Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

seven devils all around you. - OWEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☠ Whatever, le mal est parmi nous :: Whatever, on est à Montreal motherfucker ! :: ⇒ Ville-Marie :: ⇒ Montreal General Hospital
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1290
ANNIVERSAIRE : 09/04/1990
INSCRIPTION : 25/04/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent , en compagnie des écureuils et de ces foutus cônes oranges.
EMPLOI : Sapeur-pompier
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: seven devils all around you. - OWEN Dim 29 Avr 2018, 6:47 pm



Holy water cannot help you down.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Des rivières de sang. Une montagne de corps humains aux chairs violacées et abîmées. Ce froid qui brûle les entrailles et consume les poumons qui s’essoufflent. Une toile qui se peint toujours mieux de noir et de rouge. Strass de désolation. Requiem  pour ces victimes qui soudain s’élèvent en musique et se décomposent dans la partition chaotique. Le bruit métallique de la tôle qui se froisse. Le bruit métallique d’une machinerie qui déraille. Chant sinistre pour les morts. Aude lugubre pour les vivants. C’est la funèbre mémoire qui fredonne sa comptine et laisse sa trace dans les crânes pressurisés. Un Monde qui perd le dessus. Une journée catastrophique qui disperse désormais le fumet nauséabond de chairs calcinées, pour toujours mieux les guidés dans le sombre ornière et les perdre six pieds sous terre… aux portes de l’Enfer.

Le sapeur-pompier creuse cette descente depuis ce qui lui semble être une éternité, sa mémoire comme complètement effacé par le désespoir qui grandit en lui comme un virus. Les vêtements, sous son habit de cuir s’agrafe  à son corps comme une deuxième couche de peau. Il fait chaud, ici-bas. Il manque d’air. Atrocement.

- Otis ! Elle vient, cette ambulance !? Le hurlement qui s’échappe de sa gorge en flamme, il ne peine à le reconnaître. Sa voix se brise et s’éraille. L’oxygène se fait rare, à mesure que les parois se referment et courbent sur  lui. Son regard embué par le sang et la sueur s’élève sur les murs noircis par la poussière. Cet endroit ressemble à un tombeau. Son tombeau. Il doit sortir d’ici !

- OTIS !

- Elle est en chemin. C’est la débandade dans le centre-ville ! Une vraie plaie, avec les embouteillages !

- Nous n’avons plus de temps. Tout risque de s’effondrer d’un moment à l’autre. Demande à Herrmann de stériliser le camion. On emmène la victime au General Hospital. J’en prends l’entière responsabilité !

Sur un chantier de construction, le nez d’une grue s’est encastré dans la façade de l’un des prestigieux édifices de la métropole, passage catastrophique qui a laissé s’effondrer plusieurs dalles. Météores de l’ère des agglomérations humaines. Des ouvriers sont ensevelis sous les décombres et dans la démesure les cœurs s’épuisent aux rouages de ce temps maudit. Sablier pervers, aux portes de l’Enfer. Les mains moites et ensanglantées de Casey tâtent en vain ce pourpre corps pour stopper l'hémorragie dans la région abdominale.  

✤ ✤ ✤

Sur une civière de fortune, l’air sorti d’une tourmente, Casey, aidé de ses hommes, immergent dans les corridors agités de l’hôpital, transportant le corps de l’ouvrier vers un brancard. Pendant que des infirmières prennent le relais, Casey se retire et tient bon de tenir informer le médecin. Hunt. De notoriété et réputation, le sapeur-pompier le connait et ils entretiennent une bonne relation professionnelle.

- Docteur Hunt. Voici le dernier ouvrier récupéré des décombres du chantier. Les détailles sur l’intervention et celles sur l’état de santé de la victime se retrouvent dans le rapport que je me suis empressé de remettre à l’infirmière en chef.



- Don't let your heart grow cold -
Shelter also gave their shade. But in the dark I have no name. So leave that click in my head. And I will remember the words that you said. Left a clouded mind and a heavy heart. But I am sure we could see a new start.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 811
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 10/12/2016
GROUPE : Centre commercial
EMPLOI : Chirurgien Titulaire en Trauma
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Dim 29 Avr 2018, 7:44 pm


Le chao des urgences commençait à se faire ressentir au sein de l’hôpital général du grand Montreal. Habitué à ce genre d’action, le chirurgien traumato ne perdait pas une seconde lorsqu’il était question de venir en aide à ses patients. Un accident sur un grand chantier de construction sur Ville-Marie venait de créer la panique auprès des urgences de l’hôpital, mais sans doute également sur le site du drame. Vif, le rouquin se préparait à accueillir les premiers patients. C’est en voyant débarquer une équipe de pompier que Owen Hunt comprit que rien n’allait être facile. Son cœur vibrait au rythme de l’adrénaline, mais il ne paniquait en aucun cas. Il opina poliment lorsqu’il vit le pompier Matthew Casey dont il entretenait une bonne relation autant amical qu’au sein de leur métier qui les menait à bosser ensemble sur une base régulière. Levant le menton vers l’homme tout en attrapant des compresses pour tenter de stopper l’hémorragie de son nouveau patient, le Dr. Hunt répondit sans vraiment le regarder une nouvelle fois. « Bonjour Casey. » Commença-t-il en continuant son protocole médical. Rien n’était simple à l’instant même et l’ex militaire voulait lui sauver la vie. « Olivia, pouvez-vous me faire votre contre-rendue. » Dit-il à l’une de ses internes qui tenait le dossier en main. La jeune femme lui expliqua à voix haute ce qu’il était inscrit et rapidement Hunt s’occupa de traiter le patient en question. « Vous avez bien fait de me l’amener. » Dit-il en tirant un chariot qui contenait divers objets chirurgicaux. « Réservez un bloc, envoyons le en trauma 1 et biper le Dr. Stevenson. » Et ainsi, ils prirent chemin en direction du bloc. Owen s’arrêta face à Matthew laissant le reste de son équipe amener le patient jusqu’au bloc opératoire. « Je pars en chirurgie, ça me semble une sacrée catastrophe là-bas, il y avait contact avec des produits chimiques ? » Il voulait en être certain avant d’administrer des traitements à son patient.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1290
ANNIVERSAIRE : 09/04/1990
INSCRIPTION : 25/04/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent , en compagnie des écureuils et de ces foutus cônes oranges.
EMPLOI : Sapeur-pompier
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Lun 30 Avr 2018, 4:50 pm



Holy water cannot help you down.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Après des heures à être resté embourbé dans les coffins d’une cavité aux couleurs des ténèbres se reflétant encore dans ses claires prunelles, Casey éprouve encore du mal à ajuster sa vision floutée aux néons blafards qui scintillent au-dessus de son crâne grisé. Le cœur de l’humain bat trop vite, trop fort, cogne avec véhémence contre le treillis recourbé de ses côtes, faisant frémir le moindre recoin de sa poitrine qui s’incendie à chacune de ses salutaires respirations.  Le choc des dalles de bétons qui se fracassent lourdement sur les décombres résonne toujours contre les cloisons de sa tête, malmenant ses nerfs tendus et affligés par les acrobaties que lui avait acquis cette éprouvante intervention. Il se sait désormais extirpé d’affaire, mais tout de son instinct ne lui dicte que l’état d’urgence. Avec le temps, l’adrénaline finirait bien par s’estomper…

La présence du docteur Hunt l’apaise et le calme. Cet homme, respecté de tous, parvient à déchirer la brume et laisser passer un peu de son blême éclair de lucidité. Pour ne pas nuire au médecin, Casey s’est quelque éloigné de la civière, patientant que celui-ci achève son protocole médical et soupirant de soulagement lorsqu’il lui affirme que prendre l’initiative d’escorter eux-mêmes la victime aux urgences était la bonne chose à faire. Hunt, c’est un type bien et qui comprend le calvaire que peuvent vivre parfois les premiers répondants. Dommage que ces enfoirés des grands hémisphères du pouvoir ne soient pas de cet avis !

- Personne ne comprend véritablement ce qui s’est passé. Pas même le charpentier.  Casey se passe une main sur la figure et acquiesce par la négative. Non. Aucun risque.

Le nez de la grue a percuté la face nord-est de l’immeuble, à leur arrivé sur les lieux, Casey s’est renseigné quant aux risques d’expositions à un agent chimique et l’entrepreneur chef leur a assuré que le traitement des déchets toxiques ou produits chimiques correspond aux normes de la sécurité au travail. Ce qui c’est avéré être le cas. Il y a toutefois un détail qui trouble encore le sapeur-pompier.

- Docteur Hunt. Je peux me permettre une remarque qui ne relève pas d’un avis professionnel ? L’analyse des différents rayonnements infrarouges de notre caméra a soulevé des images thermiques… fortes singulières. Températures environnementales trop élevées, voire exceptionnelles et qui ne correspondent pas avec celles des ouvriers ensevelies sous les décombres.  Nous avons capté une plage irrégulière et qui dépassait 50°C. Soit le climat du Sahara. Pas même la plus froide des têtes ne peut supporter une telle source de chaleur et n’y rencontrer aucune séquelle. J’suis allé dans les débris et regardez mon état ? Il n’y a rien d’anormal et c’est bien cela qui n’est pas… normal.

Son téléphone portable se met à sonner et vibrer dans la poche de son pantalon d’uniforme. Il regarde Owen, s’excuse et tire sa révérence pour décrocher, se disant qu’il a suffisamment assez accaparé le temps précieux du médecin.



- Don't let your heart grow cold -
Shelter also gave their shade. But in the dark I have no name. So leave that click in my head. And I will remember the words that you said. Left a clouded mind and a heavy heart. But I am sure we could see a new start.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 811
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 10/12/2016
GROUPE : Centre commercial
EMPLOI : Chirurgien Titulaire en Trauma
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Lun 30 Avr 2018, 9:07 pm


Tout découla très rapidement dans la salle des urgences. Owen s’était occupé de stabilisé son patient tandis que le reste de son équipe préparait un bloc opératoire. Habillé de son uniforme bleu marine qui signifiait son statut de titulaire, l’homme ne put s’empêcher de bien guider les internes qui partageaient son département. Une fois le stress estompé, le chirurgien continua la discussion avec le pompier qui lui expliquait un peu la cause des évènements. Owen se gratta le côté de la tête en suivant les explications de ce dernier. Il n’était pas pompier, mais le major Hunt avait fait l’armée. Il avait des connaissances que d’autres n’avaient pas et travailler sur le terrain, c’était son quotidien avant de rejoindre cet hôpital de Montreal – ou celle de Seattle. « Et bien, tout ça me contrarie un peu… j’ai de la difficulté à suivre votre analyse… cet homme est dans un sale état, mais avec tout ce que vous nous comptez, il ne semble en aucun cas avoir aucune trace de brulure sur le corps… j’ai analysé chaque partiel et chacun de ses poils est intact…. D’avoir été aussi près d’une chaleur intense aurait grillé plus que nous aurions pu s’imaginer… voir nous aurions eu besoin du service des grands brulés… tout ça frôle le miracle… » Le chirurgien retira ses gants de latex ensanglantés qu’il glissa dans une poubelle à objets toxiques. Il leva le regard vers son ami. « Je vous recontacte après son opération…. » Dit-il glissant sur son visage un faible sourire. Ainsi, le portable du pompier retentit et Owen quitta les urgences en direction du bloc opératoire.

Cela faisait près d’une heure que le chirurgien s’occupait de son patient. Tout allait bien, il avait réparé le plus gros des dégâts aux côtés du chirurgien généraliste et deux internes. Soudainement, après avoir aspiré un peu de sang dans la cavité abdominale, l’homme ressentit une forte chaleur au niveau des doigts qu’il retira aussitôt en grognant un juron. Il retira de l’autre main le tube qui semblait avoir fondu. « Non…. Mais c’est quoi ça… Regardez Dr.Moralez… ça semble… » Et aussitôt, une vive flemme semblait se créer au-delà du pancréas de son patient. Paniqué, Owen recula d’un pas. « Il se passe quoi-là ? » Et aussitôt un jet tout droit sortie des enfers explosa hors du corps et vint s’attaquer au plafond. Le feu se colla à la paroi rapidement et une infirmière appuya sur un bouton d’urgence qui déclara un incendie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1290
ANNIVERSAIRE : 09/04/1990
INSCRIPTION : 25/04/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent , en compagnie des écureuils et de ces foutus cônes oranges.
EMPLOI : Sapeur-pompier
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Mar 01 Mai 2018, 5:24 pm



Holy water cannot help you down.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Tout ça frôle un miracle.
La voix du docteur Hunt devient comme un linceul dans les affres de son esprit. L’opinion que lui a partagé ce partenaire d’infortune oppresse et étouffe toutes rumeurs environnantes, allant même jusqu’à rendre le sapeur-pompier imperméable aux brimades que peut bien lui hurler son supérieur depuis le combiné de son téléphone portable. Téléphone portable que Casey a pris soin d’écarter de quelques centimètres de son conduit auditif, de peur d’abîmer son tympan pulsant aux aléas des cris, insultes et péjoratives interrogations que lui balance dans l’oreille le commandant Norwood.  Diable qu’il déteste ce bureaucrate ! Et Diable que le capitaine Boden lui manque. La 51, sa famille de cœur, sa vie d’avant, tout d’un Chicago d’autrefois lui manque. L'énigme de ses prestes pensées filant de vives allures derrière ses paupières paresseusement rabattues sur ses mornes prunelles se fait de courte durée, la nostalgie cédant rapidement son règne aux épouvantables mystères qu’il a rapportés avec lui aux urgences. Un bagage bien lourd et qu’il n’aurait peut-être pas dû délester sur les implacables intuitions du Chirurgien ? Même si ce dernier fait montre d’une écoute respectueuse et semble désormais partager le même trouble que lui. Tout de cet incident les dépassent et royalement !

Comble de l’ironie, Casey est en congé sans solde pour la soirée, Norwood le consignant au chevet de l’ouvrier qu’il a rapatrié aux urgences. Dans l’œil administratif de ce lèche botte, Casey a utilisé l’équipement à des fins strictement personnels. Un grief à son actif, de la paperasse à remplir et Dieu sait ce qui l’attend dans le détour…

✤ ✤ ✤

L’éveille stridente, qui sème la pagaille et déchaîne l’hécatombe dans la salle d’attente et viscéralement Casey bondit lestement sur ses jambes. Qu’est-ce qui se passe… encore ? Il essaie de comprendre, mais la fièvre alourdie les fronts pâles de terreur et les silhouettes détalent comme des lapins vers les sorties d’urgence.  L’alarme. Quelqu’un l’a activée et le blondinet, contre l'effort des maladresses possédant les carcasses des badauds qui s’évadent, gagne l’aile de la chirurgie. L’horrifique débâcle emprunte des nuances funèbres, le frisson d’un déjà-vu dégringolant sur les vertèbres du sapeur-pompier. Il se précipite vers les portes doubles-battants d’un bloc opératoire englouti dans les profondeurs de veloutes de fumée opaque et dense. D’un coup d’épaule, Casey ouvre les battants, agrippant au passage l'extincteur portatif qui se trouve là et découvrant l’âcre fatalité. Aussi fucked-up soit-elle.

- Mais qu’est-ce que…

Il est un instant dépourvu et transit devant la scène de geyser de feu recraché des boyaux du moribond et qui s’émousse avec brutalité au plafond. Surnage en épave,  il essaie de ne pas sombrer dans la syncope, son regard halluciné se braquant un instant sur le chirurgien, avant de finalement se rappeler ce qu’il était venu foutre là. Avec la dextérité de celui qui quotidiennement accompli le geste, il se rapproche de la table d’opération et inonde le corps incandescent de la fameuse poudre blanche qui généreusement gerbe du vaporisateur qu’agite Casey.

- Nom de nom ! Docteur Hunt, c’est quoi cette folie ?!

Les restes fumants et carbonisés du pauvre homme reposent piteusement là sous leurs yeux.

- Alien. Ne me dites pas que nous sommes en train de subir son remake ?

Pour toutes réponses, l'incendie s'anime de plus bel, les flammes rampant vers des choses si belles qu'elle en sont bien évidemment mortelles.

Un miracle. Tout ça frôle un miracle, disait ainsi donc le docteur Hunt...



- Don't let your heart grow cold -
Shelter also gave their shade. But in the dark I have no name. So leave that click in my head. And I will remember the words that you said. Left a clouded mind and a heavy heart. But I am sure we could see a new start.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 811
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 10/12/2016
GROUPE : Centre commercial
EMPLOI : Chirurgien Titulaire en Trauma
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Lun 14 Mai 2018, 8:47 pm


La vue de ce magma qui explosait des entrailles du pauvre patient laissait Owen face à une folie passagère. Il tournait sur lui-même sans vraiment savoir quoi faire. Pouvait-il réellement faire quelque chose pour son patient ? Le rouquin n’avait pas encore l’habitude de tous ces cas mélant le surnaturel au réel et sans aucun doute, ce patient en était la preuve même. Rien n’était normal et il avait confiance en son équipement médical. Rien ne pouvait provoquer un pareil feu à l’intérieur d’un patient. Tournant la tête vers la porte qui finit par s’ouvrir et laissant ainsi rentrer le pompier de tout à l’heure dans la zone stérile, Hunt le laissa agir pour calmer un peu l’incendie qui se propageait malheureusement déjà à l’étage supérieur et à côté. Ils ne pouvaient pas éteindre le feu aussi facilement. « J’en ai aucune idée, j’opérais et tout ça… ça a surgit de son estomac…. » Le visage du roux devenait de plus en plus blême. Sa bouche s’asséchait et il porta son coude à son visage pour couper la fumée qui gagnait rapidement la pièce. « Aucune idée de quel film on est en train de voir… mais ça m’a l’air plus de voyage au centre de la terre… il faut faire quelque chose. » Owen tourna la tête vers les bombonnes à oxygènes et tous les produits inflammables. Il activa le système d’auto-gicleur du bloc qui tentait de calmer le feu, mais ce n’était pas assez. « Il faut évacuer tout le monde…. Il a une sortie de secours au bout du couloir… le bloc est rempli en ce moment, ils ne peuvent pas couper les opérations aussi facilement. » Hurlait-il pour tenter d’enterrer tout le vacarme que provoquait cet incendie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1290
ANNIVERSAIRE : 09/04/1990
INSCRIPTION : 25/04/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent , en compagnie des écureuils et de ces foutus cônes oranges.
EMPLOI : Sapeur-pompier
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Mer 16 Mai 2018, 8:23 am



Holy water cannot help you down.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Si le chirurgien n’est pas familiarisé avec les phénomènes paranormaux, il faut se dire que l’ancien lieutenant repose dans la même situation que lui. Qu’ils ne trouvent aucune explication logique à ce qui vient de se produire, au final, c’est tellement si peu important. Avec l’expansion du surnaturel aux États-Unis, Casey est parfaitement conscient que la situation, au Canada, risque fort probablement de ressembler à ce qu’ils ont vécu. Sa priorité reste les vies à sauver.  Extincteur en main, le soldat du feu contourne la funeste traînée rutilante, ces flammes qui pourlèchent le sol comme si ce dernier avait été imbibé d’essence, pour venir dompter ce souvenir des enfers et l’empêcher d’atteindre les appareilles médicaux. Tout est susceptible de devenir redoutable et le sapeur-pompier veut éviter l’explosion. Défit surréel, avec cet incendie qui prend anormalement de l’ampleur.

- Comme vous dites. Il faut interrompre toutes activités. Avec les agents de la sécurité, le personnel, docteur Hunt, évacuez l’hôpital.

Le blondinet s’empare de son talkie, donne l’alerte au Central et annonce le pouls exact de la catastrophe. Bombonne en acier toujours entre les pattes, celle-ci se vide rapidement et Casey peste dans sa barbe. Il est dépouillé de son équipement, il va devoir improviser. Ses deux billes d’un azur javellisé repère rapidement le système de la prévention contre les incendies. Quelqu’un a activé l’alarme, mais ces satanés gicleurs ne fonctionnent pas !

- Pourquoi elles ne s’enclenchent pas ?! il interroge, sur un ton de reproche, désignant de son index le plafond et plus précisément les gicleurs. Sans recevoir de réponse, le pompier se dirige sur un plan de la bâtisse et la dissèque entièrement.

Il connait les procédures d’urgence. Prévoir le personnel nécessaire à l'évacuation de l'édifice et s’assurer que le circuit est complètement avéré. Une composante ne s’y retrouve pas. Le système a une défaillance et Casey va devoir l’abolir avant que le feu ne s’empare de la charpente…

- Avec les fermes-portes, les gicleurs, on gagne un temps précieux ! On doit absolument réparer ce bri ! Où se trouve la salle des machines et contrôles ?!

Il ne voit rien sur ce maudit plan d'évacuation !



- Don't let your heart grow cold -
Shelter also gave their shade. But in the dark I have no name. So leave that click in my head. And I will remember the words that you said. Left a clouded mind and a heavy heart. But I am sure we could see a new start.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 811
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 10/12/2016
GROUPE : Centre commercial
EMPLOI : Chirurgien Titulaire en Trauma
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Dim 20 Mai 2018, 8:07 am


La situation devenait plus que critique pour les deux hommes – enfin pour l’hôpital au grand complet – l’état d’urgence était levé et dans les couloirs, tout le personnel faisait son possible pour sortir le plus de gens possible. Hunt savait qu’à proximité, il y avait d’autres patients sur la table d’opération dont un incendie ne pouvait pas provoquer l’arrêt des opérations, sauf que le feu se propageait si rapidement hors du corps de cet homme qu’il en devenait très dangereux pour ces confrères qui travaillaient avec des produits risquant l’explosion. Il tourna le regard perturbé vers son ami. Fallait dire que Hunt était un peu dépassé, mais autant ses formations médicales que l’armée l’amenait à agir rapidement en temps de crise comme celle-ci. « Aucune idée, commandons cette pièce, aidez-moi à déplacer les bombonnes… pour qu’ils sortent d’ici et ne risque pas de provoquer une explosion encore plus importantes… » Il regardait le plan de secours avec le pompier, mais ce n’était pas gagné non plus. Les deux hommes déplacèrent les produits inflammables et refermèrent derrière eux. Ils rejoignent le couloir et s’arrêtèrent. « Au bout du couloir à votre gauche… le temps que vous faites ça, je vais aller voir dans les autres blocs ce qu’ils prévoient faire… s’ils peuvent arrêter les opérations en cours… » Owen paniquait un peu pour tout dire. La détresse se lisait dans ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 1290
ANNIVERSAIRE : 09/04/1990
INSCRIPTION : 25/04/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent , en compagnie des écureuils et de ces foutus cônes oranges.
EMPLOI : Sapeur-pompier
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
WHATEVER, JE SUIS MODÉRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN Mar 05 Juin 2018, 7:18 pm



Holy water cannot help you down.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Il le sait. Il le voit reluire dans les yeux du chirurgien. La panique. L’ancien lieutenant ressent la même. Elle devient le moteur primaire et principal. Elle engloutie la peur, la glisse dans l’ombre et la fait passer en second plan. Leurs professions distinctes les emmènent régulièrement à gérer des états de crises, des états d’urgence, des états qui laissent dans tous les états, mais en ce moment le petit blondinet n’a tout simplement plus aucune idée où est-ce que ses pensées déferlent. À la lisière des mirages d'airain et souffres, il suppose.

- D’accord. Je serai rapide.

Qu’il se contente de dire, laissant filer son partenaire d’infortune alors que lui s’empresse d’aller dans la direction montrée par le docteur. Se frayer un chemin dans ce flux et reflux d’affolement, dans une mer à ce point si vivante, n’est pas chose aisée et à plusieurs reprises Casey évite le carambolage avec une silhouette qui demeure anonyme à ses yeux. Dans le malstrom de ce spectacle navrant et des rumeurs sans égales, il atteint enfin la salle des machines et s’y engouffre. Les appareilles se dressent dans le clair-obscur de la pièce exigüe, l’ancien lieutenant s’en approche et détaille leurs fonctionnements avec minutie. Et lorsqu’il est sur le point de remédier au problème, un énorme fracas se fait attendre dans le couloir alors que toutes les lumières de l’hôpital s’éteignent.

L’hécatombe cause une redoutable commotion.
L’ancien lieutenant oublie sa besogne du moment et accourt de nouveau dans le corridor achalandé.

- DOCTEUR HUNT !  

Un cri au cœur des cris.
C’est quoi ce foutoir ?!



- Don't let your heart grow cold -
Shelter also gave their shade. But in the dark I have no name. So leave that click in my head. And I will remember the words that you said. Left a clouded mind and a heavy heart. But I am sure we could see a new start.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: seven devils all around you. - OWEN


Revenir en haut Aller en bas
seven devils all around you. - OWEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Owen Nolan
» Les Devils sous le respirateur
» New Jersey Devils, 28ie dans le classement...
» New Jersey Devils
» New Jersey Devils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☠ Whatever, le mal est parmi nous :: Whatever, on est à Montreal motherfucker ! :: ⇒ Ville-Marie :: ⇒ Montreal General Hospital-
Sauter vers: