Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

words can lose their meaning once you walk away (harringrove)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☣ Whatever, c'est l'apocalypse zombie :: Whatever, on est dans l'État de la Géorgie :: ⇒ Atlanta
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 5357
ANNIVERSAIRE : 01/09/1993
INSCRIPTION : 01/04/2017
GROUPE : Aucun
EMPLOI : Lycéen
WHATEVER
MessageSujet: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Dim 21 Jan 2018, 4:44 pm


Words can lose their meaning once you walk away
Il y a encore peu de temps, j'étais à Hawkins, c'était le bordel, mais j'étais avec les gens que je connais. Avec les gens que j'apprécie. Il y a peu encore, je passais du temps avec Billy et j'étais en train de me dire que je commençais à ressentir cette envie qu'on se quitte jamais Les choses avaient pris un tournant inattendu avec lui, un truc que j'avais clairement pas vu venir, à aucun instant, mais ça me plaisait. J'en demandais toujours plus et je commençais à me dire que finalement, je pouvais vraiment faire une croix sur Nancy. Aujourd'hui, je suis tout seul comme un abruti, et à ça non plus je m'y attendais pas. Il y a eu ce portail bizarre qui m'a aspiré et je me suis retrouvé dans cette ville bizarre que je connais pas. Avec ces créatures qui font tout autant flipper que ces foutus Démogorgons qui bouffaient tout ce qu'ils pouvaient dans Hawkins et qui semaient le bazar dans tous les recoins de la ville. Maintenant il y a ces choses à moitié décomposées et putrides qui errent partout. C'est infernal. C'est devenu l'enfer sur Terre. Je pensais pas que les choses pourraient être pires. Moi qui pensait qu'une fois cette histoire de « monde à l'envers », je pourrais souffler…

Depuis que j'ai atterri dans ce monde de fous - sûrement une autre dimension ou quelque chose dans le genre, il faut s'attendre à tout - je vis dans un immeuble abandonné en ville. J'ai tendu des pièges sur tout le trajet pour se rendre à l'appartement que j'occupe pour éviter les invasions de zombies et de personnes malintentionnées. Parce que ouais, attends, les gens aussi semblent être devenus cinglés. J'ai déjà failli me faire tuer à plusieurs reprises de façon purement gratuite. Et puis j'ai surpris des conversations, j'ai entendu des rumeurs. Rien de rassurant. Du coup je me sens désappointé quand je me rends compte que j'ai plus rien à manger. Moi qui aurais bien aimé rester cloîtré et - plus ou moins - en sécurité… C'est foutu. J'ai déjà fait le tour des appartements voisins pour récupérer quelques vivres, mais il ne restait plus grand chose car j'imagine que des gens sont passés bien avant moi. J'ai l'impression que le monde s'est dégradé il y a déjà bien longtemps, même si moi je suis arrivé il y a bien trop peu pour en être sûr.

J'ai reproduit la batte que j'avais à Hawkins, celle avec les clous, je me balade tout le temps avec pour avoir une arme et être capable de me défendre. Et là que je sors, je l'embarque avec moi et je mets le nez dehors. Les rues sont désertes, mais je sais qu'il faut rester prudent. Je me déplace rapidement mais discrètement, tel un ninja, pour me rendre dans un immeuble où j'ai pas été encore fouiller. Je ferme bien la porte derrière moi et je m'avance dans le hall avant de monter les escaliers pour monter où il y a les habitations. J'entre dans le premier appartement qui se présente à moi et je marche doucement, attentif au moindre bruit. Et du bruit, j'en entends. Le bruit de papiers froissés. Quelqu'un qui se sert dans un placard ? Je sais que je devrais me barrer vite fait et tenter ma chance ailleurs, mais j'peux pas m'empêcher de jeter un coup d'oeil. Je me penche doucement pour regarder dans la cuisine, et… J'ai l'impression que mon coeur bat si fort qu'il va céder et s'arrêter. Je le vois de dos, mais je le reconnais de suite. Je peux pas me tromper.

« Billy ? C'est toi ? »

Lui aussi il est là ? Ou c'est juste une hallucination ? Dis moi que je suis pas en train de rêver ! J'arrête de me cacher sur l'instant, mais j'ose pas pour autant m'approcher. Comme si il allait être capable de m'attaquer.
Au fond… Peut-être qu'il pourrait m'attaquer. Il est quand même assez perso, Billy. Et dans un monde comme celui là, je sais pas encore comment il peut se comporter. J'espère vraiment qu'il va pas essayer de me buter.
©️ 2981 12289 0 ♦️ 683 mots ♦️ feat. @Billy Hargrove ♦️ #HARRINGROVE ♦️ NP : I Apologize - Five Finger Death Punch


"I promised I'd keep you shitheads safe, and that's exactly what I plan on doing."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 18
MESSAGES : 28
ANNIVERSAIRE : 25/08/1999
INSCRIPTION : 18/01/2018
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Dim 11 Fév 2018, 7:29 am


Words can lose their meanings once you walk awayLe clan de Negan. Je pourrais pas vraiment dire que c’est un truc forcément plaisant. Carrément pas, mais bon. J’y suis bien. Les gens me font pas chier et j’suis pas toujours entrain de courir à cause des zombies, flippant à l’idée de me faire bouffer à n’importe quelle seconde. Pas que j’ai réellement peur, en fait. Au contraire, même. Mais bon. J’dois bien avouer que les gens d’Hawkins, même s’ils étaient tous plus cons les uns que les autres me manquent un peu. Mais c’est clairement pas moi qui irait le crier sur tous les toits. C’est pas vraiment mon genre pour le coup. C’est déjà bien que je le pense. Mais j’vais quand même essayer d’pas penser à Harrington. Ouais parce que c’est quand même celui qui fait un plus gros vide. Comme on avait un p’tit truc… Mais bon, comme j’aime le dire plenty of bitches in the sea. C’est pas ça qui va me déprimer. Carrément pas. C’est pas mon genre de chialer pour quelqu’un que j’me tapais. En général, c’est pas mon genre de chialer tout court.
M’enfin bon, pour une fois, j’étais dehors. Et c’était pas plus mal parce que bon… Ouais, rester toujours cloitré dans un putain d’entrepôt, c’est pas bon pour ma santé mentale qu’est déjà à déplorer de base, d’après certains. Et mon couteau en main, j’étais dans un appartement à Atlanta à fouiller dans des placards, à prendre tout ce que je peux dans les placards. Puis, quand j’entends une voix, même si c’est impossible de se tromper sur l’identité de celui à qui elle appartient, je me retourne pour le mater. Je fronce les sourcils et me retourne, le couteau bien levé sans le quitter du regard. Et dans mes yeux, on lit genre “Harrington, tu fous quoi là ?” ou bien un peu de “Pourquoi t’es seul ? T’es con ?”. Quelque chose comme ça. “Qu’est-ce que tu fous là ?” Je me contente de lui dire en refermant le sac dans lequel je mettais mes provisions.
© CRIMSON DAY ♦️ 336 mots ♦️ #Harringrove



Don't you think there is always something unspoken between two people ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 5357
ANNIVERSAIRE : 01/09/1993
INSCRIPTION : 01/04/2017
GROUPE : Aucun
EMPLOI : Lycéen
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Mar 27 Fév 2018, 5:02 pm


Words can lose their meaning once you walk away
Je vois bien son couteau et je me dis que je fais bien de rester à distance. Je suis vraiment surpris de le voir ici. Pourtant c'est con. Si je me suis retrouvé là d'une façon aussi étrange, il n'y a pas de raison que je sois le seul. La preuve ! Billy est là. Ce qui veut dire qu'il y a de fortes chances que les autres soient là. Nancy, Dustin, Lucas, les autres… Ce qui me fait pas mal chier. Cet endroit dans lequel on se trouve, c'est un trou. C'est l'enfer. Au début, je me suis même demandé si j'étais pas mort avec toutes ces conneries. Mais honnêtement, je suis pas convaincu d'être mort. Tout est bien trop… Réel. Ouais. La vie est trop réelle. Et ça fait chier. Par contre, c'est réconfortant de revoir le visage de Billy. De voir sa tête de con que j'ai appris à kiffer par je ne sais quelle trop sorcellerie. Il est toujours aussi beau, et il a l'air d'aller bien. C'est le plus important, et le plus rassurant aussi, évidemment.

« Tu veux dire là tout d'suite ou en général ? »

J'sais pas. La question est un peu floue. Et au fond, je crois qu'on a tellement de questions à se poser quand on était à Hawkins il y a peu et que, soudainement, on se retrouve dans cette ville. Franchement, y'a tellement d'interrogations à se poser dans une telle situation mais… Est-ce qu'on peut vraiment espérer avoir une réponse à un moment donné ? Ca m'étonnerait. Alors pour lui répondre, je choisis la première option :

« Je cherche des vivres… » je lui dis. « Tout comme toi, je crois. »

Je ne suis ni aveugle ni con, je vois bien qu'il était en train de vider les placards. Et d'ailleurs, je comprends qu'il va falloir que je fasse mes propres recherches ailleurs si je veux trouver quelque chose. Son sac a l'air bien rempli alors je suppose qu'il a tout pris. C'qui est logique.

« Tu es seul ? Ou tu vis en groupe ? »

J'ai entendu dire qu'il y avait des groupes, et j'ai vu différentes personnes traîner en bande d'ailleurs. Personnellement j'ai tenté l'expérience de survivre avec une fille, mais on est pas restés ensemble bien longtemps. On a fini par très vite aller chacun de notre côté. Et au fond… Bien que la solitude soit parfois très pesante, au moins… J'ai personne envers qui avoir des doutes… A part moi.
©️ 2981 12289 0 ♦️ 413 mots ♦️ feat. @Billy Hargrove ♦️ #HARRINGROVE


"I promised I'd keep you shitheads safe, and that's exactly what I plan on doing."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 18
MESSAGES : 28
ANNIVERSAIRE : 25/08/1999
INSCRIPTION : 18/01/2018
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Sam 24 Mar 2018, 6:15 am


Words can lose their meanings once you walk away“J’sais pas ? Les deux ?” Je demande en haussant les épaules. Faut dire que j’sais pas trop en fait. J’sais même pas ce que je lui demande. Y’a eu trop d’trucs chelou depuis qu’on est arrivé ici, depuis qu’on a quitté Hawkins. Et j’kifferais lui demander s’il va bien. Mais, je le fais pas. Parce que je le ferais probablement jamais, ça. Je me contente de me lécher les lèvres quand il parle, qu’il me dit donc c’qu’il fait la tout de suite. “Ouep, c’est aussi c’que j’fais.”J’dis juste. “J’suis en groupe avec un mec totalement taré.” J’me marre. Si Steve et les gosses pouvaient croire que j’étais cruel, c’est sûr qu’ils l’ont pas vu lui. Ils diraient probablement que c’est un monstre ou je sais pas quelle autre connerie. “Et toi, t’es tout seul ?” J’lui demande.
Et finalement, j’m’approche de lui en me léchant les lèvres. Je passe même une main sur la joue du garçon, de mon ex - si on peut dire ça comme ça -. “T’es toujours aussi mignon, on dirait.” J’dis avant d’attraper son menton avec force pour bien le mater. J’avoue que sa jolie gueule m’a bien manquée quand même. Ce mec est juste trop sexy pour mon propre bien. Et ça m’a quand même pris du temps pour accepter que je sois attiré par lui - merci papa -, je comprends carrément pourquoi je l’ai toujours trouvé totalement canon.Pretty boy.” J’ajoute parce que j’ai utilisé ce surnom tellement de fois, c’est presque un mécanisme en fait. C’était carrément moqueur en plus à la base, mais maintenant… Plus vraiment. Ouais bon, j’me fous toujours carrément de sa gueule, mais c’est pas méchamment. Enfin, pour moi, ça l’est pas. Pour lui, peut-être que si, j’en sais trop rien. J’suis pas encore dans sa tête. Puis j’ai carrément pas envie de l’être.
© CRIMSON DAY ♦️ 317 mots ♦️ #Harringrove



Don't you think there is always something unspoken between two people ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 5357
ANNIVERSAIRE : 01/09/1993
INSCRIPTION : 01/04/2017
GROUPE : Aucun
EMPLOI : Lycéen
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Jeu 19 Avr 2018, 4:15 pm


Words can lose their meaning once you walk away
Je fronce les sourcils quand il m'annonce qu'il vit dans un groupe avec un cinglé. Voilà qui ne m'inspire pas franchement confiance et qui m'inquiète carrément. Mais voilà, j'peux pas vraiment jouer au mec éploré et paniqué. Ca serait totalement ridicule, puis y'a fort à parier qu'il en profiterait pour se moquer ouvertement de moi.

« Au moins vous êtes assortis. » j'lui dis, me moquant gentiment de lui.

Je lui adresse un petit sourire amusé avant de hoche la tête quand il me demande ce qu'il en est pour moi. Si je suis seul.

« Ouais. J'ai choisi de rester tout seul. »

J'ai pas besoin des autres. Puis je leur fais pas nécessairement confiance du coup je préfère mettre les chances de mon côté en évitant de me faire piéger par un comédien en herbe qui voudrait copiner avec moi pour se servir de moi et me poignarder dans le dos par la suite. Franchement, je me savais pas aussi parano à la base mais… Comme moi, l'instinct de survie, ça fait découvrir certaines choses sur des gens. Et pas toujours les choses les plus reluisantes. Même si pour ma part je trouve que je m'en sors pas trop mal.
Je laisse Billy m'approcher et je frissonne presque en sentant sa main contre ma joue. Bordel. Ca m'a manqué, la proximité, le contact avec lui. Pour le coup il est doux là… Pendant quelques secondes. Avant de me chopper par le menton d'une façon qui me fait légèrement grimacer sur le coup. Puis je le regarde silencieusement, jusqu'à ce qu'il me ressorte son vieux surnom. Ca m'fait rire.

« J'avais presque oublié toute l'hétérosexualité qui se dégage de toi quand tu balances ce surnom. »

Lui qui voulait tellement se montrer hétéro et macho à la base, il a fini par me démontrer qu'il avait rien contre l'idée de se faire un mec, au fond de lui. Mais franchement, à partir du moment où il m'a appelé Pretty Boy, je m'en serais presque douté.
©️ 2981 12289 0 ♦️ 336 mots ♦️ feat. @Billy Hargrove ♦️ #HARRINGROVE ♦️ NP : Tattooed In Reverse - Marilyn Manson


"I promised I'd keep you shitheads safe, and that's exactly what I plan on doing."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 18
MESSAGES : 28
ANNIVERSAIRE : 25/08/1999
INSCRIPTION : 18/01/2018
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Mer 30 Mai 2018, 11:50 am


Words can lose their meanings once you walk awayJe me marre un peu quand je l’entends me parler. Assortis. Tu m’étonnes. J’crois bien que Negan et moi, on pourrait s’ressembler. Sauf sue lui, il est pas drôle et il fait d’la merde. Moi, j’estime que non. J’allais dire qu’en plus sa batte c’était une preuve de mauvais goût… Mais j’me rappelle que le con devant moi avait la même. A la même. “C’est ça. Pas trop jaloux ?” J’demande avec un sourire amusé. Puis il me dit qu’il est resté tout seul. “Tu sais qu’tu pourrais venir avec moi si ça te tente ?” Je lui propose. Parce que bon, ça peut pas être tellement horrible que ça qu’il soit plus tout seul, si ? J’sais pas trop.
Finalement, je finis par m’approcher. Bien sûr que je m’approche et que je le choppe. Si je commence avec une douceur qui m’est clairement pas naturelle, j’y vais un peu moins doucement. En même temps, j’ai pas souvent été doux avec lui. J’le regarde avec attention et j’me marre un peu quand il me réponds. “Tss… On sait tous les deux qu’avec ou sans cr surnom j’suis totalement hétéro.” Ouais, vu ce qu’on a vécu ensemble et comment j’le tiens… On peut même pas dire que j’suis totalement hétéro. Mais pour être honnête, c’est bien l’seul type que j’ai voulu me taper. “Et fais pas genre, j’sais que tu l’adore.” J’fais en glissant une mains pour l’enrouler autour de sa taille et l’approcher de moi en même temps. Juré que dans l’fond, il m’a manqué. Et p’têtre que j’me faisais du soucis pour lui. Alors j’ai bien envie de continuer d’le toucher. Et une certaine partie de moi a envie de le chopper et de le plaquer contre un mur, mais j’crois que je vais pas l’écouter tout de suite. Ouais, j’crois pas que ça l’ferait.
© CRIMSON DAY ♦️ 311 mots ♦️ #Harringrove



Don't you think there is always something unspoken between two people ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 5357
ANNIVERSAIRE : 01/09/1993
INSCRIPTION : 01/04/2017
GROUPE : Aucun
EMPLOI : Lycéen
WHATEVER
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove) Jeu 14 Juin 2018, 5:02 pm


Words can lose their meaning once you walk away
Je souris avec amusement quand Billy me demande si je suis jaloux. Je secoue même lentement la tête avant de lui sortir un simple :

« Mh… Non, je pense que je saurais m'en accommoder… »

J'ai pas spécialement envie d'être assorti à lui ou à Negan. Être une sorte de psychopathe, sociopathe ou je ne sais quoi dans le genre ça me tente quand même pas des masses. Je m'en passerais bien volontiers. Tout comme je me passerais très bien d'aller vivre avec l'autre taré chef du clan où squatte Hargrove.

« Non merci. » j'lui dis sans la moindre hésitation. « Et… Pourquoi, toi, tu viendrais pas avec moi ? »

Je sais pas si c'est l'inquiétude immense de le savoir avec ce type ou si c'est le manque de sa présence près de moi - même si ça fait mal au cul d'y penser - mais… J'ai pas pu m'empêcher de tenter ma chance. Parce que… Ouais, c'est sûr que je préfèrerais quand même l'avoir avec moi que de le savoir sous le commandement d'une sorte de malade du neurone qui pourrait bien décider de le buter ou je ne sais trop quoi du jour au lendemain. Ca a pas toujours été simple entre Billy et moi mais… Finalement on avait quand même réussi à trouver un terrain d'entente…

Sa réponse à ma réflexion me surprend même pas. Franchement. Ce mec se proclame comme étant totalement hétéro alors qu'il est pas crédible un seul instant. Je peux pas m'empêcher de sourire.

« C'est pas vraiment c'qui me semblait les quelques dernières fois qu'on s'est vus… »

Le terrain d'entente était vachement physique c'est clair mais… Sérieux… C'était bien quand même. Ca m'a plu. Et je suis sûr que ça lui a bien plu aussi. Je le sens rien qu'à la façon qu'il a de me prendre par la taille et de me ramener à lui. Je montre aucune résistance.

« Mh… P't'être bien… Faut voir… »

Au fond ouais, j'aime bien. Ca ne sonne plus si péjoratif dans sa bouche. Ca me convient, puis si il me trouve joli, c'est plutôt positif j'pense bien. Je pose mes mains sur son torse que je sens toujours bien ferme à travers sa chemise. Compliqué de pas frémir sous le contact avec lui alors même que nos peaux se touchent pas.

« Et maintenant qu'tu m'as collé à toi, tu vas faire quoi ? » j'lui demande en chuchotant près de son oreille.

Je frôle le creux de sa nuque du bout de mes lèvres. J'ai bien dit que c'était un taré mais j'ai jamais dit qu'il me plaisait pas, hein…
©️ 2981 12289 0 ♦️ 436 mots ♦️ feat. @Billy Hargrove ♦️ #HARRINGROVE ♦️ NP : Palabra Mi Amor (feat. Bertrand Cantat) - Shaka Ponk


"I promised I'd keep you shitheads safe, and that's exactly what I plan on doing."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: words can lose their meaning once you walk away (harringrove)


Revenir en haut Aller en bas
words can lose their meaning once you walk away (harringrove)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» Walk like an Egyptian [qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☣ Whatever, c'est l'apocalypse zombie :: Whatever, on est dans l'État de la Géorgie :: ⇒ Atlanta-
Sauter vers: