Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

[/!\ Hot] A shower for two. Chérik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ♫ Whatever, maintenant on s'éclate :: Whatever, je m'en vais aux toilettes :: ⇒ Rpg
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: [/! Hot] A shower for two. Chérik Mer 08 Nov 2017, 2:38 pm


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." Être dans cette usine, c'était mon Enfer. Mais il y avait bien pire dehors. J'avais parfois l'impression que je préfèrerais les nazis à ces hommes, ces femmes, ces enfants qui ne voulaient qu'une chose, me bouffer. Bon, ce n'était pas comme s'ils étaient particulièrement chiants à tuer, c'était même d'une simplicité enfantine... Simplement, ils étaient particulièrement nombreux et très difficiles à tromper. Un peu comme si on avait une sorte d'alerte sur nous, une odeur qui faisait qu'ils nous repéraient facilement. En somme, impossible de sortir de cette usine sans avoir droit à une invasion en bonne et due forme. Lorsque je suis arrivé ici avec Charles, avec cette espèce de portail étrange qui nous avait retiré nos capacités et notre époque, j'avais bien cru que j'allais mourir. De peur, comme de colère.

J'avais un léger problème avec ma colère, il fallait l'avouer.

D'un autre côté, les nazis, je pouvais les traquer un par un, les faire souffrir, les tromper... Un zombie ? Même pas la peine d'y penser. Ce n'était qu'une idée stupide, qui ne mène qu'à la mort. Et je ne comptais pas mourir, je comptais bien rester vivant et retourner chez moi, finir ce que je devais faire, ces choses là. En attendant... Je faisais le planton sur les abords de l'usine pour empêcher ces démons d'entrer. Pour me protéger, protéger Charles, et le reste de cette usine. Je préférais largement être là, à taper sur du zombie, que dedans, là où je devais me sociabiliser avec ces gens, cacher d'où je venais, de peur qu'on me fasse la même chose que lorsque j'étais un gamin. Je ne voulais pas de ça, non. Alors, je me battais et je rentrais ensuite pour prendre une douche.

Ouais, parce que défoncer de la cervelle de zombie, c'était salissant. Très salissant. Au départ, j'en avais été dégoûté, du sang noir, de la cervelle moisie, des morceaux de chair qui s'accrochaient à mes cheveux... Puis, j'avais demandé à Charles de me couper la tignasse et j'avais pris le coup de me laver ensuite. Ça partait vite, maintenant que j'avais cette espèce de coupe militaire. Et ça défoulait, donc ça n'avait que des avantages. Enfin, j'avais d'autres moyens de me défouler. Il fallait dire que dans le voyage entre mon époque et ici, je n'avais pas pensé à amener de scrabble, voyez. Alors, j'avais mon scrabble humain, celui que je voulais bien toucher. Les autres, ce n'était même pas la peine.

Je me déshabillai donc, j'étais seul dans cette douche, alors je pouvais bien laisser traîner ces fringues qui, de toute façon, finiraient dans la machine à laver. Pas le temps de sentir la sueur, ça partait chaque jour au lavage. Heureusement, parce que d'autres... Enfin bref. Je voulais juste profiter de l'eau, qui n'était malheureusement pas particulièrement chaude. Certes, c'était une usine qui travaillait l'eau, mais il y avait tant de monde ici que ça partait vite.

Une fois enfin installé sous le jet d'eau, j'entendis la porte s'ouvrir. Forcément, c'était l'heure. Il y avait une petite routine bien installée avec mon Scrabble personnel. Je rentrais de mon tour de garde, et je prenais ma douche. Lui, finissait ce qu'il avait à faire, et il me rejoignait ensuite. Il essayait peut être de me surprendre à rentrer en douce quand j'avais le dos tourné, mais c'était peine perdue, j'étais bien trop attentif au monde extérieur.

"Allez, arrête de croire que tu es discret, et vient."

Puisqu'il était là... On n'allait pas cracher sur la soupe, n'est-ce pas ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Mer 08 Nov 2017, 5:14 pm


A shower for two

ft Erik & Charles.

Une Apocalypse zombies, sérieusement ? C'est sympathique les portails interdimensionnels, sauf quand ils vous font atterrir dans un endroit qui ressemble à celui que vous venez de quitter, mais en pire. C'est ce qu'il m'était arrivé. J'avais débarqué ici en pleine apocalypse zombies, sans mes pouvoirs psychiques...le seul point positif, c'était que j'avais récupéré mes jambes et que je n'avais pas besoin de me "droguer" pour cela. Quoique je ne sais pas vraiment si on peut qualifier cela de positif étant donné qu'il a fallu que j'arrive ici pour récupérer mes jambes, mais en y réfléchissant bien, c'est un coup de chance, parce que je n'aurais pas survécu cinq secondes si je n'avais pas pu marcher. Quoi que...j'avais mon garde du corps avec moi. Erik n'aurait pas laissé un de ces zombies m'atteindre, j'en suis persuadé. J'avais confiance en Erik, nous nous connaissions depuis tellement longtemps lui et moi, parfois nous n'avions même pas besoin de nous parler pour savoir ce que l'autre voulait. Et non, ce n'était pas seulement grâce à mes pouvoirs psychiques. Je n'étais rentré qu'une fois dans la tête d'Erik, je ne voulais pas le faire sans son consentement, je trouvais que c'était "violer" l'intimité, la vie privée, cela ne se faisait pas, ce n'était pas correct. Je lui ai fait la promesse que jamais je ne regarderais dans sa tête s'il ne m'avait pas autorisé à le faire avant. Erik est une personne qui compte beaucoup pour moi, je ne pourrais jamais le trahir.

Nous avions trouvé refuge dans une usine de traitement des déchets. C'était loin d'être l'idéal, mais au moins nous étions protégés. En parlant de protection, je savais très bien ce que Erik faisait en ce moment, il foulait le sol devant l'usine tirant à vue sur le moindre zombie qui oserait s'approcher. Si j'adorais faire du relationnel, Erik lui était plutôt versé dans l'action. On se complétait bien à ce niveau d'ailleurs. Je savais me battre, enfin assez pour rester en vie, mais j'avoue que sans mes pouvoirs c'est un peu compliqué. Je préfère rester retranché dans l'usine, c'est mieux. J'aide autant que je peux bien sûr, je ne veux pas être un poids, je n'en ai jamais été un, ce n'est pas maintenant que je vais commencer. J'étais, pour le moment, en train d'écouter la stratégie que tout le monde souhaitait adopter, donnant de temps à autre mon avis lorsqu'on me le demandait. Je vis ensuite Erik revenir dans l'usine. Un sourire étira mes lèvres, je savais où il allait, le moment le plus intéressant de ma journée allait enfin commencer. Je m'excusais auprès des autres et rejoignis Erik dans la salle de bains.

J'essayais toujours de le surprendre, je me faisais aussi discret que possible, avançant à pas de loup, mais, alors que je pensais y arriver, Erik me détrompait à chaque fois. Aujourd'hui ce ne fut pas différent des autres jours. J'eus un petit rire amusé.

- Un jour je réussirais à te surprendre, tu verras.

Tout en me déshabillant, je ne pouvais m'empêcher de détailler le corps d'Erik, il était tellement magnifique. Un véritable Apollon. Une fois nu, j'entrais sous la douche, me positionnant derrière lui, passais mes bras autour de sa taille et embrassais doucement son épaule gauche.

- Aurais-tu besoin d'aide pour te savonner le dos ? Tu sais que si je peux faire quoi que ce soit pour toi, je n'hésiterais pas un instant, j'aime te rendre service.

Un petit sourire mutin sur les lèvres, je continuais de parsemer ses épaules de baisers. Si Erik et moi avions joué pendant longtemps aux échecs, depuis que nous sommes arrivés ici, nous avons commencé un jeu un peu plus...particulier, je suis son Scrabble personnel et il est le mien.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Jeu 16 Nov 2017, 12:35 pm


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." J'eus un sourire lorsqu'il me promit qu'un jour il parviendrait à me surprendre. C'était compliqué... Autrefois je pouvais sentir les champs de force, à l'aide de mes capacités de mutant. Et Charles en était la définition personnifiée, je pouvais sentir ses pouvoirs comme autant d'anguilles qui s'étalaient dans l'air. A présent, si nous n'avions plus nos pouvoirs, au moins j'avais toujours cet instinct rôdé, cette attention accrue qui me permettait d'être réactif en cas de présence zombie notamment. Alors, à sa remarque, j'eus un bruit amusé, comme si ça allait arriver. Ce jour-là, j'aurai certainement une tête extraordinaire, moi surpris ? Bref, n'allons pas en faire l'affaire du siècle. Dans le petit miroir en face de moi, je pus voir chaque étape du déshabillage de Charles, il avait un corps fin, presque imberbe, qui ne me laissait pas indifférent. Heureusement, après tout, nous avions oublié notre scrabble, autant s'occuper...

Lorsqu'enfin il se positionna derrière moi, je sentis certes notre différence de taille - quoi, une dizaine de centimètres ? - mais aussi une autre taille, si vous voyez ce que je veux dire. Il s'était collé à mon dos, me prenant dans ses bras. Heureusement que j'avais pu retirer le plus gros des restes des zombies, je n'aurai pas été ravi de lui mettre ça dessus, alors même qu'il restait à l'intérieur pour éviter ça. Mais je ne pus plus penser à rien, tandis qu'il embrassait mon dos. Ne me demandez pas pourquoi, j'avais toujours pensé que le dos était un endroit particulièrement érogène, et dès lorsqu'il commençait à s'y coller, je perdais légèrement mes moyens. Et si en plus il me proposait de l'aide pour me savonner le dos, oh, qu'il était si généreux.

"Je crois surtout que t'as envie de tripoter un peu. Fait donc, je ne vais pas te contrarier..."

Je le laissai donc savonner, autant qu'il finisse de me laver dans le même temps, pour ensuite me décider à me tourner vers lui, histoire quand même de ne pas le voir juste par ce miroir pourri qui mériterait un coup de jeune. Et puis je n'avais pas l'intention de rester là à ne rien faire alors qu'il se faisait plaisir. Je chopai le savon pour le frotter entre mes mains énergiquement, puis commencer à moi aussi laver Charles à mon tour, tout en commençant à parler, comme si je ne faisais absolument rien de louche :

"La journée a été plutôt calme par delà les murs. Quelques uns ont rechigné à rester là où ils devraient être, mais faut bien garder la forme, n'est-ce pas ? Et par chez toi ? Ils ont encore blablaté pour ne rien dire ?"

Si j'étais garde ce n'était pas pour rien. Ils m'énervaient tous, à flipper comme des chochottes, à parler pour brasser du vent, à avoir peur des crétins de l'autre camp qui n'étaient que des imbéciles avides de pouvoir. Non, vraiment pas l'un pour rattraper l'autre, et je souhaitais bien du courage à Charles de s'y frotter. D'ailleurs, en parlant de frotter, c'était clairement ce que je faisais actuellement. J'appréciais énormément tenir la conversation comme si de rien n'était, tout en faisant en sorte d'allumer Charles. C'était un jeu, auquel j'avais succombé sans vraiment comprendre. Il fallait croire que tomber dans un monde étrange, avec des zombies pour tenir compagnie, ça donnait une nouvelle perception des personnes qu'on connaissait. Et Charles, j'en avais désormais une sacrée perception du bout des doigts.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Ven 17 Nov 2017, 7:16 am


A shower for two

ft Erik & Charles.

Je ne comprenais pas d'où me venait cet attrait pour le corps d'Erik. Enfin si, je le savais, il était vraiment "bien foutu" comme on dit, mais ce que je ne comprenais pas, c'était comment notre amitié si profonde avait-elle pu se muer en...en autre chose ? Je ne m'en plains pas, rassurez-vous, c'est juste...je ne sais pas, si j'avais encore mes pouvoirs, j'aurais pu ressentir ce qu'il ressentait, sans entrer dans sa tête, je n'en aurais pas eu besoin, mais cela m'aurait rassuré. Ne vous méprenez pas, ce n'était pas en Erik que je n'avais pas confiance, c'était en moi. J'avais beau feindre de tout connaître et de tout savoir, il m'arrivait parfois d'être un véritable gamin effrayé, même à mon âge. En fait, c'est surtout lorsque les sentiments sont impliqués que je perds mes moyens. Est-ce à cause de mon éducation "so british" ou bien à cause de l'époque et du milieu dont je suis issu ? Je n'en ai absolument aucune idée, mais le fait est que je ne suis pas très à l'aise quand les sentiments entrent en jeux et j'ai peur de perdre mes moyens, d'avoir un comportement stupide...et d'autres joyeusetés de ce genre. J'esquissais un petit sourire. Il semblerait que Erik ne pense pas qu'un jour je puisse le surprendre. Nous verrons bien, ce sera un défi que je vais me faire un plaisir de relever.

J'étais ensuite arrivé sous la douche et j'avais entouré Erik de mes bras. J'aimais ces moments je me sentais vraiment à ma place auprès de lui, même si, comme je l'ai dit tout à l'heure, j'avais peur de faire un pas de travers. Je commençais à parsemer son dos de baisers et lui avais proposé, de manière parfaitement innocente...enfin c'était ce que je voulais faire croire, mais je savais qu'il n'était pas dupe...je lui avais proposé disais-je, de lui laver le dos. Je ne pus m'empêcher de rire à sa réponse.

- Je vais vraiment finir par croire que je suis transparent pour toi, aurais-tu récupéré mes pouvoirs sans me le dire ?

Ainsi donc, j'avais pris le savon et l'avais frotté entre mes mains puis je commençais à passer doucement mes mains dans son dos. L'eau qui coulait s'occupa de rincer cette mousse. Je plongeais mon regard dans le sien une fois qu'il s'était retourné. Il semblerait qu'il ait également envie de me laver, il ne m'a pas demandé pour le faire, mais il n'a pas besoin de mon autorisation. Je ferme les yeux en souriant tandis qu'il commence à me savonner. Bon sang, voilà qu'il recommence, il veut me faire craquer, est-ce que je réussirai à tenir aujourd'hui ? Est-ce que ce sera lui qui me suppliera de lui faire l'amour ou bien moi ? Je ne sais pas, je voulais tenir, mais le pourrais-je ? C'est une autre histoire. J'ouvris les yeux, un sourire amusé sur les lèvres.

- Tu ne les aimes pas, n'est-ce pas ? Ceci étant, tu as raison, ils vont droit dans le mur, leurs idées sont irréalisables. J'ai bien essayé d'en proposer quelques-unes, mais ils ne m'écoutent pas. Du coup j'attends mon heure, quand ils en auront assez de voir leur équipe se faire tuer, ils consentiront peut-être à m'écouter.

Je laissais Erik continuer de me savonner puis je repris le savon à mon tour. J'avais lavé le dos, mais pas le devant, j'allais donc m'y employer. Descendant sur son ventre, m'arrêtant juste avant un endroit que la décence m'interdit de nommer clairement, je levais les yeux sur lui en un regard mi-coquin, mi-gourmand. Je voulais le faire craquer avant moi.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Mar 21 Nov 2017, 9:38 am


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." Charles n'était pas si transparent que ça, il lui arrivait encore de me surprendre, parfois. Mais plus par ses paroles qu'avec ses actes, je devais le dire. Et surtout, je n'avouais jamais ça. Il serait bien trop content et en profiterait. Voyez en moi un maniaque du contrôle, c'est parfaitement ça. Depuis la perte de mes pouvoirs, j'aimais compenser avec l'impression - et le fait - que rien ne pouvait me prendre au dépourvu, rien ni personne. Pas même Charles. Alors même que nous avions cette relation pratique, sur laquelle je me refusais de réfléchir. Cela ne servait à rien, car j'étais à peu près certain que, de toute façon, notre situation allait se régler, un jour, et je n'étais pas certain que notre relation fonctionnerait réellement dans notre propre temps. Déjà, parce que être homosexuel par chez nous, c'est pas le truc le plus répendu - ou du moins au grand jour - à la différence d'ici où ils avaient l'air de s'en taper. Mais aussi à cause de nos divergences d'opinion.

"Si je t'avais pris tes pouvoirs, d'une façon où d'une autre... On serait déjà partis de ce futur de malheur pour empêcher qu'il arrive. Quant à la transparence... Je ne dirai rien, n'est-ce pas."

J'avais ensuite pris les choses en main - littéralement - posant des questions, juste pour l'occuper. Sur ces idiots qui se balançaient sur leurs deux jambes, à parler pour ne rien dire. Au moins lui n'abandonnait pas, moi j'avais tenté pour finalement me prendre un mur. Autant les laisser se faire bouffer par les zombies, je n'étais pas franchement partant pour causer le génocide des cons. De toute façon, ça n'aurait aucune fin, c'était pire que les zombies, dès que l'un d'entre eux disparaissait, il y en avait dix pour prendre sa place. Quand on parle de prolifération, il n'y aucune exagération.

Par contre, pas trop le temps de me concentrer sur cette histoire de génocide. Ni de cons. Car j'avais en face de moi quelqu'un qui, clairement, en avait envie. Comment dire autrement avec le regard qu'il me lançait ? Il était doué là dedans, comme s'il savait qu'il pourrait certes ne jamais réellement me surprendre, mais en tout cas jouer avec mes nerfs. Il voulait jouer à celui qui céderait le premier, je le savais parfaitement, et d'un côté, je voulais jouer aussi, c'était mon truc. Sauf que j'étais dans un état de fatigue avancée - comme ça ce n'était qu'un prétexte ? - et je n'avais pas envie de perdre de temps. Alors à peine qu'il était en train de tripoter là où il voulait aller sans vraiment oser - roh, Charles, depuis le temps ? Ne fait pas ton timide - je finis par me mettre à genoux, après avoir coupé l'eau histoire de ne pas finir sous un Niagara de l'Arctique, histoire d'aller franco avec sa propre intimité.

S'il avait une chose que j'adorais tout particulièrement, c'était entendre ses cris, ses bruits, ces choses là, qui contenait le reste du monde en dehors de cette pièce. Il était déjà arrivé que certains nous regardent avec des sourires du genre on vous a entendus... Au moins ils ne venaient pas nous emmerder. Et très honnêtement, avez-vous ne serait-ce que déjà vu Charles prendre son pied ? Vous comprendriez.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Dim 03 Déc 2017, 8:12 am


A shower for two

ft Erik & Charles.

Erik et moi sommes différents, sur bien des points, pourtant cela ne nous empêche pas de bien nous entendre, pour le moment en tout cas. Notre relation a pris un tour un peu particulier depuis que nous sommes arrivés ici. Je sais très bien que si nous n'étions jamais venu en ce temps, dans cette "dimension" envahie de zombies, nous n'aurions jamais partagé de moments aussi intimes que ce que nous faisions régulièrement lui et moi. Notre seule intimité se serait probablement résumé à quelques parties d'échecs ou autre jeu de ce genre, mais rien de physique, de toute façon à l'époque d'où je viens, l'homosexualité est plutôt mal considérée peu importe le milieu du quel vous venez. J'ai déjà entendu des histoires de parents qui reniaient leurs propres enfants à cause de cela. Cela fait froid dans le dos, non ?

Je n'étais pas dupe, si Erik lisait en moi comme dans un livre ouvert, je connaissais également ses façon de faire, ainsi je savais très bien que la question qu'il m'a posé à propos des "soldats" improvisés n'avait pour but que de m'occuper, détourner mon attention, mais j'étais sa victime consentante, cela m'amusait. J'esquissais un petit sourire.

- Ce que j'ai toujours aimé chez toi, c'est ta foi en tes capacités.

Ensuite, les "choses" commencèrent à devenir intéressantes. J'avais imaginé jouer un petit jeu de "Qui est-ce qui craquera le premier ?", mais il semblerait que Erik ne soit pas de cet avis. Je le vis s'agenouiller devant moi et me mordis la lèvre inférieure en ayant deviné ce qu'il s'apprêtait à faire.  Je fermais les yeux lorsqu'il se mit à l'oeuvre, laissant échapper un petit gémissement appréciateur. Je passais mes mains sur ses cheveux.

- Hummm...Erik...

Bon sang, ce que c'était bon. Je n'avais que faire qu'on m'entende gémir, dans ce genre de moment, il n'y avait plus que nous deux, je ne me préoccupais pas de la présence d'autres personnes dans les pièces d'à côté. Ce qui comptait, c'était Erik et ce qu'il était en train de me faire. Après quelques instants, je le fis s'arrêter et relevais doucement son visage vers moi tout en me penchant. Je me saisi délicatement de ses lèvres pour l'embrasser.

- Petit impatient va.

Je souris contre ses lèvres et le fis se relever. Je m'agenouillais à mon tour devant lui et entreprenais de lui faire la même chose que ce qu'il venait de me faire, caressant doucement l'intérieur de ses cuisses pour apporter quelques "sensations" supplémentaires.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Dim 17 Déc 2017, 3:01 am


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." Hé bien je pouvais bien avoir foi en mes capacités, vu les cris que j'arrivais à lui arracher. Cela changeait certainement de ceux que j'entendais à longueur de temps. Cela n'avait même rien à voir pour être honnête... Et qu'il murmura mon prénom ainsi, quand bien même ce ne serait pas le vrai, celui qui m'accompagnait depuis ma naissance, c'était une bien bonne récompense pour l'acte que je faisais. Au bout d'un moment, il me fit m'arrêter pour me relever la tête, et m'embrasser. Oh c'était tout Charles ça, se mettre à la douceur alors même que j'avais envie de le prendre là maintenant, séance tenante. Néanmoins, il me calma avec son petit commentaire, me traitant d'un petit impatient. Oh ? Puisque c'était ainsi... Je fis un sourire, de la même façon qu'il m'en fit un. A ton tour alors. Je me relevai donc, calant mon corps désormais bouillant contre le carelage froid de la douche, me laissant donc faire.

Après tout, lui aussi connaissait son affaire. Et même si j'avais décidé un jour de ne jamais montrer mon contentement, certainement à cause d'une fierté mal placée, avec lui, je savais que cela l'encourageait tout particulièrement de m'entendre. Puis ce n'était qu'un simple retour des choses... N'étions nous pas en train de jouer ensemble ? Comme pour les échecs, il fallait y mettre un peu du sien... Et bordel, ai-je déjà prit mon pied ainsi avec quelqu'un ? J'avais connu certaines femmes, le temps d'une nuit comme un peu plus longtemps, mais Charles, c'était... Bien, c'était le premier homme avec qui je couchais. Les débuts avaient été chaotiques, vraiment. Mais maintenant qu'on était parvenus à nous trouver... Par tous les mutants, c'était génial.

D'ailleurs, avec Charles, j'avais expérimenté certaines choses que la bienséance m'aurait empêché de décrire si nous n'étions pas ici pour ça. J'étais parvenu à l'arrêter, avant que les jouissances - sans mauvais jeu de mot - ne se terminent avant même que nous n'ayons commencé. Je le fis se relever, le serrant un peu contre moi pour l'embrasser à nouveau. Sauf que là où il avait été doux et prévenant quelques instants plus tôt, moi, j'en étais nettement plus passionné. Je lui mordis même la lèvre, tout en passant ma main le long de son dos. Je savais qu'il aimait bien ça... Surtout que j'allais lui demander autre chose.

Je me tournai, me mettant face au mur. Le froid du carelage déclencha un frisson en moi, mais pas autant que la pensée que Charles allait faire exactement ce que je voulais qu'il fasse. J'écartai même légèrement mes jambes, me baissant légèrement, histoire que s'il n'avait pas compris, qu'il aie une preuve supplémentaire. Il n'était pas beaucoup plus petit que moi, mais il n'en restait pas moins que je pensais aussi à son confort, un peu. Cela aurait certainement été mieux dans un lit, mais très honnêtement, là, cela manquait encore plus d'intimité qu'ici. Et les voyeurs n'avaient jamais été ma tasse de thé.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Dim 04 Fév 2018, 9:02 am


A shower for two

ft Erik & Charles.

Mon Erik, mon fougueux Erik. Oui, parce que Erik est ainsi, fougueux, passionné, en amitié comme en amour d'ailleurs. Cependant, n'allez pas croire qu'il ne sait pas faire preuve de tendresse parce que ce serait faux, tout dépend simplement de la personne avec qui il est. Par exemple, en ce qui me concerne, j'ai eu droit à de la tendresse et des preuves de son attachement envers ma personne. Quant à moi, j'aime Erik tout simplement. Pas forcément dans le sens où vous l'entendez, non, je ne suis pas amoureux de lui, cela va bien au-delà de ça. Je l'aime à un point tel que je ne peux tout simplement pas concevoir mon existence sans qu'il en fasse partie.

Je m'occupais donc d'Erik, me moquant complètement de savoir si on nous entendait ou pas, c'était vraiment secondaire pour moi, je savais que même si on nous entendait, personne ne se risquerait à venir jeter un oeil ici, ils savaient bien que nous n'étions pas en train de nous étriper mutuellement, c'était donc le principal. Malgré l'impatience évidente d'Erik, je voulais prendre mon temps, que l'on savoure ce moment l'un et l'autre, qu'on se détende, en un mot qu'on en profite. Les gémissements qui sortaient de la bouche d'Erik m'incitaient à continuer de plus belle, il aimait ce que je lui faisais, c'était évident. Quand Erik voulait quelque chose, il faisait tout pour l'obtenir, aussi je ne fus pas surpris qu'il finisse par me redresser. Il m'embrassa fougueusement et je ne pus que gémir mon plaisir. Celui qui n'a jamais été embrassé par Erik ne peut pas comprendre, c'était réellement divin. N'allez pas lui dire que j'ai dit ça, inutile que son ego en soit un peu plus gonflé.

Il se tourna ensuite, je savais pertinemment ce qu'il voulait que je fasse. Un petit sourire amusé fleurit sur mes lèvres. Oh Erik, je pensais que tu serais plus résistant que cela. Je me penchais un peu au-dessus de lui de façon à atteindre son oreille dont je mordillais le lobe.

- Oh je pensais que tu voulais prendre ton temps, non ?

Tout en parlant et en déposant des baisers dans son cou, sur ses épaules et son dos, je lui prodiguais des caresses sur...et bien je pourrais vous faire un dessin, mais vous ne le verriez pas vraiment et puis de toute façon, j'ai toujours été nul en dessin, mais bref, je faisais en sorte de le rendre beaucoup plus impatient qu'il ne l'était déjà. Je me "mis en place" ensuite puis me contentais de lui donner envie sans lui donner entière satisfaction.

- Tu es vraiment certain que c'est ce que tu veux ?

Ma voix était un peu hachée, le plaisir, le désir se mêlaient joyeusement en moi. Il me fallait faire preuve d'un grand self control pour ne pas lui céder et lui faire l'amour ainsi qu'il le demande sans prononcer la moindre parole.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Jeu 15 Fév 2018, 9:21 pm


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." Charles se moqua légèrement de moi, mordillant mon lobe. Prendre son temps… Finalement, c’était assez surfait. Il fallait dire qu’on était chauds tous les deux, suffisament en tout cas pour décider que c’était le moment. D’autant plus qu’il rajoutait des degrés supplémentaires à passer ses mains, sa bouche, sur moi, il ne devait plus y avoir un centimètre carré de ma peau qui soit vierge de lui. Je sentais encore chaque contact, comme autant de résonnances, de vibrations. Pourtant, je le sentais, il était prêt, derrière moi, et alors que je croyais que c’était bon il… Stoppa à nouveau. Frustration ! C’en devenait presque douloureux, sentant ce frein dans tous mes muscles. Est-ce que j’étais certain que c’était ce que je voulais ? Eh, je n’étais pas une donzelle qu’il chopait dans une ruelle de Varsovie !

”Fait le à d’autres, j’en suis certain !”

Et sans plus attendre, je le pris d’autorité, afin de le faire rentrer. De toute façon, s’il était prêt ainsi, c’était qu’il était certain de le vouloir n’est-ce pas ? Avec cette voix hachée, rauque, où le désir pointait totalement. Et il voulait jouer celui qui savait se retenir ? Il était aussi impatient que moi. Il voulait autant jouer au scrabble que moi. Et tandis qu’il était en moi, je bougeais de moi-même, profitant d’avoir commencé les véritables hostilités pour contrôler moi même ce qui arrivait. J’aimais avoir ce contrôle là, sur les actes que je faisais en fonction de ce que j’entendais, sentais des réactions de Charles derrière. J’aimais lui arracher ces bruits qui étaient autant de compliments, j’aimais quand il perdait ce visage si sérieux qu’il gardait en société, pour l’abandonner face à moi.

Qui imaginait que Charles Xavier était ainsi en privé ? Personne. Tant mieux, je voulais le garder ainsi pour moi, rien qu’à moi. Je voulais que ces cris m’appartiennent, qu’ils ne soient disponibles qu’à mes oreilles. Il m’appartenait.

Et cela était d’autant plus vrai que nous étions tous les deux, là. Dans cette douche, tôt le matin, alors que je finissais juste mon service, et j’étais juste au bord de la jouissance. C’était totalement incontrôlable, est-ce que c’était permis d’être aussi bon ? Parfois, je me demandais si y’avait pas un peu d’amour dans notre relation. Dans ce scrabble qui remplaçait nos sessions d’échec sur l’escalier, à prendre l’air. Mais en y réfléchissant, c’était plus une sorte de… Dévotion. De certitude que tant que l’un vivait, l’autre y serait accroché. Que si nous devions ressentir quelque chose pour l’autre, de l’amitié, de la haine, ce sera toujours avec cette folie des grandeurs qui nous caractériserait.

La même grandeur qui me fit lâcher ce dernier gémissement, celui qui disait que j’étais parvenu là où nous voulions aller, dans ce monde où nous avions des frissons d’une rare violence qui nous parcourait la colonne vertébrale, nous faisant trembler comme si nous venions de partir haut vers le ciel, pour redescendre tout aussi rapidement sur terre, dans cette enveloppe charnelle si sensible. Et ce fut terminé. Je ne pouvais plus.

Toujours debout, je me mis face à lui, pour le serrer dans mes bras, comme en… Remerciement. Pour ce mot compte triple avec un X dedans.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Ven 16 Fév 2018, 7:13 pm


A shower for two

ft Erik & Charles.

Qui allait gagner à ce jeu de "tu résisteras combien de temps ?". Je n'en avais aucune idée. Cela commençait à devenir difficile pour moi de résister, mais je ne voulais pas céder, pas encore. Une sorte de "fierté", sans doute mal placée, m'en empêchait. Seulement je le savais très bien, ainsi que je l'avais dit tout à l'heure, que quand Erik voulait quelque chose, il faisait tout ce qui était en son pouvoir pour l'avoir. Cette fois-ci ne dérogea pas à la règle. Alors qu'un sourire amusé fleurissait sur mes lèvres tandis qu'il exprimait son impatience, ma réponse, à peine entamée, fini presque immédiatement dans un gémissement de plaisir lorsqu'il....prit la direction des opérations. De toute façon, il n'était pas stupide, il avait bien senti au son de ma voix...entre autres, que je crevais d'envie qu'on passe aux choses sérieuses.

- Oh allons Erik tu....hummm...

Je me serrais un peu plus contre lui tandis qu'il bougeait, mes mains passaient sur son torse, ses cuisses...elles parcouraient ce corps qui semblait tellement fait pour elles. Ma bouche n'était pas en reste, je lui mordillais l'épaule, y laissant ma trace, le marquant lorsque le plaisir était trop intense. Il n'y avait qu'avec Erik que je me laissais aller à ce point. D'ordinaire je suis quelqu'un qui est extrêmement maître de lui-même, mais Erik...j'ai une telle confiance en lui que je me laisse aller, je m'abandonne totalement, je n'ai pas peu de lui montrer un visage que peu de personnes aient déjà vu.  Tandis que le plaisir montait en moi en rafales, je gémissais le nom de cet homme qui, en quelques mots, pouvait me faire faire ce qu'il voulait. Oui, Erik avait, dès le départ, eu un très grand pouvoir de persuasion sur moi. Oh rassurez-vous, je ne fais rien que je ne souhaite pas, mais...pour formuler cela autrement, pour Erik, je serais prêt à tout...sauf bien sûr si cela va à l'encontre de mes idéaux, mais je pourrais aller très loin pour le sauver.

Les sentiments que nous ressentons l'un pour l'autre sont étranges. Je ne saurais pas vraiment définir ce que je ressens pour lui en fait. La seule chose dont je suis certain, c'est que jamais je ne pourrais le haïr...ou en tout cas, je ne pourrais pas le faire très longtemps. Regardez par exemple, c'est à cause de lui si je me suis retrouvé en fauteuil roulant. Lui en ai-je voulu ? Au début oui, j'étais en colère contre lui, je ne voulais plus le voir, mais...mais cela m'a passé et regardez-moi aujourd'hui...me voilà en train de gémir de plaisir dans ses bras et tout à fait entre nous, je ne voudrais pas être dans un autre endroit sur cette fichue planète que dans cette douche avec lui.

Le feu d'artifice arriva et je fus terrassé par le plaisir. Mon front reposa sur une de ses épaules tandis que je reprenais une respiration convenable. Il se tourna pour me faire face et me serra dans ses bras. Sans la moindre hésitation, je m'y blottis avec bonheur, embrassant son torse juste à l'endroit où se trouvait son coeur. Un peu taquin, je levais les yeux vers lui, esquissant un sourire et ne pus m'empêcher de lâcher quelques mots.

- On dit match nul pour la résistance ?.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Jeu 08 Mar 2018, 1:21 pm


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." J’avais entendu toute mon enfance combien deux hommes ensemble, c’était dégoûtant. Il y avait ces hommes, qui vivaient ensemble dans cette maison de l’autre côté de la rue, tandis que j’avais encore mes parents, avant, avant tout ça… Ils disaient être des amis, des veufs ayant perdu leurs femmes. Mais un jour, un gamin était allé chez eux pour leur rendre un livre qu’il avait emprunté, et il les avait vu dans la chambre, ensemble, faire des choses que la religion condamnait. Il en avait parlé à ses parents, et ç’en était fini… Ils avaient été battus à mort par des hommes terrorisés que cette “maladie”, cette “malédiction” se répendent parmi leurs fils. Et j’avais été persuadé qu’ils avaient eu raison de débarasser Leipzig de ces homosexuels. Puis j’avais grandi. Vu des horreurs. Vu ce que l’Homme était capable de faire, vu ce que Dieu n’était pas capable de faire. Et cela m’avait fait réviser certaines choses, certaines convictions enfouies en moi.

L’une d’entre elles fut révisée à mon arrivée dans ce monde rempli de zombie. C’était que finalement, entre homme, le sexe était tellement bon que si Dieu existait réellement, il devait avoir permis ce plaisir pour une bonne raison. Et que cette bonne raison, c’était tout simplement parce qu’ils avaient tort de penser que c’était une maladie, ou une malédiction. Avait-on déjà vu une maladie si délicieuse ? Qui faisait crier, mais certainement pas de douleur ? Qui était si étroitement liée à deux corps qui ne devenaient qu’un, le temps de prendre son pied ?

Si telle maladie existe et qu’elle vaut le dixième de l’orgasme que je ressentis à cet instant précis, contaminez-moi. Pour la science, pour la vie, pour la mort, contaminez moi.

C’était cela qui était bien avec Charles. Nous étions ensemble, et tandis que nous reprenions nos souffles. Je le serrais dans mes bras, et nous restâmes ainsi un moment. Un petit moment, jusqu’à ce que la fatigue m’envahisse, la fatigue d’avoir veillé toute la nuit afin de garder cet endroit zombies free. Alors, quand Charles déclara le match nul pour la résistance, je lui répondis, avec cet air taquin qui semblait le faire fondre :

”Si cela te fait plaisir… Mais je suis à peu près certain que tu avais cédé avant moi, en réalité.”

Je finis par me détacher de lui. Parce que nous étions amant et non pas amoureux, je me forçais à instaurer cette distance entre nous. Après tout, nous n’étions pas de ceux qui tombaient amoureux, n’est-ce pas ? Ce n’était même pas la peine d’y penser, dans un monde pareil. Alors, je finis par me sécher avec une serviette après m’être légèrement rincé. Enfin, j’enfilai un boxer propre - tout ce dont j’avais besoin pour dormir. C’était là une séparation habituelle, moi j’allais dormir… Et lui partait faire sa journée. C’était dommage d’en venir à juste se croiser, mais après tout, ça avait fonctionné ainsi, jusque là, n’est-ce pas ? Alors, quand je fus enfin plus ou moins présentable, je le regardai, pour ensuite murmurer :

”C’est là qu’on se dit bonne nuit,, Charles. Ou bonne journée.”

Comme… Pratiquement… A chaque fois. Avec un peu plus de regret chaque jour.
©️ 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Mar 13 Mar 2018, 2:34 pm


A shower for two

ft Erik & Charles.

J'étais tellement bien avec Erik, je me sentais tellement à ma place entre ses bras que je ne pouvais m'empêcher de me demander comment certaines personnes pouvaient-elles trouver ce genre de sentiment entre deux hommes "dégoûtant". Je trouve cela magnifique au contraire. Pourtant, j'ai eu une éducation très stricte, très...british. Dans le milieu et l'époque d'où je viens, voir deux hommes s'embrasser, c'est contre-nature, alors imaginez un peu comment réagiraient mes contemporains s'ils savaient ce que Erik et moi venions de faire. Tandis que je me reposais tranquillement entre ses bras, j'avais levé le regard vers lui pour déclarer match nul notre résistance. Seulement, Erik voulait gagner, il voulait toujours avoir le dernier mot. L'air qu'il afficha sur son visage me tira un sourire amusé, je connaissais cet air là, il signifiait "Tu ne démentiras surtout pas ce que je m'apprêtes à dire, parce que c'est la stricte vérité.". Un petit rire sortit de mes lèvres et je secouais la tête, admettant ma "défaite".

- Bien, si cela peut te faire plaisir.

Je le regardais se détacher de moi et soudain, il me sembla avoir froid. Ce n'était pas ma nudité qui me créait cette fraîcheur, non, Erik venait à peine de s'écarter que déjà il me manquait, j'avais l'impression que si je le laissais s'éloigner maintenant, nous n'aurions plus l'occasion de nous revoir avant un long moment. C'était idiot, nous étions coincés dans cette usine, mais il est vrai que la situation actuelle était loin d'être hors de danger et je tremblais chaque fois que Erik sortait de l'usine. Aussi, tandis qu'il avait revêtu un boxer et que j'étais toujours nu, avec une hardiesse qui m'étais inconnue, je lui saisi doucement le bras et plongeais mon regard dans le sien.

- Non....Erik...attends, je...ne pars pas encore...s'il te plaît.

Je me rapprochais un peu plus, me collant à lui. Déposant mes lèvres sur les siennes. Je ne voulais pas qu'il parte, pas maintenant. Je ne savais pas ce qu'il me prenait, pourquoi je réagissais comme cela, mais pour une fois j'agissais selon mes envies.  J'étais presque désespéré à l'idée qu'il me laisse là dans cette douche. Oh bien sûr il devait être fatigué et moi...je devais poursuivre ma journée, mais j'avais un mauvais pressentiment, sans trop savoir pourquoi. Je ne voulais pas qu'il parte, pas maintenant, ce n'était pas le moment. Je nouais mes bras autour de son cou. J'esquissais un petit sourire.

- Ma réaction doit te surprendre...je t'avoue qu'elle me surprend moi-même, mais j'ai envie...que tu restes encore un peu avec moi.

Qu'est-ce que je ressentais exactement pour lui finalement ? Une amitié profonde, oui, c'est certain, mais y avait-il plus ? Serait-ce possible ? Et si pour une fois...

- Erik...je...tu vas sans doute penser ou me dire que ce n'est pas sérieux...qu'on ne devrait pas...mais...si pour une fois on se moquait des conséquences. Tu as vu dans quel monde nous vivons ? Il y a une invasion de zombies, on risque la mort chaque jour un peu plus et je ne veux pas quitter cette terre sans avoir pu vivre tout ce que j'ai à vivre avec toi.

Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, je me hissais sur lui, nouant mes jambes autour de sa taille et l'embrassais à en perdre haleine.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Mer 28 Mar 2018, 6:18 am


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." J’étais sur le point de m’en aller, vêtu de mon caleçon et ayant récupéré mes vêtements, quand Charles me rattrapa par le bras pour me demander de ne pas partir, me fixant dans les yeux. Si j’osai me demander ce qu’il pouvait bien vouloir pour me retenir, en réalité, je m’en doutais un petit peu. Je le sentais bien qu’il dépassait le stade de l’attraction physique, qu’il montait d’un niveau dans le cran de ce qu’il pouvait y avoir entre nous… En tout cas, il savait s’y prendre pour que je reste absolument là où j’étais. Il m’embrassa, me collant à lui, j’avais presque l’impression de revoir ce Charles perdu, ce Charles aux cheveux longs presque psychotique qui m’en avait voulu de l’avoir rendu handicapé, par accident. Et pourtant, ce n’était plus ce Charles-là, l’arrivée dans ce monde semblait lui avoir rendu ses jambes en passant, et effaçant alors ma faute. Il était totalement accroché à moi, et il commença à donner un début d’explication… Un peu que sa réaction me surprenait, en fait. Mais pour rester avec lui, en soi, je voulais bien… J’étais simplement totalement épuisé. Quand bien même il éveillait mon envie à nouveau, il fallait que je me repose, pour défendre le fort ce soir, que lui fasse sa journée… Cette routine mortelle dans ce monde devenu totalement fou.

« Un peu qu’elle me surprend… Mais tu sais bien que… »

Que quoi ? Je ne savais pas trop. Simplement, si nous nous amusions bien, à ces rendez vous presque illicites, il n’en restait pas moins que nous n’étions dans une situation clairement non favorable. Et lui-même s’en rendait compte, puisqu’il parlait d’un monde hypothétique, où on se moquerait des conséquences de nos actes. Et puis, qui parlait de mourir ? Sans parler qu’il ne devait pas y avoir grand-chose à vivre, dans ce monde où, justement, on risquait la mort chaque jour. J’aimerais bien lui répondre, me moquer un peu, quelque chose, mais il me grimpa littéralement dessus, encore nu, c’était quoi cette vile tentation ? Pour m’embrasser, de façon aussi désespérée que ses paroles précédentes. Je m’appuyai légèrement le dos contre le mur, abandonnant mes frusques à terre pour le maintenir, par réflexe. Et je l’embrassai à mon tour, jusqu’à ce qu’on reprenne notre respiration pour lui répondre :

« Ne soit pas un enfant… Que veux-tu qu’on aie à vivre, sinon des moments volés quand je me douche, ou quand on a de la chance car ma chambre est vide ? Comme tu le dis, il y a des zombies ici, super pour convoler. Et si on a encore plus de chance, on retournera dans notre monde à nous, et… Nous aurons chacun nos choses à faire. Dans quel monde avons-nous des choses à vivre ? Il me semblait que c’était cela notre accord… Des parties de scrabble, pour remplacer nos échecs. »

Les échecs… Dans tous les sens du terme, au final.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Dim 01 Avr 2018, 12:04 pm


A shower for two

ft Erik & Charles.

Ma réaction me surprenait, tout autant qu'elle surprenait Erik, peut-être même un peu plus, pourtant j'avais ce terrible pressentiment, ce pressentiment que demain quelque chose se produirait et que Erik et moi serions un long moment avant de nous revoir et cela m'effrayait. Pourquoi Erik était-il devenu aussi important que cela pour moi ? Je n'en avais aucune idée. Peut-être le contexte actuel y était-il pour beaucoup. Si nous étions chez nous à notre époque, certainement que notre lien n'aurait pas changé, nous aurions partagé des parties d'échecs, des disputes sur notre façon de voir le monde, oui, rien n'aurait changé, mais aujourd'hui tout était différent. Et puis, qui sait si un jour nous allions retourner chez nous ? Peut-être étions-nous coincés ici définitivement. Je n'avais pas laissé le temps à Erik de répondre et je lui étais littéralement monté dessus pour l'embrasser à nouveau. J'avais faim de lui, je voulais me repaître de ses baisers parce que j'avais la sensation que je n'allais pas en avoir pendant un long moment. Lui sauter dessus...encore une chose que je n'aurais pas pu faire dans notre temps puisque j'étais cloué dans un fauteuil.

Il répondit à mon baiser, mais la suite ne me plut pas du tout, j'avais la sensation de me prendre une gifle en plein visage et c'était loin d'être agréable. Je descendis de mon perchoir, fixant Erik. Puis, ramassant mes affaires et le peu de dignité qui me restait, je reculais de quelques pas. Etre un enfant ? Ainsi quand je lui déclarais ce que je ressentais, quand j'exposais mes sentiments, moi qui ai toujours eu du mal à le faire, il m'accusait d'être un enfant ? Va te faire foutre Erik Lehnsherr...et pas par moi.

- Va te faire foutre Erik, j'emmerde notre accord...tu peux ranger le plateau de Scrabble. Il ne devrait pas servir avant un long moment. Tu as raison, ne prend pas en compte mes sentiments, piétine-les, après tout, est-ce si important que cela ce pressentiment que j'ai que demain quelque chose arrivera...quelque chose qui fera qu'on ne se verra plus pendant un long moment ? Non bien sûr, ce n'est pas important. Tu peux aller te coucher va. Je m'en voudrais d'être la cause de ta fatigue de demain.

J'étais blessé au plus profond de moi. Je me détournais pour ne pas qu'il remarque la perle salée qui coulait sur ma joue droite. Pudeur oblige, je ne voulais pas qu'il me voit pleurer. Oui, je parle de pudeur alors que je suis à poil devant lui. De toute manière je n'allais pas l'être bien longtemps puisque j'étais en train de me rhabiller.


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Lun 09 Avr 2018, 3:28 am


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." Après avoir prononcé mes paroles, je me doutais qu’il n’allait pas forcément très bien le prendre, après tout, un non était toujours un heurt pour l’égo. Cependant, il fallait bien que je rappelle les termes du « contrat » qui nous unissait. Quel avenir avions-nous ? Je n’étais même pas certain qu’on parvienne un jour à se sortir de là, de l’enfer qui était le nôtre. Des morts-vivants ! Est-ce que cela s’arrêtera un jour ? Est-ce que nous parviendrons à rentrer chez nous ? Je n’en avais pas la moindre idée. Ainsi, c’était comme si je mettais mon existence sur pause, refusant tout ce qui me donnerait envie d’espérer plus, et donc de souffrir encore plus de ce qui était notre existence actuelle. Et Charles devrait faire de même. Pff, qu’avais-je à offrir hein ? Ma vie, c’était buter des zombies, baiser, puis dormir. Pas de weekend ni de congés payés. Super. Par contre, si je savais qu’il le prendrait mal, je ne pensais pas que c’était à ce point là. Qu’il me dise d’aller me faire foutre, ça je m’en remettrai, mais je ne piétinais pas ses sentiments, il allait un poil loin pour moi là… Il fallait qu’il comprenne, eh, c’était quoi ces commentaires ? Il me gonflait, et bien comme il fallait :

« Hey, je t’ai pas dit non plus de tout jeter en l’air. Juste, merde, Charles, tu te souviens d’où on est ? On n’est pas chez nous ! Qu’est-ce qu’on peut faire, là ? C’est pas comme si on pouvait sortir, partir en voyage, se faire un resto, avoir des mômes, largement pas. On n’est pas chez nous ! »

D’autant que je n’avais pas vu sa larme, j’avais juste devant moi un mec qui était nu une seconde, pour être habillé celle d’après. De toute façon, j’étais dans une de ces colères que mes anciens subordonnés s’amusaient à qualifier de particulièrement ravageuses – oui, j’avais un souci de gestion de rage. Ca montait très très vite, pour redescendre particulièrement lentement. Je n’y pouvais pas grand-chose, la vie m’avait fait ainsi, cependant, je tentai tout de même de tempérer mes paroles.

« Ne va pas t’imaginer que je ne veux rien avec toi, je me suis attaché à toi, et puis merde, parties de scrabble, c’était une blague à la base, qui est devenue un peu plus sérieuses, d’accord. Mais à quel moment a-t-il été question d’aller plus loin ? Charles ! »

C’était une protection pour tous les deux, de mettre des bases claires et nettes sur ce qu’il convenait de faire ou pas. Je ne voulais pas qu’on se mette à souffrir encore plus du manque de possibilités que nous avions, ici et maintenant. C’était ça que je voulais fourrer dans le crâne à Charles. Et si je crevais demain hein ? Si je crevais dans cinq minutes ? Et lui ? Même si je me battais pour ne pas que ça arrive.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 69
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/10/2017
EMPLOI : Chercheur en génétique
WHATEVER
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Sam 14 Avr 2018, 4:15 am


A shower for two

ft Erik & Charles.

Dire à Erik d'aller se faire foutre n'était peut-être pas très judicieux, mais à vrai dire je n'avais pas vraiment réfléchi. Il m'avait blessé, alors j'ai voulu l'égratigner un peu. C'est humain comme réaction. Je me tournais vers lui à nouveau et l'écoutais débiter ce monceau de bêtises. J'ouvris des yeux ronds et secouais négativement la tête. Bon sang Erik Lehnsherr, je ne te demande pas de me passer la bague au doigt, mais seulement rester encore un peu avec moi ce soir parce que je crève de trouille à l'idée que mon pressentiment se réalise demain, je crève de trouille à l'idée qu'il puisse t'arriver quelque chose sans que je ne sois là pour t'aider, même si dans l'état actuel des choses, je ne serais sans doute pas d'une grande aide.  Je m'approche à nouveau de lui, doucement, comme si je voulais "l'apprivoiser", parce que Erik n'a pas un caractère facile d'ordinaire, mais lorsque vous l'avez un peu attaqué comme je l'ai fait tout à l'heure, c'est encore pire. Ma voix se fit douce, comme si je m'adressais à un enfant qui n'avait rien compris de la conversation.

- Tu n'as rien compris en fait. Bon sang Erik, je sais très bien où on est, je sais très bien dans quelle situation merdique on se trouve, je ne te demande pas de m'épouser ou d'avoir une maison, un jardin, des enfants et un chien avec moi, tout ce que je te demande là, à l'heure actuelle, c'est qu'on passe encore un peu de temps ensemble avant que tu ailles te coucher, avant que tu partes demain...parce que je....je crève de trouille à l'idée qu'il t'arrive quelque chose.

La fin de ma phrase avait été murmurée, mais j'étais si proche de lui qu'il ne pouvait pas ne pas l'avoir entendu. Je ne pus m'empêcher de rouler des yeux quand il m'expliqua que nos "parties de scrabble" n'étaient qu'une vaste blague au départ. Je fixais mon regard dans le sien quand il eut fini de parler.

- Et comment veux-tu que je te le dise ? Je n'en sais rien moi-même. Seigneur, Erik tu penses vraiment que j'avais prévu que je tom...enfin que ça évoluerait comme ça ? Que ce qui n'était qu'un jeu, qu'un amusement, dérape comme ça ? Et bien non, je suis désolé de te décevoir, mais je ne l'avais pas prévu. Je ne contrôle pas ce genre de chose. D'ailleurs, ici je ne contrôle plus rien puisque je n'ai plus mes pouvoirs, mais même si je les avais, je ne serais pas allé dans ton esprit pour te faire oublier cette conversation ou nos anciennes "parties", je te respecte trop pour entrer dans ton esprit et le moduler à ma guise.

Je lançais un regard de chiot perdu sous la pluie à Erik.

- S'il te plaît encore quelques minutes...c'est tout. Si tu veux, je pourrais même aller te border et te raconter une histoire pour que tu t'endormes vite après.

Oui, j'avais tenté de faire de l'humour pour "dédramatiser" cette conversation qui était partie un peu trop loin. Je ne voulais pas me brouiller avec Erik, je ne le supporterais pas. Oh je sais que j'ai déjà été fâché avec lui, mais c'était un autre temps, une autre époque et surtout, on ne risquait pas de mourir à chaque instant sous les dents d'un zombie.  


made by roller coaster


— FRIENDSHIP...OR NOT ?
 first we were like brothers, but then ...No matter what happens between us, we will always find ourselves around a chess game  - code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Mar 01 Mai 2018, 8:38 am


A shower for two"Tu sais, tu es peut être Charles, mais pour moi, tu es un livre ouvert." La discussion donnait une véritable migraine à Erik, une de ces migraines qui pesait sur les sourcils et donnait l’impression que tout le visage allait s’effondrer. Cela lui donnait même l’impression qu’on le prenait pour un enfant stupide, ce qu’il n’était pas depuis très longtemps. Il savait bien qu’il n’était pas question d’épousailles, de maison, d’enfants, de chien. Il le savait bien, et sa mentalité d’homme du début du siècle, post-guerre, c’était un drame. Il avait vécu le bonheur d’être père, dans les règles de l’art, et il avait tout perdu, tout cela pour quoi ? Pour finir dans une douche avec celui qu’il considérait comme étant plus proche encore qu’un meilleur ami ? Erik se sentait ridicule déjà, c’était encore pire avec ce ton qui laissait entendre qu’il n’était pas capable de prendre soin de lui-même ? Charles ne faisait qu’une série de supplications, basées sur une impression stupide, qui lui disait qu’il ne reviendrait pas demain.

Il allait revenir demain, évidemment. Comme chaque jour où il montait la garde dans une optique tout de même protégée, du haut des murs à monter la garde, ou sur place, armé jusqu’aux dents. Et juste pour contrarier cette impression à la con, il avait envie de retourner se coucher. Ca l’épuisait.

« Qu’est-ce que ça changerait, quelques minutes ? Arrête de te prendre la tête, Charles, je vais me coucher. »

C’était purement incompréhensible, et il en était à présent plus lassé qu’autre chose. Il repoussa doucement Charles, secouant ses cheveux d’une main qui n’était pas brusque. Il voulait juste dormir, et c’était exactement ce qu’il allait faire.

« Te fait pas de mine. On a survécu tout ce temps, ce n’est pas l’heure de mourir. Après tout, une fois de retour chez nous, nous avons des choses à faire, hein ? »

Il ignorait comment, et quand ils allaient rentrer, mais Erik s’accrochait à cet espoir là, cet espoir que son combat n’était pas vain et qu’ils allaient retrouver leurs missions respectives – ou plutôt leur mission commune, avec des façons de faire différentes. C’était une sorte d’espoir qui n’avait qu’une frêle lumière mais c’était tout de même ça, pas vrai ?

« Allez, détend-toi et va faire en sorte que ceux qui gèrent cette usine ne nous tuent pas tous. Moi, je vais me reposer. A tout à l’heure, Charles. »

Et sur ces mots, il s’en alla, sans autre forme de procès. Pas de dernier baiser comme Charles l’aurait bien voulu, juste une petite atmosphère de type qui puait la fatigue et qui tenait à une seule chose : se reposer dans son lit, et c’était ce qu’il allait faire, sans autre négociation possible.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 967
ANNIVERSAIRE : 14/01/1990
INSCRIPTION : 01/03/2017
GROUPE : À l'usine
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Vie dans un motel pour le moment
EMPLOI : Propriétaire d'un centre d'art martiaux
WHATEVER, JE SUIS ADMINISTRATEUR
WHATEVER, JE SUIS ADMINISTRATEUR
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik Dim 10 Juin 2018, 8:39 pm


Membre parti, j'archive.


I was born, born ready
I don't believe in no devil. 'Cause I done raised this hell. I've been the last one standing. When all the giants fell. I won't shiver. I won't shake. I'm made of stone. I don't break.Start me up. Open my eyes. Turn me loose and you'll see why. I was born, born ready.
©GroggySoul
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [/!\ Hot] A shower for two. Chérik


Revenir en haut Aller en bas
[/!\ Hot] A shower for two. Chérik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Soraya's baby shower | with girls
» electric shower. | CAPTAIN MARVEL
» Sophia Bush-Murray ─ 555 320
» Shower time [LIBRE]
» HEAR ME ROAR [ Golden Shower ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ♫ Whatever, maintenant on s'éclate :: Whatever, je m'en vais aux toilettes :: ⇒ Rpg-
Sauter vers: