Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRES DE DÉCEMBRE : NICK CLARK & GRANT WARD
MEMBRE INCARNATION DE DÉCEMBRE : BUCKY BARNES
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

All I need, is just in front of me ▬ Nagron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☣ Whatever, c'est l'apocalypse zombie :: Whatever, on est dans l'État de la Géorgie :: ⇒ Les routes
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 17
ANNIVERSAIRE : 12/10/1992
INSCRIPTION : 24/11/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: All I need, is just in front of me ▬ Nagron Sam 25 Nov 2017, 9:11 am



All I need, is just in front of me
You are the best part of me, I love you

De longs mois sont passer depuis la mort de mon frère et meilleur-ami Spartacus. Seulement Nasir et moi avons survécu à cette guerre contre Crasus et son armée. Avec Nasir, nous avons décider de partir que tout les deux. La mort de Spartacus m'a achevé. Je pensais que cet homme était immortel tellement il survivait à toutes les guerres, mais pas cette fois. Il est mort auprès de moi et ça me hante. J'en ai du mal à dormir. Si aujourd'hui je suis en vie et libre, c'est à lui que je le dois. Il m'a sauvé. Il ne méritait pas ça et je sais que si j'étais arriver avant. Il ne serait pas mort. Je m'en veux terriblement. Je n'ai pas été là pour l'aider. Je ne l'ai pas protégé comme lui l'a fait à plusieurs reprises avec moi. Je ne l'oublierais jamais. Il restera graver dans mon cœur jusqu'à que je pousse mon dernier souffle sur cette terre. Maintenant, il est avec sa femme. Ils sont enfin réunis et je me réconforte en pensant qu'il a enfin retrouver l'amour de sa vie, mais il y a des jours ou le moral est au plus bas. Si cela ne suffisait pas. Alors que nous étions sur la route avec Nasir afin de trouver un endroit ou vivre rien que tout les deux. Un drôle de portail est apparue. Je n'ai pas compris tout de suite ce que c'était jusqu'à que je m'approche en laissant Nasir derrière pour le protéger et que je me fasse aspirer dans une autre époque. Je n'ai pas tout de suite compris ou j'étais jusqu'à que je vois le journal et que je vois l'année 2017 marquer dessus. Armée du glave de Spartacus. J'ai explorer le village dans lequel je me trouvais. Bizarrement, les vêtements sont différents ici. C'est pour cela que j'ai pénétrer dans une boutique et que je me suis changer afin de ne pas me faire remarquer. J'ai ensuite pris la route afin de retrouver Nasir.

Je me trouve en ce moment même dans une genre de grande ruelle. J'ai parcourus énormément de chemin depuis que je suis arriver à cette époque. Je n'ai pas perdu espoir. Je continue de chercher Nasir partout. Je n'avais cependant pas prévu de me faire attaquer par des zombies que j'ai combattue grâce au glave de Spartacus que j'ai gardé avec moi. Une peur m'est venue à l'esprit. Nous sommes attaquer par des zombies. J'espère vraiment que Nasir n'a rien eu et qu'il n'en est pas devenu un parce que je serais incapable de le tuer. C'est impossible. Je ne peux pas vivre sans lui. Je tombe sur des zombies que je réduis en poussière. Avoir était un gladiateur et s'être battue au côté de Spartacus m'aide à savoir me défendre comme il se doit. Je continue d'avancer dans cette grande ruelle en mettant K.O tout les zombies sur lesquels je tombe jusqu'à que j'entende quelqu'un essayant de se défendre. Ni une, ni deux. Je cours jusqu'à lui. Il est la première personne que je vois depuis des mois. Les zombies qui s'attache à lui se font couper la tête et transpercer à plusieurs reprises jusqu'à qu'ils tombent au sol. Je relève les yeux vers la personne en question et me fige complètement en découvrant qu'il s'agit de mon Nasir. Mon cœur rate un battement. Il est la. Il est enfin la. Je l'ai enfin retrouvé. Je me pince afin de savoir si je ne rêve pas, mais c'est vraiment réel. Un sourire se dessine sur mes lèvres. "Par tout les dieux... je t'ai enfin retrouvé." Je ne perds pas une seconde de plus et colle mes lèvres aux siennes en le serrant fort contre moi. Le baiser prend fin par manque de souffle. Je le serre fort dans mes bras. Je suis tellement heureux de le retrouver. Je pensais sincèrement que je ne le reverrais jamais. Alors l'avoir devant moi est le plus cadeau que les dieux pouvait m'offrir. J'ai enfin retrouvé ma moitié et je ne compte plus jamais le perdre aussi longtemps. Impossible. Parce que je n'imagines pas un monde sans lui. Je ne peux pas vivre s'il n'est pas auprès de moi.

black pumpkin


I swear to love you all my life
❀ Loving and fighting. Accusing, unitedI can't imagine a world with you gone. The joy and the chaos, the demons we're made of. I'd be so lost if you left me alone. You locked yourself in the bathroom. Lying on the floor when I break through. ▬  Always And Forever, Nagron.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 11
ANNIVERSAIRE : 14/11/1990
INSCRIPTION : 24/11/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All I need, is just in front of me ▬ Nagron Lun 11 Déc 2017, 4:22 pm



   Nagron

 ALL I NEED, IS JUST IN FRONT OF ME

   

   Difficile de croire qu’il était finalement libre, après toutes ces années et tous ces combats pour en arriver là. Tous ces morts qu’ils avaient laissées derrière eux, Crixus, Naevia, Gannicus, et même Spartacus y avait laissé la vie pour leur permettre de voir ce jour, d’être libre même s’ils ne prévoyaient pas qu’il ne verraient jamais ce jour. Nasir lui-même n’avait jamais pensé qu’il survivrait et surtout qu’il pourrait vivre libre avec Agron. Il se souvenait encore du moment où Spartacus les avait libéré de la maison du dominus auquel il appartenait, esclave dans tous les sens du terme. Malgré les obligations de sa condition, il avait une certaine situation alors étant l’un des esclaves préférés de son maître mais ensuite plus rien. Et il avait finalement appris pourquoi il se battait. Ce que c’était que la liberté. Et il n’avait pas renoncé même face aux pertes que leur armée d’esclaves rebelle subissait face aux romains qui souhaitaient éviter la rébellion. Lorsque tout fut terminé, il ne restait quasiment personne debout et Spartacus lui-même était mourant. Nasir se souvenait encore de Spartacus leur disant dans un dernier soupir que ce n’était pas son nom. Personne ne savait qui il était vraiment et pourtant il n’avait pas hésité à se battre pour offrir la liberté à des esclaves simplement pour honorer l’âme de sa femme disparue. Nasir se devait alors de continuer malgré la douleur d’avoir perdu quasiment tous ses camarades d’infortune. Il avait la chance d’avoir retrouvé Agron, en vie après qu’il ait été capturé par les romains et crucifié. C’était ce à quoi il pensait alors qu’il arpentait les routes de ce monde totalement différent du sien, à tout ce à quoi Agron et lui avaient survécus jusque-là. Car il était à présent séparé d’Agron qui avait été aspiré par une sorte de portail alors qu’ils faisaient route pour trouver un endroit où s’installer. Nasir avait d’abord cru à un piège des romains mais il n’avait pas hésité pour autant à le suivre et il s’était retrouvé dans ce monde totalement différent. Comme s’il avait été transporté dans une autre ville, une autre époque même en voyant des choses qui ne lui disaient rien, qui ne devraient pas exister et dont il ne connaissait pas l’utilité. Que faire maintenant qu’il se trouvait ici ? Avancer pour espérer retrouver Agron qui devait se trouver là quelque part. Mais rapidement il avait été confronté à des êtres étranges, comme des morts sortis de leurs tombes sauf que les morts étaient brûlés habituellement. Peut-être que ce monde enterrait ses morts et qu’ils ressortaient de leurs tombes ? Nasir ne savait pas exactement mais il n’avait pas envie de s’approcher de ces choses. Brandissant sa lance qu’il n’avait pas abandonnée derrière lui il se défendait comme le lui avaient appris Spartacus et Agron pour s’en débarrasser. Nasir devait survivre coûte que coûte pour pouvoir le retrouver. Il avait fini par se rendre compte que ce n’était pas seulement un autre monde mais une autre époque. Il se trouvait en 2017. Le choc passé il continua d’avancer mais cette fois il prit soin d’observer autour de lui pour noter les différences par rapport à son monde. A part les alentours, il avait pu observer que les gens eux aussi étaient différents. Fini les toges ou les tenues de gladiateur, ils étaient bien plus couverts maintenant. Si au début il n’avait pas compris, il avait vite adopté cette nouvelle habitude vestimentaire en trouvant des vêtements mis à disposition dans un bâtiment. Il était seul à ce moment-là et n’avait pas cherché plus loin avant de s’en emparer et de les enfiler, les jugeant plus pratiques pour échapper à ces morts-vivants. Au détour d’une rue, il fut à nouveau attaqué par ces choses qui se ruèrent sur lui. Il se défendit comme il le pouvait, usant de sa lance pour les garder à distance et tenter de s’en débarrasser. Mais plus il passait de temps à les combattre plus ils semblaient en attirer d’autres. Nasir se demandait s’il arriverait à s’en sortir vivant  et à revoir Nasir quand il reçut l’aide de quelqu’un.  Les morts-vivants furent bientôt tous à terre et il se tourna enfin pour faire face à la personne qui l’avait aidé. Il se retrouva face à Agron, son Agron, là devant lui. Finalement il l’avait retrouvé et en vie.  Il posa alors une main sur sa joue. « Les Dieux t’ont enfin ramené jusqu’à moi une nouvelle fois. » Il ne tarda pas à prolonger son baiser heureux de le retrouver avant de le serrer fort contre lui. Il ne le quittait pas des yeux ensuite heureux d’avoir retrouvé, un sourire sur le visage, ayant toujours du mal à croire qu'une fois encore Agron se trouvait face à lui en vie. « Tu vas bien, tu n’as pas été blessé par ces… choses ? » Il ne voyait aucune blessure apparente mais comme lui, Agron s'était mis à la mode de cette époque et portait des vêtements qui auraient pu dissimuler n'importe quelle blessure. "« Tu as une idée de ce que nous allons faire maintenant ? On ne peut pas retrouver ce portail et nous sommes coincés dans cette époque dont on ne sait rien avec ces choses qui peuvent surgir n'importe où. » Nasir n'avait pas pensé à ce qu'il ferait après avoir retrouvé Agron. Ça avait été sa seule pensée depuis qu'il avait mis les pieds ici mais maintenant il y pensait et il se demandait ce qu'ils devraient faire avancer ou bien se cacher quelque part en essayant de survivre ? Car il venait de retrouver Agron, il n'était pas prêt à le perdre une nouvelle fois et s'ils devaient se cacher pour ça, Nasir n'hésiterait pas à le faire.
AVENGEDINCHAINS
   


Two hearts that beat as one.
My place is upon field of battle ▬ As mine is forever by your side. ▬ Nagron
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 17
ANNIVERSAIRE : 12/10/1992
INSCRIPTION : 24/11/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All I need, is just in front of me ▬ Nagron Ven 22 Déc 2017, 8:50 am



All I need, is just in front of me
You are the best part of me, I love you

Je ne connais rien à ce monde. En réalité j'étais complètement perdu. Lorsque j'ai atterris ici. Je me suis d'abord demander si ce n'était pas un piège des romains, mais en voyant à quel point le monde était différent. J'ai compris que je me trouvais à une nouvelle époque et lorsque j'ai vu l'année. J'ai était vraiment surpris. En plus de ça. J'ai perdu Nasir après tout ce qu'on a traverser. Nous étions enfin libre et nous voilà de nouveau séparer. Comme si nous en avions pas assez baver. C'est pour cela que j'ai pris la route. Je l'ai cherché durant des mois jusqu'à que ses choses s'en prenne à moi. Des gens de morts vivants, des zombies. Je ne comprenais rien. Je me posais des questions, mais je l'ai es combattu pour pouvoir survivre et surtout pour revoir Nasir. C'était ma priorité première. Le revoir et l'avoir à nouveau dans mes bras. Tant de personnes sont mortes pour qu'on soit libres. Je ne pourrirais pas leurs mémoires en mourant à cause de ses satanés zombies. Alors, je me suis battu. J'ai tout donner comme quand je me battais avec les romains. Je n'ai rien lâcher. Je me suis d'ailleurs habiller comme les personnes d'ici afin de passer inaperçu parce que je ne sais pas comment ils me regarderait si je portais encore ma tenue de gladiateur. J'ai marché sur les routes. J'ai cherché Nasir absolument partout en me promettant que je retrouverais et en vie. Il n'en est pas possible autrement. Je ne peux pas le perdre maintenant. Pas après tout ce qui s'est passer. Il en est hors de question. Malgré le fait que j'ai encore mal à mes mains après avoir était crucifier. Je ne lâche rien. Je donne tout. Je retrouverais Nasir quoi qu'il en coûte.

Je marche dans les rues de cette ville. Je continue de chercher. Je continue d'espérer de le revoir. Il faut que je le revois. Je ne peux pas vivre sans lui. C'est impossible. Je ne peux pas. Il en est hors de question. En sortant d'une ruelle. J'aperçois un homme se battre avec ses zombies. Ma colère me monte. Pire que les romains ses créatures. C'est pour cela que je fonce dans le tas et que je fais sauter des têtes jusqu'à qu'il n'y en ai plus aucun debout. Lorsque mon regard se porte sur la personne que j'ai sauvé. Mon coeur rate un battement. C'est mon Nasir. C'est pour cela que je n'hésite pas à le prendre dans mes bras, à l'embrasser. Il m'a tellement manqué. Je ne pensais plus jamais le revoir. Après notre baiser. Je reste contre lui. Je l'observe. Il est toujours aussi beau et parfait. Il est mon Nasir tout simplement. Je lui offre un sourire. "Non je vais bien. J'ai survécu aux romains. C'est pas pour me faire tuer par ses choses. Et toi ça va ?" Dis-je en posant ma main sur sa joue que je caresse tout en l'observant. Il n'a rien. Enfin je crois. Je suis rassuré vraiment qu'il n'ai rien et surtout qu'il soit en vie. Je l'écoute attentivement et grimace. "Pour être honnête avec toi. Je n'ai pas réfléchis à ce qu'on pourrait faire après. Mon but premier était de te retrouver. Maintenant que c'est fait. Je te propose que nous trouvions quelque part ou se poser et ensuite on décidera de ce qu'on fera. Ensembles." Je lui offre un sourire. Nous prenons donc la route tout les deux. Je suis tellement heureux qu'il soit en vie. Je n'imagine pas ma vie sans lui. Nasir est devenu mon monde et je sais qu'il n'y a pas de vie s'il n'est plus là avec moi. Nous continuons de marcher tout les deux. Pour le moment. Pas de zombies. Je suis rassurer puisque ma main de combat me fait mal. Je ne sais pas si je serais capable d'en combattre à nouveau si je suis incapable de tenir une arme dans mes mains. Cependant, je ne préfère pas inquiéter Nasir en lui disant pour mes mains. Le pauvre doit penser que je suis guérie depuis le temps, mais ce n'est pas le cas. Je continue de souffrir, mais je fais semblants de rien. Je sais qu'un jour je serais enfin rétablie. Du moins je l'espère. Il ne manquerait plus que ses satanés romains m'est laisser un handicape en me crucifiant. Je suis inquiet je ne vais pas mentir sur l'état de mes mains, mais j'espère sincèrement que je finirais par retrouver la forme que j'avais autre fois. Avant que tout se merdier arrive et me pourrisse la vie. Cependant, je ne regrette pas. Je me battu au côté de Spartacus et c'est ce que j'ai fais de mieux dans ma vie. Spartacus et mon frère continuent de me manquer, mais je vis avec. Nasir est la et c'est tout ce qui compte à présent.

black pumpkin


I swear to love you all my life
❀ Loving and fighting. Accusing, unitedI can't imagine a world with you gone. The joy and the chaos, the demons we're made of. I'd be so lost if you left me alone. You locked yourself in the bathroom. Lying on the floor when I break through. ▬  Always And Forever, Nagron.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: All I need, is just in front of me ▬ Nagron


Revenir en haut Aller en bas
All I need, is just in front of me ▬ Nagron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Soldier Front
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» L'ONU devrait rester 4 ans de plus en Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☣ Whatever, c'est l'apocalypse zombie :: Whatever, on est dans l'État de la Géorgie :: ⇒ Les routes-
Sauter vers: