Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRE DE MAI : MATTHEW CASEY & SILENE OLIVEIRA
MEMBRE INCARNATION DE MAI : AMELIA SHEPHERD
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE

Résurrection ⇝ Will
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Ailleurs
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Résurrection ⇝ Will Jeu 07 Sep 2017, 4:29 pm



Résurrection
Feat Will Graham
Étreinte osmotique,  moment parfait. De cet instant unique, découla un carnaval de sentiments, d’émotions qui envahirent  Hannibal en une salve fugace. Extatique, il savoura la pseudo-capitulation de Will, s’enivra de sa présence, de cette superbe parenthèse à la fin précipitée.  

S’en suivit un retour brutal à la réalité, ainsi que la séparation des corps imposée par le plongeon en eau saline. Hannibal tenta vainement de rattraper Will, mais le tumulte des eaux ténébreuses et glacées s’évertua à l’en éloigner. A deux ou trois reprises, le prénom de l’autre fut helé par le Lituanien, qui avala par la même occasion quelques gorgées saturées de sodium. Aucune réponse ne lui parvint. Bien qu’affaiblit par sa perte de sang, Lecter lutta contre le ressac, jusqu’à n’en plus pouvoir.

**


Il ne su combien de temps sa conscience vogua entre deux mondes, avant qu’il ne reprenne totalement ses esprits. Echoué sur la grève, la flotte battait ses membres inférieurs au rythme des vagues incessantes. Sa carcasse mise à rude épreuve souffrait du froid, ainsi que de cette blessure non moindre infligée par Dolarhoide. Mécaniquement, Hannibal y porta la main, tandis qu’il se redressa. Le mouvement accentua le mal lancinant. Mais la douleur n’était rien, comparé à la sensation véhiculée par l’absence.

Will.  

Regard circulaire lancé aux alentours. Sursaut désagréable du myocarde à la vue d’un Will immobile couché sur le flanc, quelques mètres plus loin. Tant bien que mal Hannibal se releva, gagna sans plus attendre son partenaire auprès duquel il se laissa tomber à genoux. “ Will. ” Prénom prononcé comme un appel ou un rappel, une sommation pour qu’il revienne dans le monde des vivants. Paluches portées sur le corps statique; le cannibale s’enquit de l’état du profiler, secoué, le coeur battant. Incommensurable soulagement. “ Il semblerait que le destin en ait décidé autrement.” Graham comprendrait - La chute aurait pu leur être mortelle, d’ailleurs, elle l’aurait dû.  Mais ils ne mouraient pas aujourd’hui, cela n’était probablement pas encore écrit. “ Debout. ” Lecter aida Will à se relever, passa un bras autour de sa taille afin de le soutenir. Monstre attentionné.


Leur progression serait scabreuse, bien que la pleine lune éclairait leurs pas, dardant de ses rayons blafards le décorum. Il leur fallait à tout prix trouver de quoi panser leurs plaies et accessoirement, un abri pour y passer la nuit.
© FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Ven 08 Sep 2017, 2:30 am




❝Résurrection❞
Hannibal Lecter & Will Graham
Le point de non-retour. Jusqu'alors je ne l'avais jamais expérimenté, pourtant, là sur cette falaise, tout contre le corps d'Hannibal, je sentais bien que c'était fini pour moi. Oh Jack devait s'en douter, oui, il devait bien savoir que je ne ressortirais pas indemne de cet "affrontement" peut-être pensait-il que j'y laisserais la vie. De toute façon, je suis allé bien trop loin pour m'en sortir, j'ai fini par plonger droit où j'avais résolu de ne jamais aller. Je regarde Hannibal, je ne vois désormais plus que lui, que de chemin parcouru depuis le premier jour où il m'a "analysé" dans le bureau de Jack, que d'embûches traversées depuis, nous nous sommes opposés lui et moi, je l'ai haï, mais aujourd'hui, à la fin de toute chose, je n'en suis plus très sûr. Que m'inspire-t-il ? Plus de haine, cela est certain. De l'amour ? Je ne sais pas, de la dépendance, oui. Il est le seul qui me comprenne, il est le seul rempart vers ma folie. Alors je m'accroche à lui et nous tombons tous les deux.

Je laisse l'obscurité m'envahir alors que je n'ai toujours pas touché le sol, je ne sais si la vie sera encore en moi lorsque ce sera le cas, je ne veux même pas y penser, je veux juste me laisser porter, parce qu'il n'y a pas d'autre fin possible que celle-ci pour nous. Je l'entends qui m'appelle, une dernière fois, mais je ne réponds pas, je n'en ai pas la force, ma main se tend imperceptiblement vers sa voix, comme si je voulais l'attirer à moi, mais je n'ai plus de force. L'obscurité est totale, je ne réalise pas vraiment où je suis. Est-ce que je suis mort ? Peut-être pas, mais je ne sens plus rien. Ceux qui parlent de lumière blanche, de tunnel, ont tort, il n'existe rien de tout cela, ou alors il faut le mériter et je ne fais sans doute pas parti des élus. Peu importe.

Soudain, alors que je goûte à cette bienfaisante torpeur, tout s'arrête et je ressens à nouveau, mes membres me font souffrir, je ressens la douleur comme autant de lames chauffées à blanc, appliquées sur chacune de mes nombreuses blessures et puis, comme un phare dans la pénombre de mon esprit, j'entends SA voix, il m'appelle, encore. Je gémis alors que je sens ses mains sur moi. J'entends sa voix, mais pour le moment, les mots qu'il prononce ne veulent pas trouver de signification dans mon esprit encore embrumé. J'ouvre doucement les yeux et pose mon regard sur Hannibal, tentant de reprendre contact avec la réalité. Tout à coup, je me tourne sur le côté et crache l'eau salée qui était resté coincée dans mes poumons et il me semblait que je respirais mieux. Ainsi, je n'étais pas mort, étrange, pourtant étant donné notre chute, nous devrions être en charpie, tout juste bons à nourrir les requins, même si je doute fort qu'il y en ait dans la baie. Sur une impulsion de sa part, je me lève. Il me soutient. Je passe un bras autour de ses épaules. Cette proximité avec lui ne me dérange plus, cela fait quelque temps maintenant que je suis accroché à lui, même si je n'en avais pas vraiment conscience jusqu'alors.

Nous cheminons difficilement sur le sable, deux écorchés par la vie. Je n'ai toujours pas prononcé le moindre mot, il me faut un peu de temps pour que mon cerveau se reconnecte complètement. Je murmure son prénom dans un souffle.

- Hannibal.

Ce faisant, je pose mon regard sur lui puis je regarde droit devant nous scrutant l'horizon à la recherche d'un endroit où nous pourrions peut-être nous abriter et nous soigner, avec un peu de chance.

- Il nous faudrait...là...regardez...cette maison...près des rochers, elle semble inhabitée.

Parler est difficile, ma respiration est hachée, mes côtes me font mal. J'esquisse un petit sourire avant de lancer quelques mots nonchalants.

- Vous savez ce qu'on dit...à propos...de la mauvaise graine...elle est impossible à éradiquer.

La preuve, nous étions toujours en vie et nous arrivions devant une maison qui allait certainement pouvoir nous abriter. Nous arrivions devant la porte de la maison. J'entraînais Hannibal vers les fenêtres dont les volets ne tenaient plus vraiment. Jetant un œil à l'intérieur, je pus constater qu'elle semblait en bon état. Si elle était abandonnée, cela ne faisait pas longtemps. Je me redressais un peu et regardais le docteur Lecter.

- On entre ?



© Pando


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Lun 25 Sep 2017, 2:25 pm



Résurrection
Feat Will Graham
Son prénom susurré incita Hannibal à s’arrêter - Muettement il interrogea Will et après un bref échange visuel il suivit sa directive  ; Tous deux regardèrent dans la même direction, s’interessèrent à la forme architecturale isolée. “Allons-y.” Reprise de l’avancée.

Lecter ne put réprimer un vague rictus lorsque Graham argumenta à propos des mauvaises graines. “ L’on dit également qu’elles ont la vie dure.” Citation lue et usitée dans plusieurs romans dévorés. Maxime ô combien subjective. Ils parvinrent devant la baraque à l’allure de vieux chalet. Will interrogea son coéquipier - “ On entre. ” Approuva Hannibal. Volet brutalement démit de sa place. Pierre ramassée au sol, utilisée comme projectile sur la vitre. Lecter glissa son bras par l’ouverture générée, à tâton, déverouilla le loquet.

Absence de courtoisie justifiée, l’ex-docteur entra en premier, tendit la main à Will afin de l’aider à gagner l’intérieur simpliste. “Probablement une maison secondaire.” Commenta le plus vieux. Aucune odeur de moisi ou de renfermé n’éxudait des murs, ce détail était pourtant relatif aux maisons inhabitées depuis longtemps.

Les rayons diaphanes de la lune filtraient à travers les carreaux sales, conféraient à l’endroit un aspect crépusculaire. Hannibal devina la présence d’un tableau électrique fort vétuste, tenta sa mise en route, en vain. Son esprit logique lui souffla l’idée qu’une habitation aussi reculée ne devait pas se limiter à un unique raccordement réseau. Parce qu’ici plus qu’ailleurs, les coupures de courant devaient êtres fréquentes.  “ Restez ici Will. ” Absence de vigueur dans les mouvements, faiblesse significative. Hannibal retourna au-dehors, renchérit avant que Graham ne proteste ; “ Je n’en ai pas pour longtemps. ”


Dans une vulgaire remise attenante à la demeure, il trouva un groupe électrogène ainsi que quelques jerricanes pleines. Hannibal dû s’efforcer plusieurs fois avant que la machine décide à se mettre en branle, son bruit infernal vrillant les tympans du quadragénaire.

Il fit le tour de l’habitation avant de retourner auprès de Will, découvrit sur son chemin un puit caduc, duquel il tira un seau d’eau qu’il emmena avec lui. De retour entre les murs, sous l’éclairage d’une unique ampoule faiblarde, Lecter étudia son ami, observa l’étendue des dégats. Il prit le menton du brun entre ses doigts, reluqua sa blessure à la joue. Avant que ses orbes descendent sur l’épaule ensanglantée. Will serait soigné en premier, Hannibal y tenait, bien que lui-même souffrait considérablement. “ Maintenant que nous avons un toit, soignons ces plaies sans plus attendre. ” Il se détourna de son partenaire. “ Il nous faudrait des serviettes, du fil, des aiguilles... L’idéal serait de déloger une éventuelle “ trousse à pharmacie”. Prenez tout ce que vous jugerez utile.” Invitation lancée, à fouiller dans la misère.
©️ FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 30 Sep 2017, 2:39 pm




❝Résurrection❞
Hannibal Lecter & Will Graham
Nous progressions sur le sable, j'avançais péniblement, heureusement que je pouvais m'appuyer sur Hannibal. Je levais le regard vers lui tandis qu'il ajoutait une maxime à la phrase que j'avais prononcée. En effet, les mauvaises graines avaient la vie dure. J'étais devenu une mauvaise graine. J'étais devenu ce qu'Alana craignait que je devienne un jour. Cette empathie a eu raison de moi, peut-être aussi a-t-elle été un peu aidée par celui qui me soutenait en ce moment même ? Oui, c'était quasiment certain.

- En effet, c'est ce qu'on dit.

L'oasis arriva sous la forme d'une maison de vacances. Enfin, j'imaginais que c'était une maison de vacances étant donné sa situation géographique, loin de toute civilisation. Cela faisait notre affaire à cette heure que nous avions besoin de soins Hannibal et moi. Tandis que le docteur s'improvisait cambrioleur, je scannais les environs du regard. Pas âme qui vive, tant mieux, nous pourrions peut-être prendre un temps de repos. Hannibal prononça quelques mots, cela me fit porter mon attention sur lui de nouveau. Je hochais la tête.

- Probablement oui. Espérons-le en tout cas, je n'ai... pas envie de tomber sur quelqu'un en ce moment.

Oui, je n'étais pas encore prêt pour de nouveaux meurtres, il fallait me laisser le temps d'assumer celui de Dolarhyde. Hannibal m'avait tendu la main pour m'aider à entrer et je m'en étais saisi sans la moindre hésitation. Si j'avais dû opérer un retour en arrière, c'était sur la falaise tout à l'heure qu'il aurait fallu que je le fasse, c'était dans cette villa après avoir partagé ce verre avec Hannibal, oui, à présent je ne pouvais qu'avancer, continuer à emprunter ce chemin sinueux...peu importait après tout, je n'étais pas seul. Ainsi, j'étais donc entré à mon tour dans la maison. J'avançais doucement, à tâtons. Nous n'étions éclairés que par la lumière de la lune, ce qui était très peu vous en conviendrez. Je me tournais vers Hannibal tandis qu'il parlait.

J'allais argumenter qu'il ne faudrait peut-être mieux pas qu'on se sépare, mais il ne m'en laissa pas le temps. Je le regardais donc s'éloigner et obéissant à son injonction, je ne bougeais pas, je m'adossais à un mur, rester debout aussi longtemps m'était pénible et la tête commençait à me tourner. Tandis que le Docteur était parti à la recherche de Dieu sait quoi, je repartais dans mes pensées. Qu'allait-il advenir de nous à présent ? Il était clair que nous devrions vivre au jour le jour, se déplacer peut-être souvent...à moins que nous trouvions un endroit tellement perdu que nous puissions y recommencer une vie ? Je l'ignorais, tout ce que je savais et qui, d'ailleurs, était très étrange, c'était que j'étais rassuré qu'Hannibal soit avec moi. Vous ai-je déjà dit que je n'étais pas normal ? Sincèrement, voilà un homme qui m'a fait les pires choses possibles, il a tué des gens et s'est débrouillé pour me faire porter le chapeau, il m'a blessé physiquement et a essayé de me tuer, bon moi aussi je l'ai fait, mais quand même. Je ne devrais pas être rassuré par sa simple présence, c'est tout de même aberrant quand on y pense, non ?

La lumière arriva, un peu faiblarde, mais Hannibal fut de retour également. Je fronçais les sourcils en le voyant avancer. Il était blessé lui aussi, mais c'est moi qu'il regarda, c'est moi dont il observa la moindre parcelle de peau. Sous son regard scrutateur, je me sentais frissonner, pas de manière négative et c'était bien cela qui me faisait m'interroger. Il se saisit de mon visage pour regarder les blessures qui s'y trouvaient.

- Et les vôtres...vous n'allez pas rester comme ça.

Comme s'il n'avait rien entendu, il continua de parler, me demandant indirectement d'aller chercher ce qui pourrait servir de trousse de secours. Je poussais un soupir résigné.

- Très bien, j'y vais, mais... la discussion n'est pas close. Je vous soignerai.

Je partis donc de la pièce et fis le tour de la maison. J'avais monté les escaliers pour aller dans la salle de bains, si on cherchait une trousse de secours, c'était le bon endroit pour la trouver. Je restais un instant interdit devant l'état de la pièce. Des serviettes éponge jonchaient le sol. Je touchais l'une d'entre elle et constatais qu'elle était sèche. Que faisait-elle au sol dans ce cas ? Je décidais de ne pas m'attarder sur cette question. Je fouillais l'armoire à pharmacie, elle était pleine. Je pris donc tout ce qui pourrait nous servir comme des désinfectants, de la gaz, quelques pansements, puis je passais dans une chambre à la recherche d'une boite de couture, si un couple habitait ici, Madame avait certainement un nécessaire à couture, pour parer à toutes les éventualités. Bingo. Je pris donc du fil et une aiguille au cas où.

Je redescendis ensuite rejoindre Hannibal.

- Voici ce que j'ai trouvé. Si vous voulez...mon avis, la maison a été...délaissée il y a peu...Il ne faudra pas nous attarder.

Je m'approchais de lui et esquissais un petit sourire.

- Sans vouloir vous alarmer...vous n'avez pas...l'air bien.



© Pando


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 18 Nov 2017, 1:04 pm



Résurrection
Feat Will Graham
Un ersatz de sourire illumina le visage d’Hannibal, face à la réelle insistance d’un Will déterminé à le soigner. Expression enjouée qui disparut au moment même ou le brun quitta la pièce.

À nouveau séparés, le cannibale  de son côté s’afféra. Recherche assidue parfaitement menée, il trouva dans un placard une casserole ainsi qu’un antique réchaud, allumé à l’aide d’allumettes oubliées au fond d’un tiroir. L’eau prélevée au puit y fut mise à bouillir, dans l’optique de la purifier.

Sa tâche effectuée, il prit le temps de s’appuyer contre le mobilier. Bref instant de répit durant lequel il porta une nouvelle fois la main à son abdomen. Expiration fébrile de la bête blessée souffrant le martyr. Sa carnation virait désormais au pâle, changement provoqué autant par la douleur que par la perte de sang conséquente. Mal être vivement déguisé lorsque Graham revînt à lui, satisfait d’avoir trouvé ce dont ils avaient besoin.

“ Nous y passerons seulement la nuit. ” Il s’empara des ustensiles que Will avait entre les bras. “ Cela fera l’affaire. ” Il allait se détourner, lorsque Graham renchérit, dénonçant son état. “ Vous non plus.” Il s’éloigna de lui, commença à éparpiller le matériel sur la table.  “ C’est pourquoi vous serez le premier à y passer. “ Affirma t-il avec bienveillance.


L’ancien chirurgien désinfecta une aiguille à la flamme, avant d’y passer du fil. Prépara les compresses ainsi que les pansements. “ Il vous faudra ôter votre chemise, afin que je m’occupe de votre épaule.” Paroles prononcées évasivement, occupé qu’il était à préparer son matériel. Ce n’est qu’une fois prêt à officier, qu’il reporta son regard sur Will. Une fraction de seconde il resta interdit, lorsque ses orbes se posèrent sur le buste exposé. L’homme aux goûts d’esthète apprécia le tableau offert, mais en fit rapidement fît. Il s’empara d’une chaise par son dossier, la positionna face au plus jeune. “ Prenez place. ”

**


Suture parfaite, réalisée à même l’épaule du blessé. L’on reconnaissait là l’oeuvre d’un professionnel. Des pansements furent apposés sur la couture de fortune, le sang sur le derme, néttoyé à l’aide de compresses humidifiées. Manipulation identique, effectuée sur la joue du malmené, à un détail près ; Aucun fil unifia les chairs. La chose aurait été trop complexe, trop douloureuse. A la place, y furent positionnés des pansements strips.


Lorsque vînt son tour, Hannibal prépara le necessaire qu’il posa sur la surface plane, à disposition de son coéquipier. “ Avez vous déjà recousu à la main un jean ou tout autre vêtement élimé ? ” Non sans douleur il se dévêtit à son tour, s’exposa au regard de l’autre. “ C’est le même principe. ” Il prit place sur la chaise. Affaissement du corps ; Il était plus que temps que Graham intervienne - L’épuisement pouvait se lire sur le faciès du docteur. “ Une chance que la balle ne soit pas restée à l'intérieur. Cela aurait été bien plus complexe. ” Ses billes sombres s’ancrèrent aux prunelles claires de Will. C’était à son tour de le réparer.
©️ FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 02 Déc 2017, 3:52 pm




❝Résurrection❞
Hannibal Lecter & Will Graham
Les blessures se faisaient de plus en plus sentir, la douleur commençait à me faire un peu perdre la tête, il était grand temps de faire quelque chose. Heureusement pour nous, j'avais trouvé un nécessaire à couture ainsi qu'une trousse de secours. Il était évident que nous n'aurions pas pu aller à l'hôpital, ni Hannibal ni moi n'étions assez en forme pour arriver à un hôpital quelconque et vu ce qu'on avait il y a quelques heures, il fallait mieux éviter la civilisation pour quelques temps. Fier de ma trouvaille, j'avais rejoins Hannibal à l'étage en-dessous en spécifiant qu'il ne faudrait pas nous attarder ici. Il me rassura en précisant que cet abri ne servirait seulement pour la nuit. Je hochais la tête en guise de réponse. J'observais Hannibal en silence et je ne pus que constater qu'il pâlissait à mesure que le temps passait. Il fallait vraiment qu'il soit soigné, mais cette tête de mule avait décrété que je serais celui qui passerait le premier. Etant donné son état, je ne voulais pas le contrarier, j'obéissais donc, docilement. Sur un petit soupir néanmoins, j'acquiesçais.

- Bien, mais ensuite vous ne pourrez plus vous dérober.

Il me demanda d'ôter ma chemise. A nouveau je hochais la tête et, doucement, en essayant de me provoquer le moins de douleur possible, je laissais tomber mon vêtement, grimaçant tout de même lorsque les fils de la chemise frôlaient la blessure de mon épaule. Je m'installais sur la chaise et le laissais me soigner. Retenant avec peine quelques gémissement de douleur, je serrais les dents. Pour détourner mon attention, je fixais le docteur. J'aimais voir son habilité, la précision avec laquelle il effectuait les gestes nécessaires. J'espérais intérieurement qu'il ne soit pas trop déçu lorsque ce sera mon tour de le soigner. Je n'avais pas la précision d'un chirurgien moi. Et ce fut au tour de mon visage d'être soigné.

Lorsqu'il eut terminé, je me redressais et hésitais un instant, mais décidais de ne pas remettre mon vêtement, j'avais eu trop de mal à l'enlever.

- Merci. A vous maintenant.

Je le laissais s'installer tandis que je m'emparais de ce dont j'avais besoin. J'eus un petit sourire amusé à sa question.

- Oui bien sûr, mais les vêtements ne crient pas, donc je ne peux pas savoir si je leur fait mal ou pas. Ainsi, n'hésitez pas à me le dire si jamais la douleur devient insupportable.

Je faisais dos à Hannibal tandis que je lui répondais, arrangeant mes "ustensiles" pour plus de facilité. Je me retournais ensuite une fois qu'il avait pris place sur la chaise. A mon tour, je restais un instant sans bouger lorsque je le vis torse nu. Quelle était cette chaleur qui s'emparait soudainement de moi ? Je l'ignorais et décidais que ce n'était pas le moment de m'en soucier. Je m'avançais vers Hannibal et plongeant à mon tour mon regard dans le sien, je m'apprêtais à "opérer".

- Vous êtes prêt ? Je commence.

Avant qu'il n'ait eu le temps de répondre, je me mis à l'oeuvre, consciencieusement, essayant de lui faire le moins de mal possible. Au bout de quelques minutes, la plaie était bien recousue, finalement je ne me débrouillais pas trop mal pour un néophyte. Je fini par nettoyer le tour de la plaie pour laisser un "travail" propre puis je jetais le matériel dont nous nous étions servi. Je me tournais ensuite vers Hannibal.

- Dites...j'ai une question...Qu'est-ce qu'on va faire maintenant ?

J'espérais que Hannibal me prenne assez au sérieux pour deviner que je ne parlais pas de "maintenant" cette nuit, mais plutôt "Quelle sera notre vie maintenant, après ce que nous avons fait ?" ou bien "Allez-vous m'abandonner ?" Une sourde angoisse se saisit de moi. Hannibal était devenu en peu de temps mon "univers", une planète autour de laquelle j'étais en orbite, et cela m'effrayait, mais ce qui m'effrayait encore plus, c'était qu'il puisse me laisser un jour. Je venais seulement d'en prendre conscience.



© Pando


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 24
MESSAGES : 484
ANNIVERSAIRE : 01/09/1993
INSCRIPTION : 02/11/2017
GROUPE : Usine
EMPLOI : Lycéen & membre d'un gang
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Ven 16 Fév 2018, 10:33 pm


Coucou @Will Graham & @Hannibal Lecter  !
Le rp n'a pas eu de réponse depuis un certain temps, est-ce toujours d'actualité ou bien je peux archiver ? ♥️



DELIVER ME INTO MY FATE
IF I'M ALONE I CANNOT HATE
MY LOVE WAS PUNISHED LONG AGO
IF YOU STILL CARE DON'T EVER LET ME KNOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 17 Fév 2018, 3:57 pm


Hello !

Le rp est toujours d'actualité, ça sera probablement ma prochaine réponse ! 46 C'est juste ma lenteur qui est pénalisante xD 64


by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Dim 18 Fév 2018, 3:20 pm



Résurrection
Feat Will Graham
Oeillades discrètes, posées sur les muscles saillant, le derme clair de Graham. Ce dernier s’évertuait à recoudre correctement ses plaies. La vision offerte permit cependant à Hannibal de faire abstraction de la douleur véhiculée par l’aiguille. Will ne mit guère longtemps à le soigner ; soulagement de la bête blessée. Son sang cessa de couler.


Une fois débarrassé des ustensiles souillés, son comparse le questionna à propos de la suite des évènements. De leur futur commun.  “ Ce que nous allons faire… Profiter du répit que confère cet endroit pour reprendre des forces, récupérer. ” Il se leva, fit quelques pas en direction de l’escalier qui menait à l’étage. “ Mais en ce qui concerne l’avenir, ne vous inquietez pas. Mes ressources sont inépuisables. Nous ne sommes pas au pied du mur.  ” Il voulait partir ailleurs, dans un autre pays. Le temps de se faire oublier. Que les médias parlent d’eux au passé. Il commença à gravir les marches, lança à l’attention du brun ; “ Vous venez ? Il y aura probablement assez de place pour deux.  ”


Une fois dans la chambre, il contourna le lit, gagna le côté “fenêtre”. Il s’assit sur le bord du matelas, se débarassa de son pantalon, trempé. Conserva uniquement son dessous, par principe. Pour ne pas indisposer Graham. L’étoffe légère secherait sur lui.

Il se glissa sous la couverture, s’allongea sur le dos et remonta le tissu sur son buste. Ferma les yeux et expira. “ Nous sommes désormais des fugitifs Will. Il nous faudra faire preuve d’une discrétion sans égale… ” Il marqua une pause. “ Maintenant que vous êtes là.. Je n’ai plus de raison de retourner derrière les barreaux. ” Ce n’était plus un secret. Sa précédente arrestation, il l’avait provoqué. Pour être certain de retrouver Will, à un moment ou à un autre.

Il tourna sensiblement son visage vers la gauche, l’offrant aux rayons de la lune qui filtraient à travers la vitre. Sa respiration sembla ralentir [...]  


©️ FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Dim 18 Fév 2018, 4:15 pm




❝Résurrection❞
Hannibal Lecter & Will Graham
J'étais content, j'avais réussi à soigner Hannibal à peu près correctement. En tout cas il ne s'était pas plaint. Est-ce qu'il l'aurait fait s'il avait eu trop mal ? Je l'ignorais et ne voulais pas vraiment le savoir.  J'avais ensuite demandé à Hannibal un peu plus d'informations sur notre "futur". J'étais encore un peu perturbé par ce que j'avais fait tout à l'heure, ôter la vie d'un homme est une expérience très marquante, même si cet homme avait décidé de vous tuer. Prendre une vie humaine ne pouvait que laisser des traces et pour l'heure j'étais un peu perdu. Hannibal était le seul point stable de mon univers pour l'instant. Il semblait si calme que c'en était communicatif, voilà pourquoi je ne voulais pas qu'il m'abandonne. Je serais prêt à faire le tour du monde à pieds pour le suivre. Je sais c'est étrange dit ainsi, mais c'était ce que je ressentais en cet instant.

La suite du programme était donc le repos. Cela m'allait parfaitement. Il me rassura ensuite sur le fait que nous ne manquerions de rien. J'esquissais un petit sourire. Il semblait avoir une telle habitude de tout ceci que cela aurait dû m'effrayer et me faire fuir, mais c'était tout le contraire. Je sortis de mes pensées lorsqu'il m'invita à le suivre alors qu'il se trouvait dans les escaliers.

- Humm ? Oui, je viens.

Joignant le geste à la parole, je montais avec lui. Je le regardais s'installer dans le lit puis m'installais à mon tour à côté de lui, j'avais gardé uniquement mon boxer également. Je m'allongeais et remontais le drap jusqu'à mon nez, tournant la tête sur le côté, j'observais Hannibal tandis qu'il parlait.

- Bien sûr...cela va sans dire.

Oui, nous étions des fugitifs. Jack ou qui que ce soit ne nous retrouvera pas, je ne le permettrais pas. Je connais leurs méthodes par coeur et je sais très bien ce qu'il faut faire pour les parer. Et puis Hannibal évoqua ce qu'il avait fait avant tout cela, avant cette folie meurtrière. Il s'était laissé arrêter pour que je sache à tout moment où le trouver si j'avais besoin de lui. A l'époque, je n'avais pas perçu ce geste correctement, à sa juste valeur. Maintenant, je sais que s'il ne l'avait pas fait, je serais probablement mort à l'heure qu'il est.

- Merci.

Ce ne fut qu'un murmure, mais quelque chose me disait qu'il l'avait entendu. Je le remerciais d'avoir fait cela. Il ferma les yeux, laissant les rayons de la lune caresser son visage. Je l'observais un instant silencieusement et la réalité me frappa de plein fouet.  Cet homme qui se trouvait à côté de moi était un grand criminel qui avait consommé ses victimes avec un calme olympien, il avait failli me manger le cerveau...et à présent il dormait à côté de moi. Tel que je le connaissais, il ne devait dormir que d'un oeil. S'il me restait un soupçon de raison, je serais sorti de ce lit et j'aurais fuis aussi vite que possible, mais...la raison m'avait quitté lorsque je m'étais réfugié dans les bras d'Hannibal en haut de cette falaise et que je nous avais fait tomber. Ce geste avait été symbolique, j'acceptais de plonger avec lui dans les ténèbres et la noirceur. Voilà pourquoi, au lieu de fuir, je me tournais sur le côté, fermant les yeux et laissant filer un "bonne nuit" tout juste murmuré.

Le lendemain matin, je me réveillais doucement. Je me redressais dans le lit et il ne me fallu qu'un quart de secondes pour me rappeler ce que je faisais là et ce que j'avais fait la veille. Je regardais mes blessures. Hannibal avait vraiment fait du bon travail, mes blessures n'avaient pas saigné. .



© Pando


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 07 Avr 2018, 7:49 am


Coucou @Will Graham et @Hannibal Lecter
Le rp n'a pas eu de réponse depuis un certain temps, est-ce toujours d'actualité ou bien je peux archiver ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 07 Avr 2018, 8:13 am


Coucou Bucky 15

Normalement il est toujours en cours....je vais demander à ma tendre moitié de bien vouloir y répondre 41


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Sam 12 Mai 2018, 1:18 pm



Résurrection
Feat Will Graham


Son sommeil, bien que profond, se vit agrémenté de quelques songes obscurs, dans lesquels Will n’avait pas survécu à leur chute vertigineuse. Scénario extrêmement déplaisant pour le cannibale, qui se fit force pour émerger du monde des rêves. Le soleil offrait déjà la douceur de ses premiers rayons lorsqu’il ouvrit les yeux. Billes qu’il porta sur un Will assoupi à ses côtés. Satisfaction. Avec une précaution sans nulle autre pareil, Lecter quitta le lit, laissant Graham poursuivre sa nuit. Le quadragénaire enfila son pantalon encore moite. Puis réajusta les couvertures sur le dos du plus jeune, avant de regagner le rez-de-chaussée.

Il aurait bien concocté un petit déjeuner exquis, mais les ingrédients culinaires ici, faisaient défauts. Rien. Il n’y avait rien, susceptible de contenter leur fringale naissante. Ils devraient attendre avant de pouvoir se sustenter convenablement. Lecter enfila sa chemise, lorgna celle de Will. Il s’en empara. S’imprégna de l’odeur d’aftershave, dominée par les exhalaisons salines. Etonnante manie dont il ne se départissait pas.

Un craquement dans l’escalier mit terme à son étude olfactive. Il se retourna ; Will
apparut dans son champ de vision.
“ Bonjour Will. Vous avez bien dormi ?  ” Lorsque Graham gagna sa proximité, Hannibal lui tendit l’étoffe. “ Comment vous sentez vous ? ” Coup d’oeil lancé aux blessures pansées. La sienne était quelque peu douloureuse.  “ Il est temps pour nous de quitter cet endroit.  ” Il se détourna. “ J’aimerais pouvoir contacter Chiyoh.  ” Se mit à fouiller dans le tiroir de la cuisine. “ Son aide nous serait précieuse.  ” Couteau suisse glissé dans la poche de son pantalon. Arme en devenir - Il avait déjà des idées pernicieuses en tête. “ Mais d’ici là, trouvons une autre demeure. Pourvue de vivres.  ” Peu de chance qu’ils puissent vivre uniquement d’amour et d’eau fraîche. Il leur fallait retrouver une once de civilisation.


***



En véritables fugitifs, ils crapahutèrent, à travers bosqués et prairies. Gagnèrent un espace dégagé avec une vue panoramique sur sorte de vallée. En contrebas, une maison, avec un pick up garé à proximité. Habitation occupée. Ils surveillèrent un temps les mouvements des occupants. Un couple de vieux, apparement. “ Vous n’êtes pas obligé de venir. Uniquement si le coeur vous en dit. ” Une lueur assassine traversa les orbes d’Hannibal. Son intention était claire comme de l’eau de roche.


©️ FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 38
MESSAGES : 86
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 12/08/2017
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Ven 18 Mai 2018, 4:16 pm




❝Résurrection❞
Hannibal Lecter & Will Graham
Je me tourne et retourne dans le lit, gémissant doucement. Mes blessures me font un peu mal, mais cela n'a rien d'étonnant. J'avais passé une nuit quelque peu agitée, je glissais dans un someil un peu plus profond alors que je sentais les rayons du soleil sur mon visage. Le matin venait d'arriver, j'allais devoir me lever. J'avais bien senti la couverture être remonté sur moi, mais je n'avais pas bougé, simulant un sommeil bien profond, je voulais attendre un peu avant de reprendre contact avec la réalité, je voulais attendre un peu avant de commencer cette nouvelle vie qui serait désormais la mienne, une vie faite de fuites dans la nuit, de meurtres aussi peut-être. Tuer le pauvre quidam qui a croisé notre chemin tout ça parce qu'il pourrait nous reconnaître et nous dénoncer. Oui, la vie n'allait pas être simple, cependant, je ne pouvais rien y faire. Ma seule consolation dans tout ceci c'était que je n'étais pas seul, Hannibal était avec moi et je savais qu'il n'allait pas me lâcher de sitôt. C'était assez étrange quand on y repensait, que je sois rassuré par la simple présence de l'homme qui pourtant m'avait fait beaucoup de mal. Oui, sauf que Hannibal avait fait du mal à l'ancien Will, le Will 2.0 que j'étais à présent n'avait aucun grief contre Hannibal, bien au contraire. J'avais définitivement plongé dans les abysses du côté le plus noir de ma personnalité.

Décidant qu'il était temps de me lever, je rejetais la couverture puis m'étirais, faisant au passage craquer quelques os, puis je me levais enfin. Je descendais pour voir Hannibal avec ma chemise dans les mains. Je haussais un sourcil, un sourire amusé se dessinant sur mes lèvres.

- Bonjour Hannibal. Considérant la situation, je dirais que je n'ai pas à me plaindre. Et vous ?

Je bougeais et m'avançais vers lui, le remerciant lorsqu'il me tendit ma chemise.

- Mes blessures m'ont un peu réveillé cette nuit, mais cela n'a rien d'étonnant. Et les vôtres ? Est-ce que je peux changer de métier et devenir couturier ?

J'avais dit cela sur un ton léger, comme si j'avais encore la possibilité de changer de vie, comme si Hannibal et moi n'étions pas recherché par la police...d'ailleurs, le sommes-nous ? Peut-être que non ? Peut-être pensent-ils que nous sommes morts ? Si tel est le cas, il nous faut redoubler de prudence pour ne pas se faire voir.  J'écoutais Hannibal et hochais positivement la tête lorsqu'il parla de quitter cet endroit. Nous ne pouvions effectivement pas nous permettre de trop traîner. Lorsqu'il mentionna Chiyoh, je ne pus empêcher une petite grimace. Effectivement, elle savait y faire, je pouvais en témoigner.

- Elle est redoutable, c'est  certain.

Et puis j'avais suivi Hannibal à la recherche d'un autre endroit où nous abriter et où nous pourrions nous restaurer. Nous avons trouvé une maison et nous sommes restés à l'observer un moment...enfin nous observions le mouvement à l'intérieur. Je me tournais vers Hannibal alors qu'il m'avait dit que je n'étais pas obligé de venir avec lui. La lueur qu'il y avait dans son regard...elle me fit frissonner, mais pas de peur. Je savais ce qu'il avait en tête. Je ne mis pas longtemps avant de répondre.

- Allons...vous savez comme moi qu'il est trop tard pour faire machine arrière, si jamais cela avait été mon désir, mais rassurez-vous, il n'en est rien. Nous y allons ?

Sans attendre sa réponse, comme pour lui montrer que j'avais bien l'intention de poursuivre sur la voie que j'avais emprunté, je marchais vers la maison, d'un pas assuré, prenant tout de même certaines précautions pour ne pas qu'on me voit arriver. Je n'avais aucune idée de comment nous allions pouvoir procéder surtout que...quel idiot, j'avais oublié de prendre un objet qui aurait pu servir d'arme.



© Pando


LOVE CAN BE
SO PAINFULL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 42
ANNIVERSAIRE : 27/09/1988
INSCRIPTION : 03/09/2017
WHATEVER
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will Lun 25 Juin 2018, 3:50 pm



Résurrection
Feat Will Graham


L’initiative prise par Will surpris agréablement Hannibal ; Visiblement Graham était bel et bien décidé à l’accompagner dans les abîmes. Lorsque l’ancien profiler quitta sa cachette pour emprunter la direction de l’habitation, Lecter lui emboîta le pas.

Ils gagnèrent rapidement la demeure. Et une fois parvenus sur le pas de la porte, le plus âgé souffla quelques mots à son acolyte, tandis qu’il toqua à la porte ;  “  Laissez moi faire. ” La caboche pleine d’idées torves, son faciès emprunta une expression faussement avenante lorsque la lourde s’ouvrit sur une vieille malingre. Celle-ci posa son regard sur Hannibal, puis sur Will. Ses billes vides s’attardèrent sur les tâches de sang délavées, présentes sur les vetements des deux hommes… Mais elle en fit fi. “ Bonjour madame. Excusez nous de vous importuner de la sorte, mais notre véhicule est tombé en panne et..  Nos téléphones ne captent rien dans ces vallonnements. Pouvons nous utiliser votre combiné, s’il vous plait ?  ” Elle ne sembla pas comprendre les propos émis, mais sans un mot, se rangea sur le côté, les laissa entrer.



A contrario de la maison qu’ils avaient précédemment occupé, celle-ci disposait de tout le nécessaire pour répondre à leurs besoins. L’unique bémol demeurait dans la présence des occupants. Lecter s’avança dans la pièce, son regard parcourant les alentours. Ses agates se posèrent sur le journal du jour,  disposé sur la table. Une page pleine leur était consacrée, à eux deux, les fugitifs. Leur portrait, en noir et blanc, tronait au-dessus d’un article bien garni. Hannibal hocha la tête en direction du canard, signalant à Will ce détail non moindre - Ils étaient menacés.

Lecter fourra la main dans sa poche, en sortit discrètement le couteau qu’il avait en sa possession. Il déplia la lame… “ Marthe ? “ Voix d’homme chevrotante. L’ancêtre apparut dans l’encadrement d’une porte, posa son attention sur les deux étrangers. S’en retrouva bouleversé, car il les reconnut immédiatement ; Il s’agissait des deux fuyards dont parlaient les médias. Une expression d’éffroi déforma les traits de son visage. “ Marthe, qu’as tu fait ?“ Dernières paroles adressées à celle qu’il condamnait, d’avoir fait entrer des meurtriers. L’ainé l’avait compris : ils étaient finis.






©️ FRIMELDA



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Résurrection ⇝ Will


Revenir en haut Aller en bas
Résurrection ⇝ Will
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» |SCÉNAR| Résurrection.
» Oui, je suis morte. Mais ma résurrection est prévue la semaine prochaine.
» Résurrection... CB is back !
» FLOWER FOUR, RESURRECTION - RPG
» MYTHOLOGIE EGYPTIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☕ Whatever, tant que je bois mon café :: Whatever, je vis paisiblement à Spring Harrow :: ⇒ Ailleurs-
Sauter vers: