Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

[flashback] unexpected encounter × feat. Tony
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Ailleurs
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Dim 24 Juin 2018, 1:00 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonSkye. Ce surnom passe-partout suffisait à ce que l’on sache de qui il s’agissait. Une hackeuse très connue, de part ses exploits, mais jamais on ne saurait la décrire. Un mystère jamais résolu par les autorités, quoique peu de personnel était au courant de son existence. Servant d’abord et avant tout les causes les plus justes, elle travaillait cependant pour le Rising Tide, et n’avait d’autre choix que de suivre leurs ordres, même s’ils ne lui plaisaient pas toujours. Un sacrifice, afin de recevoir son dû, l’argent qu’on lui versait pour ses services. Cachée dans sa tanière qu’était son appartement miteux ou sa caravane, elle clavardait avec ses propres contacts, souvent à la recherche d’informations spécifiques afin de mieux cerner le système informatique auquel elle aura à faire. Judicieux que de protéger ses arrières, quoiqu’elle ne le fît pas toujours. Une vraie girouette, quand elle en venait à entrer dans la sécurité, le codage et le détournement de dossiers. C’était probablement l’adrénaline qui la déconcentrait, qui la propulsait un peu trop de l’avant. Rien, cependant, en comparaison à ses dossiers personnels, quand elle cherchait de l’information à propos de ses parents et de ses origines. Un chemin qui la menait constamment vers la CIA. Agence du gouvernement qui la mettait en rogne.

Pourtant, la toute dernière victime du Rising Tide ou, plus spécifiquement, de Skye, ne fut pas ladite agence. Stark Industries. Leurs secrets, les prototypes … tout ça intéressait bon nombre de clients. L’organisation secrète reçu une offre très généreuse de la part d’un tierce-partie désirant justement avoir accès à certaines avancées sur lesquelles travaillait le milliardaire Tony Stark. En soit, la brunette ne crut pas que ce serait très difficile, son ego prenant vraiment toute la place. Un système comme un autre … ou pas. Merde! Visiblement, Stark avait plus d’une corde à son arc, et la sécurité informatique en était une. La jeune femme se vit confronter à des tonnes de codage, puis à des firewalls si puissants qu’elle se retrouvait éjectée du système beaucoup trop souvent. Essai-erreur, et ce, pendant plus de 3 heures. Une épreuve qui lui parut insurmontable, et qui, finalement, se solda par la déception, alors qu’elle ne réussit qu’une page recto-verso de phrases mathématiques et des notes étranges. Aucune idée si c’est ça que le client voulait, mais c’est tout ce qu’elle réussit à copier. L’hackeuse envoya ses trouvailles aux personnes en question et ferma son ordinateur pour la soirée.

Les semaines suivantes, rien de bien intéressant se produisit. Quelques tâches à faire, ici et là, mais plus tranquille qu’à l’habitude, lui donnant même le temps d’enquêter sur ce fameux Tony Stark. Y’avait pas à dire, cet homme profite pleinement de sa richesse, mais aussi de son statut. Combien de jeunes femmes ne cessaient de le fixer du regard, dans les vidéos, en ligne? Bonté divine! Pourquoi tant de folie? Il n’était que … que … bon, d’accord, il n’avait rien de très commun. En fait, prenant en compte son physique attrayant, il y avait quelque chose qui le rendait unique. Ses connaissances, sa grande habileté pour la technologie et les sciences. Des cours qu’elle aurait souhaité suivre, pour atteindre cette renommée. L’argent qui, comparativement à lui, faisait défaut à la pauvre Skye. Des pensées qui l’assaillaient, de temps à autre, mais qui la quittaient, dès qu’elle recevait d’autres courriels. Aujourd’hui, entre autres, elle vit dans sa boîte de réception, le courriel d’une adresse qu’elle ne connaissait pas. Se disant hackeur, celui-ci disait avoir plus d’informations sur ses parents, mais seulement si elle voulait bien le rencontrer en personne afin qu’il lui donne ses dossiers. Trop beau pour être vrai. Les suspicions ne vinrent que la dissuader de continuer le clavardage. Mais c’est que l’inconnu continua, jusqu’au point où, peu importe le danger, la jeune femme ressentait le besoin d’en avoir le cœur net. Acceptant de se rendre dans un recoin plus ou moins peuplé, près des entrepôts, la brunette ne prit pas de temps à se préparer avant de sortir, armée simplement d’un couteau suisse; maigre solution, mais c’était mieux que rien. Et une marche qui s’éternisa, la faisant presque sautiller de voir, tout près, le point de rencontre. Le stress qui la saisit, subitement, alors qu’elle se questionnait sur ses choix. « J’aurait p’têtre pas dû venir ici … » Presque un murmure. Regardant les alentours, elle essayait tant bien que mal de trouver ce fameux hackeur mystère.

©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 379
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : Directeur de la Stark Industries
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Lun 25 Juin 2018, 11:55 pm



« Vous êtes certain Jarvis ? » « Malheureusement oui, Monsieur. » L’homme d’affaire poussa un faible grognement tandis qu’il se dirigea vers son laboratoire et plus précisément vers son ordinateur central. Rapidement, il tapa quelques trucs sur son clavier afin de consulter les différents logs de son système. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas essayé de le pirater. Il fallait tout simplement être fou pour essayer de le faire. Tony Stark avait des protections très sophistiquées voire impossible à percer. Après tout, il avait piraté le Pentagone au début de ses études. Depuis, il avait continué de se perfectionner jusqu’à avoir un système inviolable. « Il a eu accès à quoi ? » « Pas grand-chose Monsieur. Des formules ainsi que du code binaire. » Lentement, il hocha la tête. Même si ce n’était pas grand-chose, ça ne lui plaisait pas. On ne touchait pas à ses affaires sans s’attendre à des représailles. « On va bien s’amuser Jarvis. On va retrouver cette personne. » dit-il. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait ça. Si c’était un bon hackeur, ça ne serait pas facile et c’est ce qui plaisait à l’homme d’affaire. Il avait toujours été un homme de défis. Tony Stark alla se chercher un grand café et s’installa devant son ordinateur. En compagnie de Jarvis, il débuta des longues nuits de recherches. Bien sûr, il ne devait pas non plus négliger son entreprise pour une histoire de piratage. Il était en train de négocier un contrat important qui allait sans doute le tenir occupé jusqu’à la fin de l’année en plus de lui remporter près d’un milliard de dollars. Ce contrat avant tout. Le pirate, ensuite.

« Je l’ai trouvé Patron ! » « Hen, hen ? Quoi ? » Tony se redressa brusquement et retira le peu de bave présent au le coin de ses lèvres. Il regarda autour de lui, perdu. Il s’était endormi sur son bureau. Ça faisait combien de temps exactement qu’il n’avait pas eu une nuit complète à cause de cette histoire ? « Bien joué Jarvis. Qui est ce Skye ?» demanda-t-il extrêmement curieux de mettre un nom sur ce pseudo qui le rendait malade depuis un certain temps. « C’est une femme, Monsieur. Daisy Johnson se cache derrière Skye. J’ai une adresse, est-ce que je préviens la police ? » Il sourit et secoua négativement la tête. « Oh non. Je n’ai pas fini de m’amuser Jarvis. Trouve-moi tout ce que tu peux sur elle. Je veux son dossier complet. En attendant, je vais dormir. Bonne nuit. » « Bonne nuit Patron. »

Le lendemain, Tony Stark avait toutes les informations désirées sur la femme qui avait essayé de pénétrer ses systèmes. Un simple courriel allait suffire, Tony en était persuadé. Il avait décidé de jouer sur les parents de la jeune femme. La famille était toujours un sujet sensible. Il n’avait aucune information, mais ce n’était pas grave, il voulait la rencontrer. Ce ne fut pas aussi simple que prévu, mais à force d’insister, elle accepta. Point de rendez-vous décidé, c’est avec une légère excitation de se retrouver devant sa hackeuse que Tony se rendit sur place. Caché dans l’ombre, l’homme d’affaires attendit l’arrivée de la jeune femme. Une fois sur place, il la laissa poiroter quelques minutes, mais il était près. Assez près pour l’entendre murmurer ses regrets d’avoir accepté la rencontre. Sortant de l’ombre, c’est derrière elle que Tony arriva. Toujours vêtu avec classe, l’homme avait également ses lunettes fumées. « Au contraire, je pense que c’était une très bonne idée d’accepter mon rendez-vous, Skye. Je suis Iron Man. » Pseudo qu’il s’était donné lors de la discussion en ligne. « C’est toujours impressionnant de voir des jeunes hackeurs qui se croient plus intelligents que moi. Malheureusement, vous avez manqué de conviction mademoiselle Johnson. » Il haussa les épaules d’une manière nonchalante.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Mer 11 Juil 2018, 12:25 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonTrop sûre d’elle, selon certains. On lui reprochait souvent de vouloir se la jouer un peu trop à la daredevil et qu’en fin de compte, elle doive se sortir d’une situation in extremis. Mais c’est que Skye avait un malin plaisir à agir ainsi, faire croire aux victimes de ses vols d’informations qu’ils pourraient toujours la devancer, alors qu’en fin de compte, la brunette revenait en force et leur fermait littéralement la porte sur le nez. Aucun moyen de suivre ses traces, car ses adresses IP faisaient des ricochets continuels entre divers pays. Ils passeraient des heures à regarder une carte du mon pendant des heures, sans résultat. Une tactique suicidaire, de la part de la jeune femme, mais qu’importe. Voilà la petite dose extra d’adrénaline qui la rendait encore plus frénétique, plus en amour avec son job. Un pur délice que de voir aux nouvelles, les résultats de la diffusion des secrets volés, alors que le Rising Tide les exposait aux plus grands acheteurs, ou aux clients ayant commandé cette attaque cybernétique. De l’argent versé sur le compte de Skye, le fruit de son dur labeur, la preuve qu’elle atteindrait un jour ce petit coin de paradis, sur une île perdue, comme elle l’imaginait parfois.

Pourtant, il y avait toujours une épine dans le pied, un cas encore irrésolu et qu’elle ne pourrait pas laisser derrière. Peu importe la somme d’argent déjà emmagasiné, jamais la brunette ne partirait sans avoir découvert l’identité de ses parents biologiques, sans les avoir vu, sans pouvoir comprendre pourquoi ils la mirent en adoption. Malheureusement, on lui barrait le chemin aux réponses tant recherchées. La mine d’or se cachait à la CIA, sous haute surveille, avec beaucoup trop de codage et de protections en tout genre. Cela lui mit la puce à l’oreille. À en croire toutes ces précautions, soit ses parents étaient des criminels en cavale ou mort, soit ils étaient des agents en mission secrète, dont l’identité ne doit jamais être révélée. Pas très rassurant, dans l’un comme dans l’autre cas. Encore trop de suppositions. Le concret manquait à l’appel. Skye ne serait satisfaite que lorsque ça sera écrit noir sur blanc. Son seul choix était donc de doucement gratter le mur de codage installé par l’agence, espérant atteindre son centre à force de creuser. Ceci étant dit, la jeune femme ne pouvait pas oublier son boulot, recevant des contrats de façon assez graduelle, dont celui de Tony Stark. Bon, en fait, elle le loupa un peu. Petit détail, voyons donc! La brunette l’afficha fièrement comme un trophée, même s’il n’était pas terminé. Un début dans la grande ligue, si on veut.

Les jours passèrent sans qu’elle ne les remarque. Skye ne s’arrêtait pas vraiment très longtemps pour contempler ce qu’elle avait accompli. Passer au prochain, question que ça l’occupe assez. N’étant pas tellement de celles qui sortent. Son appartement lui suffisait amplement. Du moins, c’était ce qu’elle se disait avant de commencer à recevoir des courriels d’un dénommé Iron Man, un supposé hackeur ayant eu accès à certains dossiers top secrets, dont celui des parents de la jeune femme. Se jouait-il d’elle? Ce ne serait pas étonnant, vu son boulot et tous les gens qu’elle avait hacker. La liste était longue; jamais elle ne réussirait à mettre le doigt sur celui se cachant derrière un tel surnom. Oh, mais il la prenait aux sentiments. Sa famille, ses origines, elle voulait tout savoir. Si quelqu’un pourrait l’aider à passer outre la protection de la CIA, alors là, … Skye se devait de sauter sur l’occasion. C’est bien pour cela qu’elle accepta l’offre de cet hackeur et se rendit au point de rencontre. Ce ne fut que lorsqu’elle se retrouva dans cet endroit désert qu’elle se sentit un peu trop exposée et se mit à questionner cette dose d’insouciance incontrôlable.  À ses regrets verbalisés, on lui répondit de vive voix. Se retournant brusquement, en entendant cette voix derrière elle, la jeune femme compris enfin qui se cachait derrière le surnom d’Iron Man. Il s’agissait de nul autre que Tony Stark. Utilisant d’abord et avant le surnom de Skye, il continua sa tirade en prononçant le nom complet de la brunette, ce qui la scia en deux. Personne n’avait accès à ces données-là. Elle les gardait plus précieusement que l’or. Alors comment avait-il… ? « Je … quoi? Moi, une hackeur? Mais non. On m’a envoyé ici à la place de quelqu’un d’autre. J’ai été payée et maintenant, vous me prenez pour … cette Skye … ou Johnson? Vous devriez aller vous faire soigner, mon pauvre. » Et, sur ce, elle se mit à vérifier furtivement les environs, à savoir s’il était venu accompagner ou pas. Dans le cas échéant, elle pourrait toujours prendre la porte de sortie, vu qu’il ne serait probablement pas de ceux qui court dans un ensemble si classe.
©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 379
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : Directeur de la Stark Industries
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Mer 11 Juil 2018, 1:05 pm



Certaines personnes semblaient oublier que Tony Stark était avant tout un génie. C’était un affront personnel de s’attaquer à ses serveurs et à sa technologie. L’ingénieur était toujours à la fine pointe de la technologie voire même derrière l’avancée de certains progrès. Il fallait vraiment avoir une énorme confiance en soi pour s’attaquer à ses serveurs. Confiance que le brun allait détruire. Il n’allait pas laisser cette tentative impunie. Ayant des contacts partout dans le monde, Tony avait l’intention de mêler les autorités à cette histoire. Cette certaine Daisy Johnson avait commis une énorme erreur en s’attaquant à plus fort qu’elle, à beaucoup plus fort qu’elle. Sauf qu’avant de la laisser entre les mains de la CIA… ou des services secrets, Stark voulait la confronter. C’était un besoin de montrer qui était le patron. Il voulait la voir en face à face pour voir la peur, les regrets ou toute autre émotion qui pourrait traverser son regard.

Tony s’était rendu au point de rendez-vous, seul. Il avait prévenu Jarvis, mais il lui avait demandé de ne pas intervenir. Il n’était pas armé non plus. Il n’avait pas l’intention d’utiliser la force, il voulait seulement discuter. Peut-être serait-ce une erreur, il ne savait pas exactement qui il aurait devant lui. Certes, il avait lu son dossier, mais des mots sur du papier n’étaient pas toujours fiables. Sauf que ce n’était une surprise pour personne, Stark avait un ego démesuré et une immense confiance en lui. On reprochait souvent la célébrité de lui être montée à la tête et Tony ne pourrait pas le nier. En même temps, il avait travaillé fort toute sa vie pour être où il était, pour ne plus être simplement le « fils prodige d’Howard Stark ». Aujourd’hui, il avait presque réussi à faire oublier son père. Il était Anthony Edward Stark, le génie et l’un des hommes les plus riches et influents du monde. Ce n’était pas grâce à son père, c’était grâce à lui et ses multiples talents. Dans cette optique, il avait bien le droit de s’en vanter auprès du monde ? Et il avait bien le droit de remettre à leur place des jeunes hackeurs ou hackeuses qui avaient la prétention de se croire à son niveau. La plupart ne lui arrivait même pas à la cheville, mais cette Daisy avait quelque chose d’intriguant. Quelque chose que les autres hackeurs avant n’avaient pas eu. Elle était douée. Tony ne l’admettrait jamais, mais elle avait réussi à percer légèrement ses protections prouvant qu’elle avait un niveau bien supérieur aux autres. C’était en partie pour ça qu’il voulait la rencontrer en personne. Elle l’intéressait. Et qui sait… Peut-être que les autorités ne seraient jamais mis au courant de cette attaque si la jeune femme savait se montrer… coopérative ?

La surprise. Ce qu’il aimait provoquer cet effet. Elle devait s’attendre à n’importe qui d’autre que Tony Stark en personne. Et pourtant, il était bien là. En chair, en os et en élégance. L’homme ne put s’empêcher de rire à la réaction de la jeune femme et surtout à sa tentative de fuite. Son rire était froid, sans vie. Comment pouvait-elle penser le berner de cette manière ? « Vous pensez sérieusement que je serai venu ici si je ne savais pas exactement qui vous étiez Mademoiselle Johnson ? » dit-il en ouvrant légèrement son veston pour attraper le dossier qu’il avait sur elle. En couverture, il y avait une photo d’elle épinglée. L’erreur était impossible. Il s’approcha légèrement d’elle et mit le dossier au-dessus de sa poitrine pour qu’elle puisse s’en saisir. Mais il avait soigneusement gardé l’unique page de quelques lignes qu’il avait sur la famille Johnson. Il n’allait pas jouer directement sa meilleure carte. « Maintenant, parlons sérieusement. Qu’est-ce que vous cherchiez à obtenir sur les serveurs de la Stark Industries ? » L’homme d’affaire retira lentement ses lunettes pour la fixer dans les yeux. « Et surtout qui vous a engagé pour le faire ? Je ne crois pas que l’initiative vienne de vous. » Sa voix était basse, à la limite dangereuse. Il ne la menaçait pas, mais il voulait bien lui faire comprendre qu’il ne rigolait pas. La partie rigolade avait pris fin dès qu’elle avait mis les pieds ici. Tony allait pouvoir mettre ce pseudo horrible « d’Iron Man » de côté.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Jeu 12 Juil 2018, 12:00 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonRisquer, que de s’attaquer à un tel PDG. Oui, c’est bien vrai. Un contrat qu’elle aurait parfaitement pu refiler à quelqu’un d’autre. Au moins comme ça, elle ne mettrait pas son identité en danger. Une crainte qui lui traversa l’esprit, en découvrant ses instructions, mais qui s’envola bien vite, en observant de plus près le chèque qu’on lui refilerait. Non, la jeune femme n’était pas avare. Elle n’avait pas non plus la manie de partir magasiner. En fait, l’argent servait aux commandes de pièces pour ses ordinateurs, aux factures de l’appartement et à ses besoins personnels. Sans compter qu’une partie du montant serait déposée dans un compte à part, là où elle entreposait un beau montant pour un jour s’échapper à ce genre de vie et se réfugier dans un recoin perdu, là où on ne la retrouverait pas et où elle essayait de vivre plus normalement pour le restant de ses jours. Une fin heureuse pour quelqu’un de solitaire et d’antisociale, quoique c’est sûr et certain que la brunette ne partirait pas sans ses ordinateurs derrière. Éviter le stress et le travail perpétuel, ça oui. En revanche, la jeune femme avait toujours l’intention de poursuivre ses recherches et retrouver les traces de sa famille, de ses origines.

Un contrat qu’elle accepta donc. Le nom du contact ayant demandé au Rising Tide resta anonyme, question que personne ne puisse relier le crime que la jeune femme commettrait à l’individu en question. À en juger par un tel secret, il s’agissait certainement d’un compétiteur de Stark Industries. Une longue et horrible liste qui s’ensuivrait, si j’étais assez curieuse de trouver le nom de l’inconnu. Trop de boulot pour un truc qui ne devrait lui prendre que quelques heures, advenant des complications. Oui, elle y pensait de temps à autre, malgré son tempérament insolant. Des détails pareils, c’était de véritables préventions à prendre, surtout vu le système auquel elle s’attaquerait. Beaucoup de barrières à sauter, des portes fermées à ouvrir, des murs à abattre … tout ça de façon virtuelle, bien entendu. Peu importe la personne souhaitant découvrir les secrets du milliardaire, il devait vraiment avoir beaucoup d’argent pour demander une telle requête. Ça, ou il était réellement désespéré, souhaitait surpasser son compétiteur. En tout cas, la jeune femme savait que son travail serait sévèrement scruté. Elle s’appliqua donc à copier le plus d’informations possible à son propre disque dur externe, mais n’accomplit le vol que d’un maigre nombre de données. Cela devrait suffire pour tout de suite. Dans le pire des cas, le Rising Tide demanderait à un autre hackeur de faire le sale boulot. Elle en avait fini, dans son cas. Que le prochain se démerde tout seul.

M’enfin, ça c’est ce qu’elle pensait. Skye ne s’attendait certainement pas à entrer en communication avec un mystérieux Iron Man, supposément hackeur de profession. Et ce n’était certainement pas dans ses plans que d’accepter un rendez-vous de sa part, en pleine nuit, dans un endroit retiré, avec pour seule raison, le fait qu’il possédait des informations vitales sur ses parents. Un sujet assez sensible pour qu’elle se force à quitter son appartement et se rende jusqu’à cette forêt plus en retrait de la ville. Une rencontre rapide. C’est ce qu’elle espérait. Une courte discussion, probablement un échange d’informations et hop, ça en finirait là. Toutefois, ce n’est pas ce qui se produisit. En fait, elle s’attendait à tout, sauf à ce que l’hackeur soit nul autre que Tony Stark. Un étranglement silencieux, et une futile tentative de le dissuader qu’elle était la personne avec qui il parlait. Peine perdue, alors qu’il ria froidement, avant de lui lancer une réplique cinglante et s’avancer pour lui coller un dossier juste au-dessus de sa poitrine. La photo épinglée ne mentait pas; il s’agissait bel et bien d’elle. Coincée entre quatre murs allégoriques car non seulement savait-il son apparence, mais également son véritable prénom. Peu de gens détenaient ce genre d’informations, et il se trouvait dorénavant sur la liste. Mais pas le temps de réfléchir plus longtemps à ce genre de détail. Il la bombarda immédiatement de question, cherchant à comprendre qui désirait ainsi ses dossiers et quelles informations cette personne désirait, précisément. Des interrogations auxquelles la jeune femme n’avait pas de réponses précises. « Des dossiers sur vos maquettes d’armes les plus récentes. » Sèche, abrupte … non mais pourquoi avoua-t-elle ça? Elle ne jouait pas vraiment le jeu, et risquait gros en lui révélant trop de choses. « Un contrat sans nom. Je ne sais jamais l’identité de mes employeurs. Ils paient assez généreusement pour ne pas que ça leur retombe dessus. » Elle n’avait pas pris la peine d’ouvrir le dossier qu’il lui donna. À la place, la brunette croisa les bras, attendant de voir ce qu’il lui demanderait ensuite, et ce qu’elle devrait faire afin de se sortir de cette impasse sans trop de problèmes.
©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 379
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : Directeur de la Stark Industries
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Ven 13 Juil 2018, 10:44 pm



À force de jouer avec le feu, on finissait par s’y brûler. C’est ce qui était arrivé à Daisy Johnson. Elle était encore jeune, elle demandait uniquement à gagner en expérience. Et honnêtement, dans toute cette histoire, ce n’était pas elle le véritable problème ou le véritable danger. C’était le client qui avait contacté la compagnie pour laquelle travaillait Daisy. Déjà, c’était une perte de temps et d’argent d’investir dans un compagnie d’hacking. Cet argent serait plus profitable à ces entreprises pour travailler sur leurs armes. De toute manière, Stark Industries n’avait pas de réel compétiteur dans ce milieu. Certaines entreprises tentaient de percer, mais elles ne faisaient pas long feu devant la confiance et la qualité qu’offrait Tony Stark depuis plus de trente ans sans parler du bout de chemin que son père avait fait avant lui. Certes, Tony aimait la compétition. Il aimait voir des jeunes entreprises se battre. Il avait déjà vu des très bons compétiteurs et il avait fini par racheter. Pas pour éviter la compétition, seulement car il avait vu un énorme potentiel qu’il désirait exploiter. Dans leur milieu, il fallait mieux collaborer afin d’obtenir le meilleur. L’armée s’attendait à des armes de qualité et Stark était fortement engagé là-dedans.

Daisy savait-elle exactement dans quoi elle s’était embarquée en livrant des informations de son entreprise à n’importe qui ? Tony espérait que la demande vienne d’un compétiteur, mais rien n’excluait la possibilité que des terroristes s’intéressent à ses technologies. C’était une question de sécurité. Très bien caché dans le fond de ses serveurs, Tony avait un dossier complet sur les armes nucléaires. Il était en mesure de faire exploser un état en entier. Ça ne devait pas tomber entre les mains de n’importe quel abruti. « Mes maquettes d’armes les plus récente hmm ? » répéta-t-il en signe de réflexion. Rien de trop dangereux, mais ça, Daisy n’était pas dans l’obligation de le savoir. « Heureusement pour tout le monde, les dégâts de votre intrusion ont été limités. Mais j’espère que vous êtes consciente que ces informations ne doivent pas tomber entre les mains de n’importe qui ? Il serait dommage d’avoir une attaque de nature terroriste sur votre jeune conscience. » L’homme d’affaire ne savait pas ce qu’elle avait piraté avant, mais il espérait vraiment qu’elle ne faisait pas passer un chèque potentiel avant la sécurité nationale. À quoi allait servir ce chèque si la ville explosait, car on lui avait volé ses armes et prototypes ? Daisy confia ensuite qu’elle n’avait pas le nom exact de ses employeurs. Ils la payaient généreusement ? « Combien ils vous payent ? » demanda-t-il en sortant son chéquier. Il l’avait toujours avec lui, pas question de passer à côté de n’importe quelle offre alléchante ou encore pour l’achat d’information. Depuis des décennie, l’argent achetait tout. Sauf lui. Maintenant qu’il était milliardaire, ce n’était plus autant une priorité. « Je suis prêt à tripler ce montant. Montant qui ira directement dans vos poches mademoiselle Johnson. J’ai uniquement besoin d’un nom. Je sais que vous pouvez l’avoir. Vous êtes brillante, je suis persuadé que vous couvrez vos arrières. » Il ne croyait pas à l’anonymat total. « Ce n’est pas uniquement une question de curiosité, c’est également une question de sécurité. » Il ne la connaissait pas, mais elle n’avait pas l’air dangereuse… Du moins, il ne pensait pas qu’elle cherchait à détruire le monde ou à vouloir causer des problèmes autour d’elle. De ce qu’il avait vu dans son dossier, elle avait utilisé ses talents pour trouver une manière de survivre.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Lun 16 Juil 2018, 12:16 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonUne première leçon pour la jeune femme, alors qu’elle se croyait capable d’infiltrer n’importe quel réseau. Comme quoi il n’y avait rien de mieux que l’humilité. Ça, et peut-être également un refus que de s’attaquer à des si gros noms. Une promesse qu’elle se faisait présentement, mais Skye ne la tiendrait pas très longtemps. Un enfant instable, terriblement têtue et qui n’apprenait jamais vraiment de ses erreurs. La description d’une fillette qui lui collait encore à la peau, et ce, malgré son âge, présentement. En fait, la brunette ne venait à regretter son geste qu’à ce moment-ci, étant face à Tony Stark en personne. À vouloir prouver au client en question son immense talent, la voilà qui s’était fait prendre. Pire encore, le PDG en savait bien trop sur sa vie personnelle, étant donné qu’il s’adressa à elle par son véritable nom. Qu’avait-il trouvé de plus? Et comment avait-il réussi à en découvrir autant? Il lui semblait qu’elle avait détruit toutes ces informations, n’en gardant que le strict minimum, et ce, dans son disque dur à elle. Sauf si … oh. Merde! Skye n’y pensa pas, sur le coup, mais il se pourrait qu’il ait profité d’une faille dans son codage pour en faire autant et copier certains dossiers qu’elle gardait secret. Goûter à sa propre recette, c’est horrible! La jeune femme se renfrogna immédiatement, puis essaya tant bien que mal de trouver une excuse pathétique pour se sortir de cette impasse. Peine perdue, car Stark était visiblement venu ici avec une idée bien précise en tête.

L’acheminement de données, de son ordinateur au Rising Tide, qui ferait suivre le tout vers le client en question. Un brin de curiosité qui la poussa à chercher l’identité du mystérieux bénéficiaire. Des informations qu’elle ne dévoila à personne, et encore moins à Tony Stark. À la place, elle préféra glisser sur certains détails, et se concentrer sur d’autres. Notamment, elle discuta de ce qu’on lui avait demandé de voler, comme dossiers. Puis, elle se lava les mains, soutenant que l’échange se fit par le biais de son employeur, qu’elle n’avait aucun contact avec la personne ayant fait passer le contrat. « On ne me paie pas assez pour me soucier de ce genre de détail. J’ai d’autres trucs à faire que de me mêler des problèmes des autres. » Une attaque de nature terroriste qui démarre dès la diffusion de tels dossiers? Eh bien … on dirait que ce n’était pas n’importe quoi, que cette compagnie de Stark Industries. En tout cas, c’est une raison de plus pour elle de ne plus se mêler à ce genre de choses. Mieux valait juste faire passer les dossiers sans les lire. On ne la payait quand même pas pour s’intéresser aux données. On ne s’attendait qu’à une chose; qu’elle les trouve et les volent. Simple comme tout. M’enfin, ça c’est quand on ne se fait pas prendre. À cause de son insouciance, la voilà qui doit faire face à … un chèque? Pardon? Venait-il de lui proposer le triple du montant que lui envoyait le Rising Tide pour ce contrat? « Vous voulez rire? Me payer le triple alors que j’ai hacké votre système? Vous êtes tombé sur la tête, j’espère. » Pas un non. Pas un refus. Simplement un moment d’extra pour qu’elle réfléchisse à tout ça. Il l’avait vraiment pris au dépourvu, avec une telle offre. Mais c’est qu’il voulait absolument savoir qui se cachait derrière le contrat, allant même jusqu’à brandir le drapeau de la sécurité international, probablement en guise d’encouragement … ou de menace. « En vous donnant toute information, je risque ma seule source de revenus. Donc, je préfère ne rien dire, question de ‘couvrir mes arrières’. » Un seul moyen de la faire parler, ou de lui faire crasher le morceau; c’est qu’il aille une véritable pièce d’or, c’est-à-dire des réponses à ses recherches personnelles. Autrement, il pourrait poireauter là des heures, car elle ne dirait rien.  
©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 379
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : Directeur de la Stark Industries
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Lun 16 Juil 2018, 7:58 pm



Un bon hackeur couvrait toujours ses arrières et se trouvait une porte de sortie. Même si Daisy affirmait ne pas connaître le nom de son client, Tony ne la croyait pas. Elle n’était pas assez bête pour s’être jetée dans la gueule du loup de cette manière, mais avant toute chose, Stark voulait savoir si Daisy avait amplement conscience du contrat qu’elle avait accepté. La Stark Industries ne faisait pas n’importe quoi. Elle était spécialisée dans les armes de guerre et nucléaires. Toutes informations ne devaient pas tomber entre les mains de mauvaises personnes. « Des problèmes Mademoiselle Johnson ? Je crois que vous devriez vous sentir davantage concerné par la sécurité d’autrui que par le montant qu’on vous paye. » Il roula doucement des yeux ayant l’impression de faire la morale à une enfant. Il savait qu’il parlait dans le vide, mais ça avait été plus fort que lui. Tony refusait que ses armes soient mêlées à une attaque contre les américains. Il créerait ces armes pour protéger sa patrie. Stark allait devoir renforcir sa sécurité. Lui qui avait l’impression d’être intouchable, il avait eu tort. Dès demain, il allait essayer de s’auto-pirater afin de découvrir les failles exploitées par Daisy pour trouver les quelques informations qu’elle avait eu. Rien de dramatique en soit, mais assez pour que Tony prenne l’affaire au sérieux. Elle serait rentrée dans son système sans rien copier, il aurait agi de la même manière. C’était sacré pour lui. La protection de ses données et de sa compagnie. Afin de quitter cet endroit pleinement satisfait, Tony voulait avoir le nom derrière ce contrat. Il voulait savoir qui était cette personne et surtout   ce qu’elle attendait réellement de sa compagnie. Sans dire que ça le rendait nerveux, ce n’était pas une situation qui lui plaisait. Il aimait avoir le contrôle sur le tout. Obtenir ce nom était essentiel pour lui. Peu importe le prix. Daisy pouvait voir cela comme une récompense si elle désirait, mais pour lui, c’était beaucoup plus que ça. Ce nom avait une valeur inestimable pour assurer le futur de son entreprise. Tony se doutait que si cette personne n’avait pas obtenu satisfaction auprès de Daisy, elle irait payer d’autres hackeurs jusqu’à avoir les informations qu’elle désirait. Stark devait mettre un stop à ça avant que ça aille trop loin et que ses bases de données et ses serveurs soient exposés à tous. Sauf que sans surprise, la brunette affirma vouloir couvrir ses arrières. Allait-il devoir lui proposer davantage ? « Nous sommes tous les deux des professionnels. Je n’ai pas l’intention de vous mêler à cette histoire. À aucun moment votre client ne saura que l’information vient de vous. Il ne saura même pas que je sais. » Tony allait l’attaquer dans l’ombre, le faisant tomber sans bouger le petit doigt, il en était persuadé. «  Votre prix sera le mien. J’ai réellement besoin d’avoir cette information. Certes, vous m’avez hacké, je pourrais vous faire emprisonner pour cela, mais je n’ai pas envie de gâcher votre talent. Je vous propose plutôt… Aller… Disons un an de salaire en bonus et un poste de quelques mois à la Stark Industries avec un taux horaire deux fois plus élevés que celui actuel. » Il n’avait aucune idée des montants que pouvait gagner Daisy et honnêtement, il n’en avait rien à faire. C’était uniquement des chiffres pour lui. Il pouvait très bien se le permettre. Tony était sans doute fou de lui avoir proposé un boulot après ce qu’elle avait essayé de lui faire, mais il avait bien compris que c’était l’argent qui nourrissait ses intentions, pas le fait de pirater sa compagnie. De plus, elle n’aurait pas accès aux serveurs directs de l’entreprise. Il avait un boulot pour elle sur un autre dossier.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Mar 17 Juil 2018, 12:07 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonAux premiers abords, quand on jetterait un coup d’œil aux divers piratages de Skye, on la jugerait certainement comme impatience, incontrôlable et peut-être même tête en l’air. Ils avaient bien raison, que de la percevoir ainsi. Cependant, ils ne se doutaient pas qu’en fait, elle jouait le jeu pour qu’on ne la prenne jamais trop au sérieux. C’est là qu’elle leur montre son véritable visage. Calculatrice, perspicace, et avec une facilité barbante de s’échapper in extremis. Des qualités insoupçonnées qui se révélaient forts utiles, comme dans des situations telles que celle-ci, alors qu’on voulait des informations à propos du client en question. Trop de risque, que d’avouer l’identité de l’homme. Car oui, c’était bien un homme, et pas n’importe qui. Bien connu du dark web, son nom faisait frémir certaines agences secrètes. Une possibilité qu’il aille un œil sur les conversations que la jeune femme eut avec ce Iron Man. Qui sait si le duo se trouvait déjà entouré? Des craintes bien présentes, mais qu’elle préférait ignorer. Il ne fallait tout de même pas que son interlocuteur la croit si effrayée, autrement, elle perdrait de sa crédibilité. De plus, il n’en viendrait qu’à vouloir en savoir plus, déjà qu’il ne cessait de la presser de cracher le morceau. « Eh bien, si c’est quelqu’un d’humaniste que vous cherchez, vous avez cogner à la mauvaise porte. Ça fait longtemps que l’homme est corrompu jusqu’à la moelle, et qu’il fait tout ce qu’il faut pour son propre confort. Donc, que je me soucie de mes problèmes et non ceux des autres ne font pas de moi meilleure ou pire. » Une opinion encore bien pessimiste du monde. Une armure de laquelle elle se vêtit, il y a de cela longtemps, quand on la traînait d’une famille adoptive à une autre. C’étant faite à l’idée qu’elle n’était pas quelqu’un d’assez bien pour ce genre de vie.

Elle ne se régissait maintenant qu’en argent, exactement comme la plupart des gens autour. Un salaire plus que respectable, aux yeux de plusieurs. Mais Skye n’en était pas satisfaite. Elle voulait absolument atteindre son but le plus rapidement possible. Une île, au beau milieu de nulle part, là où personne ne la retrouverait. Vivant enfin une vie plus paisible, même si elle s’imaginait bien faire encore quelques contrats. La tranquillité que la vie en solitaire l’aiderait probablement à ne pas se soucier de sa propre sécurité. Sujet qui revint justement dans la conversation actuelle. « J’espère bien que ce soit le cas, parce que sinon, je risque bien pire que juste la prison. » Réflexion en continu, à savoir si elle révèlerait l’identité du client en question. Des informations qui lui brûlaient les lèvres, mais qui pesaient lourd sur sa conscience. Des mots prononcés qui changeraient à jamais les choses. Mais c’est que Stark n’en avait pas fini. Visiblement, il était prêt à tout pour retrouver l’auteur du contrat, y compris lui donner bien plus que ce qu’elle rêvait. Son prix qui serait le sien, un an de salaire en bonus … et un poste pour un temps limité au sein de son entreprise? Pas mal du tout, comme offre. Là, il parlait sa langue. Dans son fort intérieur, la jeune femme avait déjà pris sa décision. Cependant, elle resta de glace, s’approcha du PDG doucement, nonchalante. Puis, une fois qu’elle combla un peu l’espace la séparant de lui, elle lui fit un petit sourire. « Soit, j’accepte votre offre, mais j’ai une condition, à ce que je puisse quand même garder mon boulot au Rising Tide. Je travaillerais pour l’organisation en dehors de vos bureaux, mais je ne peux pas me permettre de les quitter. » De la famille, c’est ce qu’ils étaient, à ses yeux. Personne ne lui était venu en main, sinon eux. Et Stark, maintenant. Serait-ce un signe que sa vie ne ferait que se corser, maintenant qu’elle était entrée un peu plus en contact avec le monde extérieur? Peut-être bien. En tout cas, si c’est le cas, alors elle profiterait pleinement de cette soirée imprévue. Se penchant vers lui, elle lui murmura à l’oreille. « Alekseï Revmir. Il travaille avec les spetsnaz. » Également connu comme le GRU, la direction centrale du renseignement de l’état-major russe disposait de forces spéciales, surnommées les spetsnaz, qui étaient plus discrets, moins politisés, et surtout, bien plus brutaux que le KGB. Peut-être voulaient-ils pouvoir user d’armes plus puissantes pour attaquer leurs ennemis? En tout cas, c’était tout ce qu’elle pu trouver, à propos du client. « Cela vous va, j’espère? » Petite voix bien plus douce, soufflant sur le coup de Stark, puis s’éloignant finalement. Oui, elle jouait avec le feu. Mais c’était exactement cette sensation qui la poussait à continuer dans ce métier. La poussée d’adrénaline valait bien plus que n’importe quelle drogue.
©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 379
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : Directeur de la Stark Industries
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Mer 18 Juil 2018, 9:28 pm



Bien. Sa petite leçon de morale venait de tomber dans l’oreille d’une sourde. Tant pis. Il ne fallait pas pleurer par la suite si elle faisait une bêtise, car elle n’avait pas été assez prudente sur les personnes à qui elle vendait ses informations. Ce qui l’intéressait vraiment c’était le nom du client qui s’était intéressé à la Stark Industries, le reste était futile. Il parlait pour parler. C’était une grande passion pour lui. Tony n’avait aucun doute qu’il saurait la faire parler à son tour. Il n’allait pas repartir d’ici sans ce nom peu importe la somme que ça allait lui coûter et Tony était prêt à mettre cher pour l’obtenir. Certes, étant un as de la négociation, il allait commencer par une proposition alléchante, mais très loin de sa proposition finale. Si Daisy se montrait difficile, il allait augmenter le prix jusqu’à la convaincre. Il connaissait l’être-humain. L’argent permettait d’acheter tout. « Je n’ai pas l’intention de vous mettre en danger. Ni vous, ni moi. » L’homme d’affaires venait d’avoir confirmation qu’il avait affaire à un homme dangereux. Un simple compétiteur n’aurait pas menacé de mort qui que ce soit. Qui était-ce ? La mafia ? Tony avait déjà eu des problèmes avec eux quelques années auparavant. Il espérait que cette histoire était réglée pour de bon.

Lorsqu’elle s’approcha de lui, Tony resta de marbre se contentant de fixer chaque de ses mouvements. Il avait vu à son regard que l’offre ne lui déplaisait pas. Elle était même intéressante pour une personne comme elle qui devait travailler très fort seulement pour survivre. Stark respectait énormément ces gens qui ne baissaient pas les bras. Bien que contrairement à la culture populaire, Tony bossait encore très fort pour garder son entreprise au sommet de la bourse. Il avait très peu de jours de repos dans l’année. « Condition acceptée. Vous travaillez pour qui vous désirez à côté tant que ça ne touche pas à vos performances. Je ne cherche pas une relation exclusive. » précisa-t-il avec un petit sourire en coin. Bien sûr, il parlait de travail même si sa phrase pouvait être mal interprétée. Il n’avait pas besoin que Daisy travaille exclusivement pour lui. Le contrat allait s’échelonner sur plusieurs mois avec quelques périodes plus creuses. Daisy pouvait très bien se tenir occupée à côté. La jeune femme murmura à son oreille le nom de son client. Tony sentit un léger frisson le parcourir en sentant le souffle chaud de Daisy contre sa peau. « Je déteste quand la Russie se mêle de mes affaires. » grogna-t-il. Il sentait que cette affaire allait être plus difficile à régler que prévu. L’homme d’affaire avait eu plusieurs échanges très mouvementés avec la Russie et jamais les deux partis avaient réussi à s’entendre. Avaient-ils décidé de le voler finalement ? La solution facile, mais risquée. La Russie tout crachée. Le souffle de la brunette se transféra sur son cou lui faisant fermer les yeux. À quoi jouait-elle ? « C’est parfait. Je vous remercie de votre collaboration et je vous ferai parvenir votre contrat de travail dès demain matin. » dit-il d’une voix dangereusement basse tandis que Daisy s’éloignait légèrement sauf qu’il ne pouvait pas se résoudre à la laisser partir. Pas tout de suite. Ça avait été trop facile. Tony fit un pas en avant de manière à attraper le poignet de Daisy pour l’arrêter dans sa course. « Je savais que vous étiez intelligente… Il n’y a rien de plus beau qu’une femme intelligente qui sait se servir de sa tête. » Et elle, elle le savait. Elle calculait ce qu’elle faisait et ça lui plaisait. « Notre relation a peut-être mal débuté, mais ça ne veut pas dire qu’elle doit mal se terminer. » Finalement, Stark retira ses lunettes pour poser son regard intense dans celui de la femme. Un doux sourire était présent sur ses lèvres. À l’heure actuelle, il faisait référence au fait qu’ils avaient dû se hacker tous les deux pour se retrouver dans cette forêt. Ce n’était pas la meilleure façon de débuter une relation.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 593
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 28/12/2016
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Ahuntsic-Cartierville
EMPLOI : travaille pour geeksquad & hacktiviste pour rising tide
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony Ven 20 Juil 2018, 12:39 am


unexpected encounterTony Stark & Daisy JohnsonPrendre des précautions, c’est exactement ce qu’elle faisait, à chaque fois qu’on lui demandait de pirater quelqu’un, que ce soit pour une attaque cybernétique, un échange non-consentant d’informations inestimables ou tout autre contact. Son surnom, rien d’autre de disponible, sauf si on savait vraiment bien … très très bien s’y prendre avec le codage. Des chiffres, des points, des virgules, etc., tout ça qui remplaçait ses données personnelles. Adresse IP introuvable, sautant d’un recoin perdu du monde à un autre. Ah, mais ça, c’était quand on essayait de connaître son identité. De son côté, lorsque Skye cherchait à trouver l’identité de ses employeurs, que ce soit du Rising Tide d’autres clients, eh bien, elle ne se gênait pas pour tout copier, de A à Z. Des précautions à prendre, car cela pourrait toujours lui servir de monnaie d’échange contre sa vie, contre sa liberté. Advenant une capture quelconque, la brunette pourrait toujours dévoiler certains secrets des ennemis de ses agresseurs, de ses kidnappeurs ou des autorités qui auraient tomber sur elle. Donc, en vérité, la jeune femme lui mentait, en quelque sorte, en soutenant qu’elle ne savait rien de plus. La seule chose qui fut dite en toute franchise, ce fut celle d’un dédain complet pour l’humanité en général, n’ayant pas vraiment vu ce qui avait de plus redorant, chez l’être humain.

Un PDG d’une énorme compagnie qu’elle crut trop occuper dans son petit monde pour daigner faire quoi que ce soit. Comptant sur l’ego surdimensionné de plusieurs pour qu’il relègue les recherches à quelqu’un d’autre et continu de se pavaner devant son miroir. Tout le contraire, à vrai dire, alors que Tony Stark se tenait là, à lui proposer une somme importante d’argent ainsi qu’un emploi dans son entreprise en échange du nom de ce client mystère. Révélations que la jeune femme ne voulut pas prononcer, mais qui ne semblaient plus aussi importantes que l’argent à venir. Pas tant avare, que restreinte dans son salaire. Des contrats comme celui-ci étaient exactement ce qu’il lui fallait pour continuer de l’avant. C’est bien pour ça qu’elle accepta, non sans imposer sa propre condition. Ne voulant pas être forcée de travailler que pour lui. Une place au Rising Tide qui était, pour l’instant, permanente et lui fournissait assez de revenu pour ne pas désespérer à la fin de chaque mois. L’accord de l’homme lui permit d’effacer ce poids de ses épaules, croyant fermement qu’il ne parlerait pas de son crime. Et un nom qu’elle ne put que murmurer à son oreille, ne sachant pas si on l’aurait suivi ou pas jusqu’ici. À lui, maintenant, que de se débrouiller avec cette découverte.

« Ça me va parfaitement. Vous avez les infos qui vous faut pour me retrouver. » Cette référence au contrat entre elle et Stark qui la fit sourire, alors qu’elle s’éloignait doucement de lui. Un regard qui se portait sur les troncs d’arbres se dressant devant elle. Un paysage qui fut cependant interrompu par la main du PDG qui vint lui saisir le poignet, l’arrêtant ainsi dans son mouvement. Skye se retourna rapidement vers lui, l’écoutant avec attention. Venait-il de … de lui lancer des roses? Et sans que ce ne soit pour lui sous-titrer de l’information? Étonnant, quand même. Sa phrase suivante eut, toutefois, plus d’impact. En fait, elle donna la fit frissonner d’envie. Sans compter son regard, si intense, qui la saisit immédiatement. « Vous avez bien raison. Ce serait lamentable que cette relation se termine mal. » Et sur ce, tel un serpent, elle s’approcha une fois de plus vers l’homme. « Avez-vous une idée de ce qu’on pourrait faire, pour rectifier la situation? » Petit mordillement de lèvres, avant qu’elle ne fasse doucement glisser deux doigts de son torse vers son cou. Comblant d’autant plus l’espace. « Moi j’ai bien une proposition, mais … avez-vous le temps pour ça? » Déboutonnant le premier bouton de sa chemise grâce à son autre main, mais s’arrêtant là, sachant que cela n’était que de la provocation, afin de voir sa réaction.
©️ 2981 12289 0


❝ feeling used, still missing you ❞ always missing people that I shouldn't be missing, sometimes you gotta burn some bridges just to create some distance. I know that I control my thoughts and I should stop reminiscing but I learned from my dad that it's good to have feelings, when love and trust are gone, i guess this is moving on ... but i don't want to.


cadeaux/prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [flashback] unexpected encounter × feat. Tony


Revenir en haut Aller en bas
[flashback] unexpected encounter × feat. Tony
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Demande d`avatar et signature pour Tony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Ailleurs-
Sauter vers: