuis quelques temps. Comme sucer des mecs pour quelques dollars. Le Gallagher était tombé bien bas ces derniers temps, mais pour autant, il n’était pas persuadé que ce soit sa maladie qui en soit la cause. Il était plutôt persuadé que c’était autre chose. Et s’il ne savait faire que ça ?

Ils étaient tranquillement en train de jouer et de plaisanter, après tout, Ian n’avait jamais eu ce genre d’attirance pour Mandy, peut être parce qu’il était gay, mais aussi parce que c’était juste sa meilleure amie. Et c’était suffisant. De toute façon, vu ce qu’il y avait eu avec Mickey et Lip de son côté, c’était sûr que rien ne se serait jamais passé entre eux. Mais leur amitié était unique et ça, ça ne changerait pas. Au moins, elle, elle ne l’obligeait pas à prendre ses satanées pilules.
Mais sans qu’ils ne puisse parler d’avantage, la grosse brute d’ex petit ami de Mandy venait de faire son apparition. Le Gallagher eu le réflexe de shopper un flingue de Mickey afin de pouvoir défendre Mandy, il n’était certainement pas du genre à tuer, mais il n’allait pas l’aisser l’autre brute lui faire du mal.

Tout se passait très vite, le gros balourd les menaçait d’une batte tandis qu’Ian tenait dans sa main un flingue chargé. Il regardait Kenyatta, ce dernier était grand et baraqué, mais Ian n’avait pas peur. Peut être parce qu’il était prêt à tirer si il y en avait besoin. Et cela semblait être le cas. Le grand noir donna un coup de batte qu’ils évitèrent de justesse. Ian brandit son arme, ce n’était pas la première fois qu’il allait tirer, il l’avait déjà fait à l’entraitement, mais cette fois, c’était pour de vrai. Il actionna la gachette et visa la jambe de l’ex petit ami de Mandy. Celui-ci se retrouva déséquilibré. Et se retint de tomber à la table non loin de lui.

« Casses toi ! Si jamais tu t’approches encore, la prochaine sera dans ta tête ! » Parfois, il suffisait de peu pour faire peur, Ian était prêt à tirer si c’était nécessaire, à le refroidir une bonne fois pour toute. « Casse toi putain ! »

Ian brandissait l’arme droit sur la tête de Kenyatta, prêt à tirer si ce dernier faisait le moindre geste inapproprié.
© Starseed



can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
sorti de l'enfer - ian & mandy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» sorti de l'enfer - ian & mandy
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Quartiers malfamés-
Sauter vers: