Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

(The way to the past) | Ft. Daisy Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ La banlieue
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 144
ANNIVERSAIRE : 05/01/1994
INSCRIPTION : 02/07/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Pierrefonds-Roxboro
EMPLOI : Employé d'une supérette.
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (The way to the past) | Ft. Daisy Johnson Mar 03 Juil 2018, 1:50 pm



..The way to the past
So far from being free
Of the past that's haunting me
The future I just can't touch.
And if you take my hand
Please pull me from the dark
And show me hope again.
Debout devant ce vieux miroir, l'homme le fixait sans un seul mot sortant de sa bouche. Il était seul, comme il l'a toujours été depuis quelques années maintenant. Il ne sait pas qui il connaît. Il ne sait pas qui est sa famille.  Le plus dur pour lui était de se présenter, parce qu'il était clair qu'il ne pouvait pas dire ce qu'il a été ces quinze dernières années. Il avait déjà eu de la chance que le vieillard l'accepte dans sa supérette. Qui voudrait d'un terroriste à sa caisse ? Personne. Tout ce que Bucky savait de lui, il le lisait dans les journaux et ses souvenirs n'étaient que sanglant. Il ne se rappelait pas des vivants dans sa vie, mais des morts qu'il a laissé derrière lui. Il finit par quitter sa salle de bain et attraper la carte d'abonnement à la bibliothèque où il passait le reste de son temps libre. Il cherchait à savoir qui il était. Alors il empruntait un ordinateur là-bas et cherchait. Mais il ne trouvait pas grand chose, du moins rien qui relate d'avant qu'on lui détruise la vie.

Une fois à la bibliothèque, il y avait investi un des ordinateur, se disant que s'il ne pouvait pas chercher lui même, quelqu'un pourrait l'aider. Mais qui ? Il n'en savait rien. Alors il tapa sur son clavier, cliquait, parcourait. Et ça pendant plus d'une heure, jusqu'à finalement trouver quelqu'un. Il n'était pas un génie de l'informatique, mais ses années de terrorisme lui avait malheureusement appris quelque trucs. Il avait trouvé une certaine Skye, il avait alors chercher son vrai nom ensuite. Après avoir trouver, il avait inscrit son nom et son adresse dans son petit carnet, où il notait tout, de peur d'encore oublier. Il finit par quitter la bibliothèque et prit le métro, afin d'aller à l'adresse qu'il avait trouver. Sa casquette sur la tête, il se faisait petit, bien qu'il ne passait pas inaperçu avec son bras manquant. Il avait finit par couper toutes ses manches gauches pour les recoudre et fermer les trous. C'était le seul moyen pour ne pas avoir à s'en préoccuper. Les douleurs fantômes étant toujours présente. Son cerveau n'avait pas encore accepté l'absence de son bras, et... lui non plus.

Le regard fixe dans le vide, il finit par sortir du métro. Montant les quelques marches, il marchait toujours dans l'ombre, se cachant principalement de la foule. Il était bizarrement très nerveux au contact de cette dernière surement dû au mauvais souvenir que ça faisait remonter. Marchant un petit moment, il finit par tomber au bon endroit, après avoir monter les étages, il toqua d'abord à la porte. Mais aucune réponse, fixant la poignet de porte, pris d'impatience, il appuya et se rendit compte que la porte était ouverte. Il s'y glissa alors sans un bruit, marchant dans l'appartement, il observait chaque détail. La surnommée Skye n'était pas là. Bucky se mit alors à fouiller simplement pour être sûr d'être au même endroit. Finalement, la porte retentit à son ouverture, était-ce elle ? Restant où il est, l'ancien militaire se contenta de simplement de regarder vers la porte. Il ne comptait se battre avec personne, espérant simplement que la hackeuse soit du même avis que lui.
__________________
@Daisy Johnson - J'espère que ça te convient, n'hésite pas à me dire si faut modifier !
code by bat'phanie


TILL THE END OF THE LINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (The way to the past) | Ft. Daisy Johnson Mer 11 Juil 2018, 12:44 am



..The way to the past
So far from being free
Of the past that's haunting me
The future I just can't touch.
And if you take my hand
Please pull me from the dark
And show me hope again.
Se lever sans que ce soit de bon train. Une autre journée éprouvante qui l’attendait. Non pas que la compagnie de son supérieur soit désagréable. Au contraire, même, car avec lui à ses côtés, elle semblait parfois gagner en confiance. En fait, il était une des raisons pourquoi la brunette n’avait pas quitté à mi-chemin. C’est qu’elle n’avait rien de la corpulence d’un agent de terrain, ni même le sens de la perspicacité, de l’analyse ou de la débrouillardise. Devant un ordinateur, elle fermait les yeux et se laissait guider par son instinct. Lorsqu’il s’agissait de se battre, de penser comme un agent en plein cœur de l’action, alors là, ça n’allait plus du tout. La panique s’installait et l’envie de retourner à ses racines était la seule chose à laquelle elle réfléchissait. Autant dire que ce job n’était pas fait pour elle, que l’agent Ward perdait son temps en l’entraînant ainsi. Et c’est qu’elle lui dit à maintes reprises, espérant qu’il voit ce qu’elle estimait si flagrant. Malheureusement, leur entêtement s’équivalait, car l’homme ne souhaitait rien entendre. Pour lui, elle avait le potentiel. La seule chose qu’elle devrait faire, c’est abandonner ses préjugés et cesser de voir l’agence comme l’ennemie. Avis qui ne changeait pas, quoiqu’il dise. Skye continuait à se décrire comme étant une hacktiviste, une pro de l’informatique, un maestro des codages et des infiltrations virtuelles. On reconnaissait son surnom pour ces qualités-là, justement. Un bracelet qui l’empêchait cependant de communiquer avec ses collègues. Dépourvue de technologie, en quelque sorte. Une punition plus que terrible, pour quelqu’un qui ne vécut que de ça pendant une bonne partie de sa vie. Le contact avec des gens, derrière un écran d’ordinateur, c’est tout ce qu’elle souhaitait. Il n’y avait pas de jugement porté, pas de de complications. En comparaison, lorsqu’il s’agissait d’une conversation face à quelqu’un d’autre, alors là, elle ne savait pas exactement comment parler. L’antisociale qu’elle était préférerait simplement ne jamais avoir à discuter publiquement, et pourtant, la voilà qui doit, à chaque matin, se rendre aux bureaux de la CIA, croisé une tonne d’employés, et passer une longue journée à suivre les indications de Ward.

Partie en coup de vent, sans prendre le temps de s’assurer que la porte soit bien fermée. En retard parce qu’elle voulut faire la grâce matinée. Son esprit qui sautait d’une idée à l’autre, songeant d’abord à son sac avec ses vêtements de rechange, ainsi que ses feuilles de notes, puis à ses clés. Mais en voyant le taxi juste en bas, elle fut prise d’une panique, à l’idée qu’il ne la fasse paye le double du prix, pour avoir attendu quelques minutes de trop. Ainsi, elle ferma la porte sans songer une seule seconde à la serrure. Sortant en trombe, elle s’installa rapidement dans l’automobile, demandant pardon ici et là, et en oublia tout le reste. Comment faire une liste de ce qu’elle devrait vérifier, de toute façon? Ce n’est pas comme si on la laissait tranquille une seule seconde. Franchir les portes de l’agence, c’est s’attendre à des tâches sans fin. Et puis oh, de toute façon, qui diable s’intéresserait à son appartement, à demi vide? Skye ne possédait aucun objet de valeur. Et la plupart de ses ordinateurs étaient sous surveillance. Alors si quelqu’un venait les lui prendre, ce serait tomber dans le panneau et se faire prendre par la CIA.

16h30. Enfin, elle pouvait rentrer! Sans hésiter une seule seconde, elle ramassa ses choses, remercia brièvement Ward, et n’attendit cette fois aucun taxi. La jeune femme prit, à la place, le métro, là où elle pouvait écouter un peu de musique tout en marchant. Un trajet pas très long, mais qui lui permit de s’arrêter prendre un café et de continuer son chemin. Latte en main, elle gravit les premiers escaliers du bloc appartement en un rien de temps, vivant encore sur l’adrénaline de l’entraînement. Puis, en atteignant sa porte, elle fouilla dans sa poche pour y sortir la clé. En l’insérant dans la serrure, elle n’entendit pas de déclic. Étrange … sauf si … bon, peut-être avait-elle oubliée de fermer. Ce n’était pas la première fois. Confiante que ce ne soit rien de bien grave, elle fit irruption dans la grande pièce principale. Quelle mauvaise surprise que d’y voir un homme dont les traits ne lui étaient pas du tout familier. Saisissant la seule arme qu’elle possédait chez elle, c’est-à-dire une batte de baseball juste à côté du rangement pour ses souliers, elle menaça immédiatement l’inconnu. « Vous n’avez aucun droit d’être ici. Si vous ne sortez pas immédiatement, j’appelle la police. » Un ton de voix très peu agressif, la batte maigrement pointée vers lui.
code by bat'phanie


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 144
ANNIVERSAIRE : 05/01/1994
INSCRIPTION : 02/07/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Pierrefonds-Roxboro
EMPLOI : Employé d'une supérette.
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (The way to the past) | Ft. Daisy Johnson Lun 16 Juil 2018, 11:47 pm



..The way to the past
So far from being free
Of the past that's haunting me
The future I just can't touch.
And if you take my hand
Please pull me from the dark
And show me hope again.
C'était définitivement pas la meilleure décision qu'il avait pu prendre, de rentrer comme ça chez elle. N'importe qui serait pris de panique en trouvant quelqu'un chez lui de manière totalement inattendu. Ça ne se faisait pas, mais Bucky lui n'en avait pas vraiment conscience, rien n'est logique pour lui. Il avait très peu de vrai relation depuis bien dix ans, la prison n'en était pas vraiment un exemple, vu ce qu'il y a subis, autant dire qu'il avait du mal avec les êtres humains. Il se raccrochait au passé pour pouvoir vivre à nouveau, mais peut être qu'il ne devait pas faire ça, il n'en savait rien. Il avait deux passé différent dont un qui ne voulait pas sortir de son crâne, il était épuisé de se reveiller en sursaut chaque nuit. Il ne supportait plus les cauchemars, les regrets et la culpabilité. Mais il allait devoir vivre avec tout le reste de sa vie. Seul, c'était dur de surmonter tout ça, mais peut être était-ce juste ce qu'il méritait.

Finalement quand elle arriva une batte à la main, il la regarda de son air toujours aussi renfrogné et froid, il ne savait pas montré grandes émotions, la rassurer allait être une tâche assez difficile. Il posa alors d'abord le carnet sur la table et recula d'un pas, levant sa main tout doucement devant lui, comme pour lui faire signe qu'il ne comptait rien faire de mal. Puis il prit finalement la parole : « Ne fais pas ça, s'il te plait. » qu'il fit dans un premier temps. Un problème avec la police et c'était retour à la case prison, autant dire qu'il ne voulait pas que ça arrive, il le vivrait suffisamment mal pour en finir avec sa propre vie. Il ne raconterait surement jamais à personne ce qui lui est arrivé là-bas, les humiliations, les bagarres,... Tellement de chose infâme. Et encore une fois, il pensait les mériter. C'était ça le pire dans toute cette histoire parce que même lui ne comprenait pas pourquoi il était en liberté.

« Je ne te veux aucun mal, je... » qu'il fit légèrement hésitant et le plus calmement qu'il le pouvait. Ses yeux bleus la fixait tandis que sa main droite jouait nerveusement au fond de la poche de son pull. Son bracelet électronique était à peine visible sous son jean, mais il était bien là, il était encore chanceux d'avoir encore la possibilité de venir jusqu'ici.

« Je m'appelle Bucky. Je suis désolé d'être entré comme ça, la porte était ouverte... » Il se coupa quelques secondes et reprit : « Tu es bien, Skye ? ou Daisy ? » qu'il demandait alors pour finalement s'assurer qu'il s'était au moins immiscer chez la bonne personne. Il espérait vraiment que la jeune femme n'appelle pas la police et accepte de l'écouter. Si elle pouvait l'aider alors peut être qu'il allait enfin pouvoir avancer un peu. Il ne savait absolument pas ce qu'il allait apprendre sur lui même, s'il avait des parents, des amis, des frères et des sœurs ou même quel genre de militaire il avait été avant tout ça. Peut être que de savoir qu'il n'était pas comme il a été pendant dix ans lui ferait enfin comprendre pourquoi il est en liberté aujourd'hui.
code by bat'phanie


TILL THE END OF THE LINE
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (The way to the past) | Ft. Daisy Johnson Jeu 19 Juil 2018, 12:31 am



..The way to the past
So far from being free
Of the past that's haunting me
The future I just can't touch.
And if you take my hand
Please pull me from the dark
And show me hope again.
Une agente de terrain, c’est exactement ce à quoi l’agent Ward voulait que Skye aspire. Un confit d’intérêts continuel, alors qu’elle ne voulait pas, qu’elle essayait de prouver son point en soutenant encore et encore que le seul endroit où on verra son plein potentiel, c’était devant un écran d’ordinateur. Ses pénibles sessions d’entraînements auraient dû l’alerter immédiatement que la jeune femme serait beaucoup mieux dans un poste en informatique que là où il y a toujours de l’action. Non mais merde! Elle passait le plus clair de son temps à éviter les foules et à se foutre de la vie des autres … pourquoi est-ce que ça donnerait lieu à quelqu’un prêt à sacrifier sa vie pour un civil? Il devait sincèrement rêver, le pauvre, et dans toute son imagination, eh bien, il la mettait sans cesse dans des situations où elle n’avait d’autre choix que de changer de perspective, la poussant à se dépasser. À force, il espérait sûrement qu’elle se surprenne toute seule de ses propres capacités, et que cela l’incitera à continuer. Un agent en qui elle gagnait confiance, certes, mais pas quant à la CIA. Il y avait encore trop de secrets, trop d’informations cachées et surtout, un grand mystère quant à ce qui arriverait à la brunette, une fois qu’elle terminerait son apprentissage.

Loin d’en être à cette étape, alors qu’elle n’avait pas le sérieux qu’il fallait pour le poste. Rien qu’en entrant chez elle et en apercevant un inconnu, on aurait cru qu’elle userait de son savoir provenant des heures qu’elle passa à apprendre divers mouvements d’attaque et de défense. Ce qui ne fut pas le cas alors que, sous la panique, Skye agrippa la seule arme la plus proche, c’est-à-dire sa batte de baseball. La brunette menaça l’inconnu, soutenant qu’elle appellerait immédiates les policiers. À son grand étonnement, cela fit l’effet escompter, alors qu’il déposa quelque chose sur la table avant de recule, levant sa main comme pour démontrer qu’il ne lui voulait rien de mal. Il lui demanda ensuite de ne pas faire ça, de ne pas alerter les autorités, ce qui étonna la jeune femme. Depuis quand est-ce qu’on répondait ainsi? Normalement, les intrus agressent immédiatement, ou alors sautent par la fenêtre, non? En tout cas, une chose est sûre, Ward la tuera en apprenant son oubli de ce matin. Il ne se gênerait pas pour lui rappeler, à chaque fois, de bien vérifier son appartement avant de partir. Un plaisir pour son officier supérieur, c’est sûr et certain!

Et la voix de son interlocuteur qui la fit ressortir de sa rêverie. Il ne lui voulait aucun mal, sérieux? N’avait-il jamais vu de film? C’était exactement ce que les ennemis disent, avant de démarrer la confrontation. En revanche, dans le cas présent, il semblait surtout nerveux, non menaçant, allant jusqu’à se présenter, avant de la questionner à propos de son prénom. Daisy. Grincement de dents. Pourquoi est-ce que tout le monde s’entêtait à vouloir l’appeler ainsi? Tous, sauf l’agent Ward. « Ce n’est pas parce que la porte n’est pas verrouillée qu’on t’invite à entrer. » Le scrutant pour la dernière fois, avant de déposer la batte et de finalement s’adresser à Bucky de façon un peu moins agressive. « Skye. Je préfère. L’autre nom n’est plus en utilisation depuis un bon moment déjà. » Se croisant les bras, elle garda tout de même ses distances, préférant comprendre avant tout la raison de sa présence ici. « Alors, dis-moi, Bucky, pourquoi être venu me voir ici? » Question stupide. Elle savait pertinemment que c’était en lien avec son ancien boulot. Cependant, il fallait mieux qu’elle en soit sûr, avant de balancer des secrets dont il n’était pas au courant.
code by bat'phanie


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (The way to the past) | Ft. Daisy Johnson


Revenir en haut Aller en bas
(The way to the past) | Ft. Daisy Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Skye (Alias Daisy Johnson)
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ La banlieue-
Sauter vers: