Revenir en haut Aller en bas



 
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
RÉPERTOIRE DES CAMPS
MEMBRES D'OCTOBRE : MONICA REYES & STILES STILINSKI
MEMBRE INCARNATION DE SEPTEMBRE : SHANE WALSH ET IAN GALLAGHER
ENVIE DE DEVENIR PARRAIN ?
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART
ASTUCE ♛ SOULIGNEZ VOS PAROLES MET EN COULEUR AUTOMATIQUEMENT.
NOUVELLE INTRIGUE : ÎLE
RECRUTEMENT : MODERATEUR

J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: ☸ Whatever, on vient de vivre un crash :: Whatever, je suis perdu sur Baywave Island :: ⇒ La Plage
avatar
ÂGE RÉEL : 37
MESSAGES : 76
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/07/2017
EMPLOI : Etudiant à l'université
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Mar 8 Aoû - 23:53


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?

Je ne sais plus vraiment combien de temps cela faisait que nous étions sans nouvelle de Ian et personne ne semblait s'en inquiéter plus que cela. Je trouvais quand même ça étrange, je veux dire, nous avons toujours été proches entre frères et soeurs, même si nous avons eu quelques accrochages, ce n'était rien comparé à l'amour qu'on se portait les uns aux autres, même si nous avions une drôle de manière de se le montrer. Quoi qu'il en soit, inquiet de ne pas avoir de nouvelles de mon frère, j'avais pris la décision de partir à sa recherche. Je sais que c'était complètement stupide parce que je n'avais absolument aucune idée de la direction que je devais prendre, où Ian se rendait-il quand il avait disparu ? Je n'en savais rien, mais j'étais prêt à parcourir toute la surface du globe pour le retrouver. Il était mon petit frère, je l'aimais et il me manquait. Ainsi, une nuit, j'avais pris quelques affaires que j'avais fourré dans un sac à dos, j'étais passé rapidement dans la chambre de chacun de mes frères et soeurs pour leur dire au revoir, ne sachant pas quand est-ce que je les reverrais et j'étais parti dans le silence de la nuit.

J'avais parcouru les routes jusqu'à traverser les trois villes qui jouxtaient la mienne. Je voulais prendre un peu de repos et cherchais donc un hôtel pour le faire lorsque le drame se produisit. Il avait plu, la chaussée était glissante, j'ai perdu le contrôle de mon véhicule, j'ai réussi cependant à éviter qu'il n'emboutisse un endroit peuplé. J'ai fini ma course dans un fossé. Je n'ai pas eu le temps de sortir de la voiture avant que celle-ci n'explose à cause d'une fuite dans le réservoir d'essence. Je savais bien que j'avais oublié quelque chose, emmener la voiture au garage. Et merde.

Un mal de tête se saisit de moi. J'entends comme le bruit de la mer sur le sable. Hein ? Quoi ? Attendez...minute, c'est quoi ce délire ? Je suis censé être mort là. Je me redresse pour constater que j'étais allongé sur du sable. En regardant alentour, je peux constater que je suis sur une île. Je pose ma main sur mon front. Est-ce que je suis en train de rêver ? Je ne crois pas vraiment au Paradis et à toutes ces conneries...alors où est-ce que je suis bon sang ?  Je me relève et commence à avancer droit devant en regardant autour de moi.


- Mais qu'est-ce que....qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Où est-ce que je suis moi ?

Je fronce les sourcils, apercevant un type au loin. Il commence à repartir. Je commence à lui courir après.

- Hey...hey Monsieur, attendez....attendez je...Ian ! Putain, mais c'est quoi c'te blague ? Ian, c'est vraiment toi ?

Tout en courant, je m'étais rapproché du type et avais pu constater qu'il s'agissait en fait de mon propre frère, Ian, celui-là même que je recherchais. Bon sang, j'ai explosé, je n'avais aucune chance de m'en sortir...alors qu'est-ce que je fous là ?



☆☆☆ Beerus



— PEOPLE  I CARE ABOUT
My brothers and sisters and the "Two M", aka Mandy and Mickey Milkovich× code by lizzou.



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 2312
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 08/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Sam 12 Aoû - 20:38


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?

Je ne comptais plus les longs mois depuis que je me trouvais sur l'île, ça devait faire un an je pense, en réalité, je ne savais pas vraiment, c'était difficile de se rendre compte du temps qui passe dans un endroit pareil, j'étais seulement sûr que ça faisait un bon moment que je n'avais pas vu ma famille. Nous les Gallagher, nous avions toujours été soudés les uns les autres, et ça malgré nos nombreux coups de gueule. Qu'importait, la fratrie, c'était la chose qui comptait le plus. C'était d'ailleurs pour ça que j'avais voulu quitter cette putain d'île, trouver un moyen de retrouver les miens, de retrouver ma famille, mes frères et soeurs. Mais j'avais finis par réaliser qu'il n'y avait aucun moyen de quitter cet endroit. Nous étions pris au piège, tous autant que nous étions. Le manque s'était installé, mais j'avais repris le court de ma vie, je n'avais jamais été du genre à m’appesantir. Les Gallagher avait appris à s'en sortir en ne se laissant pas atteindre et c'était ce que je faisais.

Cela faisait plusieurs jours que j'avais quitté cette grotte dans laquelle j'avais été enfermé pendant de longues heures. J'étais retourné au village mais je n'y étais resté que le temps de faire mes tâches quotidiennes pour la communauté. Et j'étais repartit dans mon exploration. J'avais peut être eu l'espoir de recroiser Derek à un moment, mais en même temps, il était tellement asocial que j'étais persuadé qu'il était peut être mieux de ne pas le croiser quelques temps.  En continuant mon exploration, j'avais finit par rejoindre la plage. J'étais déjà arrivé jusqu'à celle ci de l'autre côté de l'ile, mais jamais dans ce coin là. Il n'y avait personne et l'eau semblait calme. On était bien loin de la tempête qui s'était produite quelques jours plus tôt.

Je marchais sur la plage, je m'étais mis en tête de trouver quelque chose de nouveau à ramener au village. Quelque chose qui soit vraiment utile et avec les quelques crash qu'il y avait eu, il y avait sans doute moyen. On recherchait en général en premier lieu les trousses de secours, mais on pouvait aussi trouver d'autres choses. Je marchais donc le long de la plage quand je finis par entendre une voix derrière moi. Cette voix bien trop familière pour que je ne décide de m'en foutre comme j'en avais un peu l'habitude par moment. Je me retournais pour me retrouver face à mon frère. C'était pas possible, il ne pouvait pas être là, comment était-il arrivé là !?

« Lip ! Putain, mais comment t'es arrivé là !? » C'était la bonne question que je pouvais poser car si il avait pu venir, peut être que nous pourrions repartir ? Quitter cette île non ? Je n’allais pas commencer à balancer des banalités, mais qu’est ce que j’étais heureux de le voir !

☆☆☆ Beerus


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 37
MESSAGES : 76
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/07/2017
EMPLOI : Etudiant à l'université
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Lun 14 Aoû - 11:07


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?

Etait-ce une putain d'hallucination ? Ou bien comme j'étais mort, est-ce que c'était un genre d'endroit où tous les macchabés se retrouvaient ? Si c'était le cas, cela voulait dire que mon frère était mort également et ce n'était pas vraiment une excellente nouvelle. Cela faisait tellement longtemps que nous étions sans nouvelle de Ian, environ un an et c'était atroce parce qu'on ne savait pas du tout dans quelle direction aller pour le rechercher. Où était-il parti ? Qu'avait-il voulu faire ? On se posait des questions bien sûr, mais nous ne pouvions pas vraiment agir. C'est ce manque d'action qui me faisait devenir complètement cinglé. C'est pourquoi j'avais pris ma voiture et que j'étais parti sur les routes pour tenter de le retrouver. Je sais que c'était complètement stupide, je ne savais même pas quelle direction prendre alors je roulais un peu au hasard. Dans l'absolu cela n'aurait pas été trop grave, j'aurais perdu quelques mois de ma vie et je serais rentré à la maison bredouille et encore plus inquiet. Oui, c'est ce qui aurait dû se produire sauf que j'ai eu ce foutu accident et je me suis réveillé ici.

Quand je vois cet endroit, je me dis que c'était foutu, je n'aurais jamais pu retrouver Ian ici, d'abord parce que je ne savais même pas qu'un tel endroit existait et puis, je ne savais même pas si cette île était sur une carte. Cela faisait beaucoup de facteurs hasardeux. Imaginez donc ma surprise quand, interpellant quelqu'un, je me rends compte qu'il s'agit de mon frère. Pour être certain que c'est bien lui, que je ne suis pas en train de faire un foutu rêve, je le serre brièvement dans mes bras.


- Putain mec, c'est la folie en ce moment. Comment je suis arrivé là ? Excellente question. D'abord on est où exactement ? Et toi ? Tu es là depuis longtemps ? Depuis le début peut-être, ça fait quasiment un an que t'es parti. T'es arrivé comment toi ?

Je posais beaucoup de questions, c'est certain. Passant nerveusement la main dans mes cheveux, je regardais autour de nous puis reporta mon attention sur mon frère.

- T'aurais pas une clope par hasard ? Parce que les miennes sont trempés. Voilà ce que c'est que de se réveiller au bord de l'eau.


Je fis quelques pas et allais m'assoir sur le sable un peu plus haut, continuant à regarder mon frère, je consentis enfin à lui répondre.

- Ecoute Ian....je ne sais pas du tout comment je suis arrivé ici, et surtout je ne sais pas pourquoi je m'y trouve. Je vais te dire ce dont je me souviens.

Je poussais un soupire, cela n'était pas spécialement facile d'annoncer sa propre mort à son petit frère.

- Cela faisait tellement longtemps que nous étions sans nouvelle de toi, nous ne savions même pas où te chercher, on ne pouvait que faire des suppositions, on avait déjà fait le tour de tous les endroits que tu avais l'habitude de fréquenter, mais rien, pas le moindre indice et pourtant nous l'avons fait plusieurs fois ce tour. Je finissais par tourner cinglé, j'en avais tellement marre de ne rien pouvoir faire  qu'une nuit, je suis parti de la maison à ta recherche. Oh je sais, ce n'était pas bien intelligent vu que je ne savais pas vraiment par où commencer mes recherches, mais passons. Donc j'ai roulé, j'ai traversé trois villes, cherchant des indices de ton hypothétique passage quand soudain...la chaussée était tellement glissante que j'ai perdu le contrôle de mon véhicule, après avoir donné un ultime coup de volant, j'ai terminé dans un fossé. Je commençais à peine à reprendre conscience lorsque la voiture a explosé. Je suis mort Ian...et je suis arrivé ici.


☆☆☆ Beerus



— PEOPLE  I CARE ABOUT
My brothers and sisters and the "Two M", aka Mandy and Mickey Milkovich× code by lizzou.



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 2312
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 08/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Mar 22 Aoû - 2:08


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?
Depuis que je me trouvais sur l’île, j’avais étudié toutes les hypohèses concernant mon arrivée sur cette île, et j’avais sauté sur la plus cohérente sans me poser d’avantage de question. Il fallait avouer que me poser des questions n’auraient pas vraiment avancé les choses concernant ma présence ici. Comment j’étais arrivé là ? J’avais sauté à la conclusion la plus plausible. Le crash d’avion et puis me réveiller ici sur la plage après avoir été assomé pendant quelques heures. C’était simple non ? Même si j’avais essayé de quitter l’île pour retrouver ma famille, j’avais finit par abandonner. Putain, je n’en avais plus rien à faire de tout ça. C’était le nouveau départ que je voulais en partant pour l’armée et j’y étais parvenu. J’aimais ma famille, mais ce n’était pas trop de vouloir enfin prendre un nouveau départ non ? De vouloir oublier Mickey, sa putain de femme et le fait qu’il était sans aucun doute père aujourd’hui. Non, j’avais pris la bonne décision, mais il n’en restait pas moins que je me demandais ce que faisait mon frère sur cette île, comment il avat pu se retrouver ici et comment il m’avait retrouvé alors que cette île semblait être inconnue de tous. C’était en tout cas ce que j’avais déduis des quelques conversations que j’avais eu avec les habitants de l’île, ceux qui étaient là depuis longtemps. Et d’autres qui étaient arrivé comme moi. Lors d’un crash ou d’un naufrage.

Il était clair que le fait que nous nous retrouvions tous les deux à cet endroit au même instant était le fruit du hasard ou alors un coup du destin qui avait voulu que deux frères se retrouvent après du temps loin l’un de l’autre. Je ne savais pas vraiment comment mon frère était arrivé là, c’était étrange, mais j’étais soulagé, d’un coup, mon quotidien venai de se modifier, d’un coup, je n’étais plus seul, je connaissais quelqu’un sur cette île maudite et ce n’était pas n’importe qui. Lorsqu’il fut dans mes bras, je compris qu’il ne s’agissait pas d’une hallucination, il était bel et bien là. Les questions de mon frère s’enchainaient et je ne savais pas comment lui répondre exactement. Il était clair qu’il se posait les mêmes questions que moi au début. Des questions, dont j’avais arrêté de vouloir connaitre les réponses.

« On est sûr une ile, mais comment tu es arrivé ici ? » Ignorant vraiment comment moi-même j’étais arrivé là, cela allait peut être nous donner une réponse assez constructive. Enfin sans doute pas. Je ne savais pas. « Je suis ici depuis un an maintenant… mon avion s’est crashé. » Personne ne savait vraiment pourquoi ni même comment j’avais quitté la maison Gallagher. J’avais juste pris le numéro de sécu de mon frère et m’était tiré le plus loin possible de toute la merde dans laquelle je vivais. A l’époque ça me semblait très bien de partir comme ça, comme un voleur sans que personne ne sache réellement le comment. Et puis le pourquoi, j’avais mis ça dans un coin ne voulant pas pensé au passé. Mon attention se portait sur mon frère alors qu’il avait envie de clope. Je sortis l’unique paquet que je conservais précieusement et lui tendit une clope, il semblait en avoir besoin. « Tu ne trouveras pas de clope ici, que des cigares fabriqués par ceux du village. Les quelques paquets qu’on trouve proviennent des crashs mais c’est au premier qui se sert. » C’est comme ça que j’avais récupéré un paquet quelques semaines plus tôt, mais je ne fumais quasiment plus, sauf quand j’en avais vraiment besoin, mais il fallait apprendre à préserver ce qu’on avait peu.

Je regardais mon frère, souhaitant savoir comment il était arrivé ici, mais sa réponse me paru tellement grotesque, impensable. Me faisant repenser indéniablement à la façon dont j’étais arrivée sur cette ile. Il était clair que quelque chose avait mal tourné, pour lui comme pour moi. Mais de là à ce qu’il soit mort. Non, c’était impensable. Et puis, est-ce que ça signifiait que j’étais moi-même mort ? J’eu un léger ricanement en regardant mon frère « Mais enfin Lip… comment tu pourrais être mort et te retrouver ici… a moins que je ne sois mort aussi mais… je ne me souviens pas être mort. »

☆☆☆ Beerus


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 37
MESSAGES : 76
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/07/2017
EMPLOI : Etudiant à l'université
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Sam 9 Sep - 21:55


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?

Je n'ai jamais aimé "Les aventures de Robinson Crusoé". J'adore lire, mais l'histoire d'un type échoué sur une île déserte n'est clairement pas le genre de livre que j'affectionne, alors imaginez à quel point me retrouver dans sa situation peut être difficile pour moi. Enfin ce brave Robinson n'était pas mort lui. Ce qui m'amenait à me poser cette question : si Ian s'en sortait, s'il réussissait un jour à quitter cette île, à supposer que ce soit possible...comment ça se passerait pour moi ? Est-ce que je resterais ici ou bien est-ce que j'irais nourrir les vers à six pieds sous terre ? Cela peut paraître égoïste, mais c'est tout de même compréhensible de vouloir savoir ce qu'on allait devenir, non ? Quoi qu'il en soit, Ian ne semblait pas vraiment non plus savoir ce qu'il faisait là où comment il y était arrivé, ce qui veux donc dire que personne n'arrivait ici de son plein gré, ce qui n'était pas vraiment fait pour me rassurer. Nous nous étions retrouvé dans les bras l'un de l'autre, ce qui signifiait que ni lui, ni moi n'étions en train de rêver, à la limite j'aurais préféré, quoi que...je ne sais pas vraiment en fait, parce que le plus important c'était que j'avais retrouvé mon frère. Bon, je ne lui servais pas à grand chose puisque je ne connaissais aucun moyen de partir d'ici et de rentrer chez nous, mais au moins, lui et moi étions ensemble, c'était déjà un bon point.

J'écoutais ce que me disait Ian. Il me redemanda comment j'étais arrivé là. Ce que je me demande surtout c'est : pourquoi ici ? C'était quoi cet endroit exactement ? Mon frère ne semblait pas le savoir, inutile donc de continuer à lui poser cette question. Il s'était, semble-t-il, crashé, mais cela ne répondait pas à la vraie question : pourquoi était-il parti ? Je sais bien que notre vie était loin d'être géniale, mais tant que nous étions ensemble, on pouvait supporter beaucoup de choses, non ? Du moins c'est ce que j'ai toujours cru.

- Ton avion s'est crashé ? Merde. Et cet avion...pourquoi tu l'as pris ? Tu voulais aller où ?

Non, ce n'était pas de la curiosité malsaine, je m'intéressais à la vie de mon frère et je voulais le protéger avant tout. Ian finit par me tendre une cigarette. Je la pris en le remerciant puis je ne perdais pas de temps et l'allumais. Je laissais avec un plaisir certain la fumée descendre dans ma trachée puis je l'expulsais. J'esquissais un petit sourire.

- Ah...il faudra que je me batte pour en avoir alors ?

Oui, autant voir comment c'était possible de survivre ici parce que quelque chose me disait qu'on allait y rester un long moment. J'avais ensuite raconté à mon frère ce dont je me souvenais sur les raisons qui m'avaient amenées ici. Je le fixais tandis qu'il me répondait. Je haussais les épaules.

- Je t'ai dit tout ce que je me rappelais Ian. Je ne suis pas immortel, j'étais dans la voiture, elle a explosé, je suis mort, point. En ce qui te concerne, je ne sais pas du tout si tu es mort ou pas. Je viens d'arriver ici, laisse-moi le temps d'analyser la situation, peut-être que je pourrais comprendre un peu le pourquoi du comment. La seule chose que je puisse te dire pour le moment c'est que cette île, je ne l'ai vu sur aucune carte.

Je pris une autre bouffée et couvais mon frère d'un regard protecteur.

- Bon dis-moi...à part ce crash....comment tu vas ?


☆☆☆ Beerus



— PEOPLE  I CARE ABOUT
My brothers and sisters and the "Two M", aka Mandy and Mickey Milkovich× code by lizzou.



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 2312
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 08/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Dim 10 Sep - 15:28



J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?
J’ai toujours considéré que je m’étais retrouvé sur cette île par le crash de l’avion militaire dans lequel j’avais embarqué pour aller faire ma formation avant d’être envoyé sur le terrain, je ne me souvenais pas être mort lors du crash, mais peut être que c’était le cas, et ça remettait en question ma présence ici, du moins, le fait d’être ici me semblerait étrange parce que cela ne ressemblait pas vraiment à ce qu’on pourrait attendre d’une vie après la mort, bien au contraire. Vu tout ce qui arrivait sur cette île et la présence d’animaux dangereux, j’étais persuadée que cela ne pouvait pas être la vie après la mort. J’avais arêté de me poser des questions sur ma présence sur cette île ou même à chercher un moyen de m’en échapper. J’avais essayé pendant les premières semaines, mais cela n’avait servit à rien, et sans doute que mon frère allait vouloir lui aussi quitter cette île, mais s’il était vraiment mort, qu’est-ce qu’il allait faire finalement ? C’était trop de réflexion et il n’était pas possible de toute façon pour nous de quitter cet endroit, il fallait l’accepter, comme je l’avais fait quand j’avais accepté de ne plus jamais revoir mes proches. C’est-à-dire ma famille, ou Mandy ou même Mickey. Mais de toute façon, je n’avais pas envie de le revoir celui là. Aujourd’hui, il devait jouer aux bons pères de famille avec sa pute russe et grand bien lui fasse, il n’existait plus pour moi. Mais aujourd’hui, je me sentais encore mieux du fait que Lip était présent, même si je me demandais s’il était réellement mort, j’étais en droit de me poser la question, non ?

« Putain Lip, je voulais partir ! Quitter cette vie de merde dans laquelle on était enfermé ! Je ne pouvais pas supporter le fait que Mickey se soit marié… Je me suis engagée dans l’armée Lip, et je partais pour l’entrainement quand c’est arrivé. Finalement, j’ai eu ce que je voulais, une nouvelle vie ! »

Même si c’était bien le dernier endroit que je pensais rejoindre en quittant Chicago. Mais dans le fond, c’était presque un endroit où l’entrainement militaire était de rigueur car il fallait quand même faire pas mal de choses pour pouvoir s’en sortir. Je réussissais à m’en sortir comme je le pouvais même si il avait fallu que je m’habitue à cette nouvelle vie. Et c’était vrai que se passer de clope quand on en fumait sans arrêt, ce n’était pas la meilleure des choses. Mais bon, Lip ferait comme les autres, et les cigares seraient sans doute un bon paliatif.

« Te battre peut être pas, mais t’arranger avec ceux qui les auront trouvé les premiers. Ici ça marche comme ça, pour obtenir quelque chose. »

Il fallait fournir quelque chose pour obtenir quelque chose, mais on était vite mis dans le bain. En tout cas, j’avais pris l’habitude d’aider au village, ce qui n’était pas une mauvaise chose en soi. Maintenant, j’étais quand même curieux de ce qui avait bien pu arriver à mon frère. Le croire mort alors qu’il était là devant moi et que je le serrais dans mes bras, c’était inconcevable. Mais comment savoir ce qui était réel ou non ? Peut être que moi aussi j’étais mort dans le fond.

« Ouais je sais, au moment de notre crash on pensait que ce sera dans la mer, mais non, c’était ici. Peut être que finalement, c’était la mort qui m’a accueillit et qui fait que je suis arrivée ici. Franchement, depuis mon arrivée, j’ai essayé de quitter cette île tellement de fois. Mais c’est impossible, on est coincé ici ! »

Je regardais mon frère avant de répondre à sa question.

« Oh tu sais, ce crash, il date de plus d’un an à présent, c’est derrière moi. Je suis installé au village, il y a pas mal d’habitant. Certains sont accueillant, d’autres moins. Mais je crois que je peux dire que ça va ! » Je fis une pause avant d’ajouter. « Et les autres, comment ils vont ? »

☆☆☆ Beerus



can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 37
MESSAGES : 76
ANNIVERSAIRE : 10/05/1980
INSCRIPTION : 13/07/2017
EMPLOI : Etudiant à l'université
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Mer 1 Nov - 22:39


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?

Je ne savais pas du tout ce que j'allais faire maintenant. C'est assez déroutant d'apprendre qu'on est mort et, tout à fait entre nous, je ne m'étais jamais imaginé me retrouver sur une foutue île déserte. Bon d'un autre côté, je ne m'étais jamais vraiment imaginé comment ce serait le jour où je finirais par mourir. Disons simplement que je pensais avoir le temps. C'est connu que les Gallagher ont la poisse de toute façon, je n'ai fait que me conformer au leitmotiv de notre famille. J'avais interrogé Ian pour savoir pourquoi il était parti, pourquoi il avait pris cet avion, tout simplement parce que je n'en avais aucune idée et surtout, je voulais comprendre. Je le regardais tandis qu'il me répondait, affichant un petit air triste. Oui, évidemment, cela se comprenait. Je me doutais bien qu'il avait mal pris le mariage de Mickey, mais je ne pensais pas que cela l'avait blessé au point de partir.

- Je suis désolé Ian, je ne pensais pas que ça t'aurais affecté autant. Enfin, je veux dire, je me doutais que ça n'allait pas et que son mariage n'avait rien arrangé, mais...je ne pensais pas que c'était à ce point-là. Quant à ta nouvelle vie, ça c'est sûr, tu l'as eu, mais elle peut-être un peu plus "light" que ce à quoi tu t'attendais, non ?

Je tirais quelques taffes sur la cigarette qui se consumait doucement. J'avais plutôt intérêt à la "déguster" celle-là, parce que quelque chose me disait que la prochaine, je ne l'aurais pas avant très longtemps. J'écoutais mon frère m'expliquer un peu comment tout fonctionnait ici. J'eus une petite grimace. S'arranger, ouais bah ça ne changera pas beaucoup de l'endroit d'où on vient quoi.

- Mouais, pas comme si j'y étais habitué.

Je regardais un instant mon frère puis je soupirais et m'allongeais sur le sable, tirant quelques taffes de ma cigarette.

- J'en sais rien Ian, peut-être que c'est la mort qui t'a amené ici également, c'est possible. Deux macchabés pour les Gallagher. On est pas connu pour avoir du bol, mais là on a fait fort.

Ainsi, mon frère venait de le confirmer, il était inutile de chercher à s'enfuir de cet endroit, on ne le pouvait pas. De toute façon, j'étais mort, alors à choisir je préfère passer mon éternité ici que dans une boîte sous terre. Ian répondit à ma question en me disant qu'il allait bien, enfin en quelque sorte, puis il me demanda des nouvelles des autres. Je terminais ma clope et me redressais pour m'asseoir en tailleur, lançant mon mégot au loin. Je regardais un instant mon frère en silence puis je finis par lui faire un sourire tendre.

- Ils vont aussi bien que possible, mais ils se font du souci pour toi, bien qu'ils aient un peu ralenti les recherches, c'est d'ailleurs ça qui m'avait décidé à partir en pleine nuit pour te chercher. Je n'avais aucune idée de l'endroit où aller, mais j'allais finir par tourner fou si je restais dans cette baraque. Maintenant, je ne saurais te dire si ils vont toujours aussi bien, peut-être vont-ils également s'inquiéter pour moi, ou alors je passerais pour le connard de service, je suis parti sans laisser le moindre mot.

Je laissais mon regard se perdre au loin quelques instants puis je repris la parole.

- Bien, maintenant c'est quoi la suite du programme ? Si on est coincé ici, autant que je sache ce que je peux faire de mes dix doigts.


☆☆☆ Beerus



— PEOPLE  I CARE ABOUT
My brothers and sisters and the "Two M", aka Mandy and Mickey Milkovich× code by lizzou.



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE RÉEL : 28
MESSAGES : 2312
ANNIVERSAIRE : 20/03/1989
INSCRIPTION : 08/01/2017
EMPLOI : Aucun
WHATEVER
WHATEVER
Voir le profil de l'utilisateur http://astoria-people.forumactif.biz/
MessageSujet: Re: J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher] Dim 12 Nov - 20:58


J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ?
Le passé, je pensais l’avoir bien mis derrière moi. Putain de Milkovich qui m’avait fait tombé amoureux alors que je pensais que ce n’était pas possible.. Pourquoi avait t’il fallu que ce dernier épouse cette prostituée. Ouais, ça avait été dur, mais ça m’avait aidé dans ma décision de quitter la ville pour l’armée, c’était sans doute la meilleure décision que je pouvais prendre. Cela m’avait fait grandir. Je n’étais plus le même adolescent que j’étais avant de partir de la ville. J’étais devenu quelqu’un de plus adulte, quelqu’un de plus mûr. Je repensais parfois à Mickey, et puis je faisais en sorte de le sortir de mon esprit. Parce que je n’avais pas envie d’y penser et de ressentir un quelconque sentiment. Non, ce qui comptait, c’était l’avenir, cet avenir sur cette île parce que je n’avais pas le choix, nous étions pris au piège ici et Lip s’en rendrait compte bien assez tôt. Nous étions véritablement bloqués. Quant à Mickey, c’était une autre vie. Aujourd’hui, je l’avais oublié. Ouais, dans ma tête, Mickey était marié, sans doute papa d’un enfant et c’était tout.

« Tu pensais que c’était quoi ? Juste une histoire de cul ? Je veux dire, Mickey était Mickey après tout, mais il est aussi hétéro que moi. Mais il n’avait pas le courage d’affronter son père, pas le courage d’accepter le fait qu’il aimait les mecs. Putain, j’espère qu’il est malheureux aujourd’hui. » Je fis une pause. Ce n’était pas forcément ce que j’espérais, mais en même temps, je lui en voudrais toujours pour ce mariage et pour tout le reste. « Ne crois pas ça, cette île n’est pas si calme que ça, je me suis même retrouvé coincé dans une grotte pendant une journée. Après c’est sûre, que c’est différent de ce que j’espérais ! »

En partant pour l’armée, j’éspérais surtout pouvoir oublier Mickey en devenant quelqu’un de différent. En ayant l’esprit trop occupé pour ne serait-ce qu’y penser un instant. Et j’avais plutôt bien réussi pendant les premiers mois. Bien qu’aujourd’hui, avec mon frère se trouvant devant moi, c’était comme si le passé se rappelait à moi. Comme si le passé n’avait jamais été vraiment passé. Mais en même temps, Lip était ma famille et j’étais heureux de le voir après tout ce temps.

« Ouais, c’est clair qu’on est habitué à ça d’où l’on vient, et bien, ça ne change pas trop, même si ici, on ne sort pas un flingue ou les poings quand quelque chose ne nous plait pas ! »

Dire qu’on vivait dans une véritable harmonie, c’était faux, mais il fallait suivre un minimum les règles si on ne voulait pas que ça tourne mal.

« Ouais, c’est notre Karma, mais vu que je n’ai vu aucun des nôtres ici, ça veut dire qu’on est les seuls morts non ? Enfin, si nous sommes bien morts tous les deux. »

Etrange cette conversation que j’échangeais avec Lip, mais il n’avait peut être pas tord, j’étais peut être bel et bien mort moi aussi. Peut être que je ne vivais pas, que j’étais dans une sorte de purgatoire sur cette île et qu’il allait falloir que je vive avec cette idée. Enfin, même si l’idée était plutôt de s’en foutre de la plupart des choses. Je regardais mon frère, c’était un choc pour lui, mais pour moi aussi. Il était donc mort, nous étions tous les deux morts alors ?! Le choc était quand même important.

« Tu n’aurais pas du venir me chercher Lip, tu vois comment ça a terminé, tu es morts et c’est entièrement ma faute. Mais je ne pouvais pas rester, je serais devenu dingue si j’étais resté là bas ! »

Entre le fait de perdre l’homme que j’aimais et devoir supporter les mauvais coup de Frank, ouais, j’aurais sans doute tourné totalement dingue. J’avais au moins pu reprendre sur moi en étant séparé de toute cette merde à laquelle nous étions habitués.

« La suite du programme ? Et bien tout dépend ce que tu entends par là, je vis au village et je chasse ou vais cueillir des baies, pour la communauté, mais certains vivent dans la jungle ou dans un campement ailleurs. Chacun vis un peu sa vie comme il le souhaite ici, du moment qu’on ne fait de tord à personne. C’est pas vraiment la vie la plus palpitante. Même si j’avoue que l’exploration de cette île apporte son lot de choses intéressantes. »

Ouais, c’était comme ça que j’avais finit par faire la connaissance de Derek, même si pour l’instant, c’étai encore assez distandue entre nous.

☆☆☆ Beerus


can't get him out of my head

by Wiise



Gallavich

"Tu y as goûté, t'es foutu."
Revenir en haut Aller en bas
J'ai fini par te retrouver, mais...n'est-il pas trop tard pour moi ? [PV : Ian Gallagher]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» ''Je peux me battre pour mon pays, mais ne me demandez pas de mentir pour lui.'' // Elias Johnson
» LOU ♣ Je suis pessimiste quand je regarde le monde, mais mon système nerveux est optimiste.
» THANATOS ◮ Tu t'es battu, pour les mauvaises raisons, mais tu t'es battu.
» ABIGAIL ~ Un peu de chagrin prouve beaucoup d’amour, mais beaucoup de chagrin montre trop peu d’esprit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHATEVER :: ☸ Whatever, on vient de vivre un crash :: Whatever, je suis perdu sur Baywave Island :: ⇒ La Plage-
Sauter vers: