Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

JALYSSA ♦ So.. I finally find you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ♫ Whatever, maintenant on s'éclate :: Whatever, je m'en vais aux toilettes :: ⇒ Rpg
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Dim 14 Jan 2018, 3:39 pm



So.. I finally find you ?

Honnêtement, il ne savait pas s'il pouvait vraiment lui faire confiance à ce type. Non pas qu’il ai la tête d’un vilain manipulateur ou quoi que ce soit, c’est juste que.. Il trouve ça louche qu’il soit venu te voir comme ça, qu’au bout d’à peine quelques minutes il t’ai dit connaître la personne qu'il recherchait. Il trouvait que c’était quand même une sacrée coincidence. Non pas que ça ne puisse pas arriver, non, c’est juste bizarre.
Mais dans le doute de pouvoir retrouver la jeune femme, il le suit aveuglément, il pourrait te traîner dans un piège que il se ferait certainement avoir. Tant pis. Il ne peut pas prendre le risque. Puis, il ne faut pas oublier qu’il t’as donné le nom d’Alyssa sans que il ne l’ai mentionné avant, alors, il n’a pas trop de quoi douter de lui. Si ce n’est le fait qu’il ait cet air constamment collé sur le visage, celui du sale gamin qui ai l’air un peu trop sage pour que ça ne semble pas louche.
Il se sentait assez emballé par l’idée de revoir Alyssa.. Il faut dire que pendant votre voyage, vous aviez tissé un sacré lien, elle te semblait être la seule personne qu'il avait, et depuis la dernière fois qu'il l’avait vu, elle t’avait terriblement manqué. Quand il se disait que l’attente allait peut être prendre fin, il sentait presque un sourire prendre place sur ton visage. Le garçon a fini par te dire que vous étiez arrivé, t’as regardé l’abri. Légèrement incliné la tête en te demandant comme quelqu’un pouvait vivre là dedans, et si c’était assez sécurisé.. Sait on jamais, avec tout ce qu'il avait pu voir lors de ton trajet, il savait que ces choses étaient partout et qu’elles étaient vraiment puissante.
Enfin, t’as suivit le garçon quand vous passiez la porte, t’as bien vérifié qu’elle était bien fermé avant de le laisser te guider jusqu’à la jeune femme. Quand il s'est retrouvé dans la même pièce qu’elle, il l'a directement reconnu, ton coeur a loupé un battement avant de se mettre à battre beaucoup trop vite. Elle était là, c’était bel et bien elle. Alyssa. Elle était là, juste en face de toi. Enfin, il pouvait la revoir. Il ne pouvait pas être plus heureux. Enfin. Il croit ne pas pouvoir l’être. T’as fait un pas en avant, Il s'est raclé la gorge pour avoir son attention et ne pas la surprendre quand il parlera. « Alyssa ? » Il a simplement dit avant d’attendre qu’elle se retourne vers toi. T’es pas le mec le plus à l’aise socialement, elle le sait, alors il ne sait pas trop quoi faire, mais ça, elle doit le savoir elle aussi.

©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Dim 14 Jan 2018, 5:08 pm


I finally find you

Les zombies, ça fait so american. On est pas dans un film, merde à la fin. Merde de merde. Je vous emmerde tous. Maman est dans la chambre des jumeaux, elle les berce avec une chanson stupide. Puis, je suis dans la cuisine, en train de compter les vivres quand il y a ce con de Tony qui rapplique. Son auto-suffisance est aussi ridicule qu'emmerdante. Il me juge de haut en bas, avec ce petit sourire satisfait de ma silhouette. Je m'approche du tiroir à couteaux, avec la terrible envie de refaire comme avec papa. Lui planter dans la cuisse. Si t'étais là pour me soutenir, je l'aurais fait. Tu me manques. Rah putain. Heureusement que l'autre con me change les idées, en me taillant d'un simple et efficace: "T'as maigri." "Je sais, asshole."  Et c'est maman qui se ramène avec un bébé dans les bras, l'air offusqué. Elle le sait qu'il dit pire avec ses sous-entendus, et qu'il pense pire avec sa prétention. Mais, d'un regard, elle m'intime à me taire. Je ne préfère même plus la regarder dans les yeux. Il n'y a plus que la déception qui fait briller ses prunelles. Depuis toujours, certes. Mais depuis que t'es loin, ça me retombe plus lourdement dessus. C'est pas plus lourd que d'habitude, mais il n'y a plus tes frêles épaules pour supporter avec moi.

Je remonte dans le taudis qui me sert de chambre, je prépare mon sac, je mets le tout sur mon dos. Heureusement qu'il y a Carl. Le seul, l'usant, le crevé, le baisé, Carl. Il est tout triste, j'ai l'impression. Moi aussi. Il nous manque quelqu'un. Alors, on s'en parle, on s'en parle, puis on escalade les murs, on part à la recherche de boîtes de conserve, de fusils à pompe, et d'armes blanches. On se sent comme des gangsters, parce qu'il n'y a plus de loi. Carl, il me fait penser à toi. Un peu.

Donc, je vais retrouver Carl, à notre squat habituel. Un appart miteux que nous avons tagué de fond en comble, j'ai tout découvert, tout abîmé, tout sali, et nettoyé, tout appris, et méconnu. Notre squat, parce que l'abri de maman me confine de trop. Notre squat, parce qu'on est jeunes, libres, cons, comme de la chair à canon. Dans nos tas de vieilles choses, des livres, des vêtements, des jeux de l'avant-apocalypse, des trucs avec ou sans valeur. Le tout comme un amas énorme, qui nous rappelle le passé confortable. Dans le bordel ambulant, je choppe un livre. Lolita. J'étais la tienne de Lolita, non? Hein que je t'excitais? Hein que tu me trouvais jolie? Hein que j'étais ta chieuse? J'entends ta voix. Je me retourne, c'est con, je sais. Je ne verrais que ton fantôme invisible, pourtant, je te vois. Alors, je te concède en réponse:  "Oui..?" Je pourrais perdre mon temps à t'observer, mais je te reconnais. Carl, dans le décor, heureux de sa trouvaille. Je marche très vite, pour te rejoindre, et t'embrasser. Après quelques secondes d'échange de bave, je me permets de pouffer: "C'était mieux quand c'était toi qui embrassais." Et, j'arque un sourcil. Je te défie, petit. Enfin, non. La vérité, c'est que c'est trop bon de t'avoir enfin dans mes bras, et qu'aucun mot sincère ne parvient à mes lèvres. Tu m'as trop manqué, j'ai trop formulé des phrases de retrouvailles dans la nuit, j'ai trop attendu, pour ne pouvoir savourer la scène. Mais, je n'ai tout bêtement pas les mots. Alors, je t'emmerde avec mes mots. T'aimes ça, non?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Mar 16 Jan 2018, 11:29 am



So.. I finally find you ?

James ne pensait pas trouver ce genre d’endroit ici, enfin, depuis que le monde semble être parti en vrille, il ne pensait que certaines personne prendraient le temps de dégrader un endroit comme celui ci. Il reconnaît l'écriture d’Alyssa sur certaines inscription, alors il sait que c’est elle qui a pris le temps de faire ça. Certainement avec ce garçon qui l’a trouvé, qui finalement, l’a vraiment mené jusqu’à elle. Ils se demandent ce qu’ils ont comme relation, à quel point ils sont proches, s’il vivent ensembles ici ou s’il traînent juste dans ce bâtiment de temps en temps. Il se demande si c’est vraiment sûr pour elle de vivre ici, juste avec lui. Après tout, même sans sembler être le dernier des incapable, il ne semble pas être un expert de la survie ou être le plus doué pour exterminer ces choses.

Il ne se questionne pas non plus trop longtemps, il préfère plutôt se concentrer sur la jeune femme qui lui fait face. Alyssa, enfin, elle est là, il ne pourrait pas se sentir plus joyeux. Enfin, il la retrouve après tout ce temps sans la voir. Elle lui tourne le dos, il attends simplement qu’elle se retourne et quand elle le fait, il ne peut simplement pas réprimer un sourire. Il n’aurait pas penser qu’un jour, il pourrait être si content de la voir. Mais là, ça fait si longtemps. Il a l’impression que cela fait des années, alors que ça fait peut être quelques mois, tout au plus. Elle s’approche. james serre directement ses bras autour de son corps et réponds au baiser qu’elle lui donne comme il le peut. Parce que maintenant, il fait l’effort, pas comme au début, il s’en souvient, il n’aimais pas ça, alors il se contentait juste de la laisser faire, mais lui ne faisait rien. Mais les choses ont changé depuis un bout de temps, maintenant, il le sait qu’il a des sentiments pour elle, même s’il n’est pas sur de pouvoir mettre des mots là dessus. Quand elle lui fait sa petite remarque, il réalise à quelle point elle lui avait manqué, même ses remarque à la con lui manquait aussi. Il serre ses bras autour de son corps pour la serrer, l’embrasse à son tour comme elle semble indirectement le demander. Il n’est pas près de la lâcher, c’est un peu comme s’il ne s’en sentait pas capable. L’idée de rester tout contre elle ne le gêne plus. Il en a même envie.

Il finit par rompre le baiser, passe l’une de ses mains dans les cheveux de la jeune femme. « Tu m’as manqué. » Finit-il par souffler, il n’est pas à l’aise avec ce genre de chose, il n’est pas habitué à dire ça, il n’a l’a même jamais dit à personne, mais là, il pensait que ça pouvait être bon de lui faire remarquer. « Je t’ai cherché tellement longtemps.. » Vraiment, elle doit s’en douter. Et finalement, elle est là. Il glisse sa main dans son dos qu’il caresse tout doucement. « Tout ça semble tellement loin.. Et toute cette histoire de zombie semble tellement invraisemblable. Mais.. Ca va, tu t’y fait ? » C’est vrai, est ce qu’elle s’y fait à cette potentielle vie de merde ?

©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Sam 20 Jan 2018, 6:58 pm


My heart's in the sky

Baisers perdus, ça fait du bien de retrouver tes lèvres, qu'elles ne me quittent plus. Ma bouche, mon corps collés à toi. Ca fait quelques secondes, mais ça passe à la vitesse lumière. Des retrouvailles. C'était ça qu'il nous manquait, et ça fait tant de bien de n'être plus seule. Puis il confesse. Je lui ai manqué. Je sais. J'hoche de la tête, quand ses doigts parcourent mes cheveux lisses, je me sentirais presque rougir, frissonner de toute l'échine. Je me sens comme une gosse à qui l'on rend son doudou. Peu de différences, en effet. Et, sourire ineffaçable qui s'incruste sur mes lèvres, bonheur indélébile, bonheur débile, oui. Je pourrais crever là, que ce serait une pure épectase. "Je suis tellement désolée. Je ne pouvais pas m'enfuir, je croyais t'avoir perdu, James." Je sens ma voix qui se brise dans son intonation, peut-être parce que la vérité qui frôle rarement ma gorge, ça vibre bruyamment? Je crois qu'on a jamais été aussi fous amoureux, au point de se rappeler qu'on s'aime.

C'est sa main qui parcourt mon dos, qui dansent sur ma colonne, qui longent les courbes fines du dos féminin. Les zombies? J'arbore une triste mine avant d'ajouter d'un ton sarcastique: "Des gens morts à l'intérieur, ça n'a jamais manqué. Et puis, j'ai toujours su me défendre... Tu sais." Sourire en coin, malicieux, et complice. Je reprends cette fois avec plus de coeur: "Ca t'a aussi rendu ta liberté. Je préfère largement cette merde à te savoir terré avec des criminels." Je soupire. La vérité, elle est là. Tu les as passés ces mois en prison, pendant que je profitais d'une liberté que je ne méritais pas. "J'aurais dû aller en prison avec toi, j'ai l'impression de n'avoir pas été là. Pour toi, je veux dire." Je saisis la main qui te reste de libre, et je nous guide jusqu'à un canapé où on s'assoit subitement, et sans grâce. On s'étale sur ce sofa de tissu rouge, et rien ne m'affole. Les heures pourraient passer, que là, sur ce canapé avec toi, je pourrais crever.

Alors qu'on est plantés devant un mur vierge et poussiéreux, je me retourne vers toi, le regard de lolita que tu m'aurais vanté d'autrefois. Je t'admire, et je te trouve aussi beau que cette soirée, où tu dansais les yeux fermés. Danse qui faisait luire ta liberté, tes joies, et tes peines, tes hontes et tes fiertés; T'es vraiment putain de magnifique. Je bats des cils et à la seconde près, je te demande: "Et toi? Tu vas bien..? Tu n'as plus mal là où ils t'ont... Tiré dessus?" J'articule difficilement ses mots, rien que de me revoir à nouveau cette scène où tu as eu si mal, ça me brûle tout le corps d'une chaleur douloureuse. Chaleur qui pique et qui torture, chaleur qui crame ma poitrine. "J'aurais aimé que cela se finisse autrement. J'aurais aimé... Je ne sais pas. Vivre avec toi sur cette plage, toujours." Je roule des yeux, ma propre naïveté me désespère.

Nous deux, sur le sable, le soleil qui nous enchante, j'aurais pu me noyer dans notre belle maladie d'amour.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Mar 23 Jan 2018, 1:31 pm



So.. I finally find you ?

Il secoue la tête lorsqu’il l’entends, non, ce n’est pas grave, au final, ils sont là, ensembles, et James est content de ça.. Il est heureux de voir la jeune femme en face de lui. D’enfin l’avoir retrouvé, il attends ça depuis tellement de temps, et la voilà en face de lui, enfin, il peut la serrer dans ses bras, la caliner gentiment et l'écouter la charier. Il hoche la tête quand il entend ce qu’elle lui dit ensuite. Oui, c’est vrai qu’elle sait se débrouiller, alors il me doute qu’elle s’en sort très bien face à ces choses. « Oui, c’est vrai que l'apocalypse à des bons points. » Il a pas eu à finir sa peine de prison, et il est débarrassé de son père pour de bon. Non pas qu’il soit mort, ça James n’en sait rien du tout, il s’en fiche, ce n’est pas comme s’il portait vraiment son père dans son coeur. Il l’a toujours trouvé naze, ennuyeux comme la mort. Il se souvient que de nombreuses fois, il s’était demandé si c’était possible pour lui de l’échanger, mais non, c’est son père, il est obligé de le garder. Mais maintenant qu’il n’a plus de nouvelle, il ne peut qu’en être joyeux. Enfin, joyeux dans la mesure du possible. James n’a jamais été quelqu’un de très joyeux ou de très démonstratif. Alors même en disant qu’il est le plus joyeux, disons que s’il était une personne normale, il serait passablement heureux ? « Non, t’avais rien à faire en prison, c’est moi qui ai tué ce type, toi, t’avais rien fait. » Il lui dit simplement, haussant les épaules. Pour lui c’est totalement logique, Alyssa n’avait rien fit, donc elle n’aurait rien eu à faire enfermé avec lui .

Quand la jeune femme a pris sa main, James s’est laissée tiré jusqu’à s’installer dans le canapé. Canapé pas très confortable, mais toujours plus que son lit de prison ou que tout les endroit ou il a dormi jusque là. James sens la jeune femme qui le regarde, il se tourne vers elle, un leger sourire sur les lèvres et hoche la tête à ce qu’elle lui dit. Il va mieux, effectivement. « Oui, c’est totalement guéri. » Depuis le temps, la plaie s’est bien fermée, il n’en a plus qu’une cicatrice. Un vilaine cicatrice qui lui rappellera toujours la douleur qu’il a ressenti quand on lui a tiré dans la jambe. James a souri quand il a entendu ce qu’elle lui disait ensuite, James aurait du mal à l’avouer, mais lui aussi, il aurait aimé rester sur cette plage avec elle pour toujours, mais hélas, c’est impossible. De toute façon, va savoir ce qu’il est advenu de cet endroit, probablement totalement détruit, infesté par les mort comme tout le reste du monde. « C’est vrai que ça ne m’aurait pas dérangé non plus.. » Il lui dit simplement avant de passer son bras autour de ses épaules pour légèrement la serrer contre lui. Puis il regarde en face de lui, ils ont beau ne plus être au début de leur relation. James n’est quand même jamais vraiment sûr de savoir comment agir. Il pense toujours que ce genre de relation, c’est pas vraiment quelque chose pour lui.

©️ HELLOPAINFUL


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 18
MESSAGES : 659
ANNIVERSAIRE : 25/08/1999
INSCRIPTION : 27/04/2017
GROUPE : L'Usine de traitement des eaux usées
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Verdun
EMPLOI : Il travaille dans un Drive-In.
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://raisinghell.forumactif.com/
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ? Mar 06 Fév 2018, 2:36 pm


James ayant été supprimé, j'archive ! ♥️


Serpent Prince
HE'S GOT SOME DARKNESS IN HIM
I DON'T FIT IN AND I DON'T WANNA FIT IN


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: JALYSSA ♦ So.. I finally find you ?


Revenir en haut Aller en bas
JALYSSA ♦ So.. I finally find you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ♫ Whatever, maintenant on s'éclate :: Whatever, je m'en vais aux toilettes :: ⇒ Rpg-
Sauter vers: